BLOCAGE PSYCHOLOGIQUE

Vous êtes ici : Accueil - BLOCAGE PSYCHOLOGIQUE
BLOCAGE PSYCHOLOGIQUE 2017-07-30T12:00:39+00:00

Des blocages psychologiques nous en avons tous plus ou moins à certains passages et moment de notre vie.

Un blocage psychologique peut avoir une portée très longue dans le temps comme il peut être passager sur un laps de temps très court.

Chaque personne à plus ou moins de résistance face à un problème.

Des personnes arrivent à changer de cap en l’espace de quelques minutes et faire des choix maintenant qui vont totalement réorienter leur vie rapidement, tandis que d’autres vont mettre des mois voir même des années à changer intérieurement et réussir à supprimer leur blocages psychologiques. 



L’éducation que vous avez reçu, votre personnalité, votre caractère, votre maturité psychologique et spirituel ainsi que votre entourage jouent un grand rôle dans les résistances psychologiques que vous pouvez éprouver dans certains domaines de votre vie.

Et je sais de quoi je vous parle car moi même j’ai connu et vit encore certain blocages psychologiques notamment sur le plan financier, professionnel et affectif.

C’est d’ailleurs le triangle du blocage psychologique car ce sont là 3 secteurs de votre vie qui interagissent les uns avec les autres.

Ce qui veut dire qu’un blocage dans un de ces trois secteur de votre vie signifie que la source provient surement d’un des trois autres secteurs comme je vais tenter de vous l’expliquer dans les chapitre ci-dessous.

blocage-psychologique

Blocage psychologique travail

Un blocage sur le plan professionnel peut encore une fois provenir de bien des causes diverses. A vous de vous poser les bonnes questions et de surtout arrêter de faire l’autruche. Il y a un moment où vous devez être le plus objectif possible et ne pas vous raconter une petite histoire complaisante pour justifier et trouver une fausse excuse.

Le croyances limitantes et les fausses croyances que vous laissez vivre et agir en vous sont surement une des sources qui vous bloquent mais à un niveau encore plus élémentaire vous devez absolument chercher et trouver les véritables causes pour travail à la source du problème.

Il y a un moment où vous devez vous autoriser à avoir plus mais là aussi suivant votre éducation, votre milieu de vie, votre milieu familiale et le système de pensée que vous avez, vous devrez surement faire table rase du passé et opérer au plus profond de vous une prémisse majeure pour voir et aborder votre vie d’une manière totalement différente cette fois. 

Blocage psychologique argent

L’argent est un domaine sensible dans la vie de beaucoup beaucoup de personne.

Pourquoi pour la simple première grande raison qui est qu’à l’école on nous apprends des choses qui ne nous serviront probablement jamais alors que l’économie, la gestion de l’argent et entrepreneuriat sont complètement inexistant des programmes scolaires.

L’argent est très souvent décrié comme la cause de tous les maux mais en réalité l’argent na ni goût ni odeur, il est simplement un formidable moyen d’échange.

Trop de gens entretiennent au plus profond de leur esprit la croyance négative et limitante que l’argent est mauvais. Le problème de ce genre de croyances c’est qu’elles font fuir toujours de plus en plus loin de vous l’argent.

L’une des causes principale d’un blocage psychologique avec l’argent c’est le fait de critiquer l’argent et les gens riches sans arrêt car vous lui donnez ainsi des ailes pour partir toujours plus loin de vous.

Il ne faut pas avoir un amour inconsidéré de l’argent, mais aimer l’argent et l’apprécier pour tout ce qu’il rend possible pour dans votre vie, vous devez le respecter. Sans argent nous retournerions à l’âge de pierre avec nos 7 milliards d’humains.

Pour aller plus loin vous pouvez investir dans mon premier Guide sur la psychologie de l’argent où je vous explique comment j’ai fait pour remettre ma vie financière en positif après être tomber en 2007 en surendettement auprès de la banque de France.

Cet événement de ma vie m’a en quelque sorte forcé d’apprendre tout ce que je pouvais sur l’argent et les stratégies des gens riches pour ne plus jamais connaître de problème d’argent et de problèmes avec l’argent.

Blocage psychologique amour

Un blocage affectif vient très souvent lié à un traumatisme ou choc émotionnel très fort notamment si vous l’avez vécu durant votre enfance ou adolescence.

La cause est aussi très souvent dans des peurs inconscientes profondément ancrées dans votre subconscient qui réagit systématiquement d’une manière destructrice lorsque vous vivez une relation amoureuse et à chaque fois que vous êtes en couple.

Ces peurs inconscientes en vous peuvent avoir de multiples origines et s’entrelacées les unes aux autres. Plus se sera le cas plus le travail de psychologie sur soi sera long car vous devrez dénouer chaque nœud un par un jusqu’à en être totalement libéré.

Je crois que le meilleur moyen de mettre en lumière ce que je vient de vous dire est de vous citer quelques exemples concret. Cela vous permettra peut-être d’identifier des voies qui pourrait ressembler à ce que vous avez vécu et donc vous donner des pistes à explorer.

Une aide extérieur neutre est souvent un super moyen pour gagner du temps car en racontant à un psychologue ou autre votre vie, ce que vous avez vécu, le positif et le négatif, vos joies, vos peines, vos réussites et vos échecs, permet à la personne qui vous fait une écoute active psy de déceler les points d’ancrage d’un blocage psychologique qui pourrait vous sembler insignifiant.

Vous serez d’ailleurs souvent surpris de voir que la cause d’un blocage psychologique est parfois un grain de sable en comparaison de tout ce que vous avez pu vivre et qui vous aurait paru plus logique comme point de blocage psychologique.

Exemple de blocage psychologique :

Comme j’en ai déjà parlé dans ma page à propos, le divorce de mes parents quand j’avais 8 ans a été une sorte de traumatisme et a provoqué chez moi un choc émotionnel.

Je suis devenu très vite hyperactif, je ne pouvais pas tenir en place une minute et j’en ai fait voir à ma mère de toutes les couleurs jusqu’à ma majorité.

Durant mon adolescence j’ai eu des chéries mais j’étais tellement instable et agité intérieurement que je n’ai jamais eu une relation au-delà de 2 ans.

Et à l’heure où j’écris ces lignes je n’ai toujours pas résolu ce problème personnellement alors que j’ai 34 ans. J’ai encore de grandes peurs inconscientes au sujet du mariage et de l’amour car je vois et j’observe tellement de famille déchirée et de couple qui divorce que cela renforce ce que j’ai vécu très jeune.

Donc inconsciemment j’associe le mariage à quelque chose de dangereux et l’associe a une source probable de souffrance et mon subconscient réagit systématiquement à mes peurs inconscientes en sabotant mes relations amoureuses.

En fait c’est moi que me fait de l’auto-sabotage pour ne pas revivre cette souffrance. Ce qui renforce et alimente encore plus mes peurs inconscientes c’est que je suis personnellement très famille.

Donc je retarde et repousse l’échéance de rencontrer une femme qui me correspond vraiment bien par peur d’être déçu et de tomber sur une femme qui soit infidèle comme l’a été mon père envers ma mère ou inconsciemment de l’être moi même et ainsi briser et faire voler en éclat mon mariage.

Mais je travail sur moi car je me suis psychanalysé tout seul et maintenant je travail sur moi pour supprimer ce blocage psychologique.

Mais il y a une chose dont je reste conscient et que je ressens c’est que ce genre d’événements familiaux et traumatisme ont des répercutions toute la vie même si vous réussissez à désactivé les peurs inconscientes que vous avez, vous aurez toujours des germes présent en vous qui pourront se réveiller en période de tension dans le couple.

Mais je sais qu’il y a une chose que je ferais une fois que j’aurais trouvé la femme de ma vie, je lui ouvrirais mon cœur et lui parlerais de toutes ses peurs inconscientes pour éviter qu’elle ne parte sur ce terrain glissant lors de petites disputes car les choses deviendrait vite incontrôlable et même peut-être sans retour.



Blocage psychologique sexuel

Un blocage sexuel peut survenir plus souvent que l’on pourrait le croire pour une multitude de raison. Le stress ou une pression psychologique au travail ou sur le plan financier peuvent avoir une répercussion sur la vie sexuel au sein du couple.

Bien évidemment un blocage sexuel chez l’homme ou un blocage sexuel chez la femme peut être la cause d’un traumatisme suite à des attouchement, viol ou inceste pendant l’enfance.

Là encore illimitées sont les causes possibles d’un trouble sexuel. D’autre personne ont un blocage rapport sexuel ce qui a très souvent une origine psychosomatique mais il est absolument impossible de vous décrire des causes possibles dans ce présent chapitre pour la simple raison que chaque cas est différent et chaque personne vit et réagit différemment après un choc émotionnel ou traumatisme.

Pour allez plus loin, je vous prie de laisser un commentaire en bas de l’article avec un faux prénom si vous souhaitez garder l’anonymat. Je vous poserais des questions par rapport à ce que vous expliquerez dans votre message dans les commentaires.

Blocage psychologique parole

Je ne parlerais pas de ce blocage psychologique car très souvent il est lié à un traumatisme grave ou un accident cérébral et vasculaire qui peuvent entraîner une dysphasie.

Pour avoir plus d’information sur le trouble du langage je vous suggère de vous tourner vers un orthophoniste qui est formé et expert du langage.

Je ne veut pas m’aventurer dans des explication non fondées et douteuses. C’est un domaine dans lequel je n’ai aucune expertise donc je préfère laisser ce domaine aux personnes dont c’est la spécialité.

Mécanisme d’un blocage psychologique

Comment fonctionne un blocage psychologique ? Voici la définition et l’explication d’un blocage mental. Un blocage est une forme de résistance ou de refoulement inconscient sur un plan en particulier de votre vie comme l’argent, le travail, la réussite, l’amour, le mariage, la sexualité…etc…etc.

Un blocage se produit quand votre subconscient bloque la réalisation ou la matérialisation, d’un événement, d’un désir, d’une idée ou de condition que vous voudriez voir apparaître dans votre vie.

Dès que vous sentez une résistance cela veut dire que vous avez une sorte de méta programme dans votre subconscient qui bloque votre désir et votre volonté.

Certaines personnes ne jure que par le pouvoir de la volonté mais à un niveau élémentaire même si vous parvenez à briser votre blocage mental par la force vous ne l’aurez en réalité pas supprimé, ce qui veut dire que tôt ou tard vous serez confronté à celui-ci.

Le travail consiste donc à faire un travail sur soi pour supprimer un blocage mental et de reconditionnement positif par l’intermédiaire entre autre de la programmation neurolinguistique et tout autre outil à votre disposition pour vous aider.

Si vous avez des questions à ce sujet, veuillez les posez directement via les commentaires tout en bas de cette page. Je vous donnerais une réponse personnalisé.

Comment supprimer un blocage psychologique

Pour supprimer un trouble psychosomatique je vais me répéter encore et toujours il convient de trouver la ou les véritables causes du blocage psychologique.

Une dépression, un burn out, un état colérique récurrent, une impulsivité excessive, une hypersensibilité, une émotivité excessive sont les signes précurseurs et latent qui indique un blocage psychologique comme le suggère la médecine psychosomatique.

En psychologie psychosomatique tout comme la psychanalyse vous allez chercher la cause profonde des troubles psychologiques ou blocages psychologiques qui vous empêchent de vivre la vie de vos rêves et qui vous empêchent de réaliser vos plus profondes aspirations de vie.

Les blocages sont des sortes de nœuds psychologiques et énergétiques qui bloque votre vie et vous bloque vous même sur plusieurs plan simultanément. 

Donc le premier mot d’ordre pour en finir avec ce qui vous bloque, utilisez le pouvoir de l’acceptation qui consiste à reconnaître que dans un domaine en particulier vous avez quelque chose qui ne tourne pas rond.

Ce point de passage est important car il va vous mettre dans un état d’esprit rempli d’humilité qui est également un ressort psychologique que je considère d’incontournable pour vous libérer de toutes les chaînes qui vous emprisonnent dans des conditions de vie qui ne vous correspondent pas du tout. 

Une fois que vous avez réalisé les deux étapes ci-dessus, alors vous pouvez attaquer le travail sur soi qui consiste à chercher et trouver les véritables causes profondes de votre problème.

C’est en traitant les causes que vous pourrez supprimer à long terme voir même définitivement tous votre blocage psychosomatique.

 

 

135 Comments

  1. June 12 janvier 2018 at 18 h 27 min - Reply

    Bonjour,
    voilà mon histoire, j’ai 28 ans, j’ai mis du temps à m’intéresser aux hommes. A l’âge de 16 ans, j’ai subis des attouchements sexuel, j’ai réussi à me défendre, quand sa s’est passé je me suis senti sale, je n’ai rien dis à personne ni à mes amis, ni à ma famille, de peur d’être jugé ou qu’il ne comprennent pas. A l’âge de 19 ans j’ai eu ma première relation amoureuse j’ai tous quitté pour cet homme, ma famille, mes amis, je suis parti vivre dans son pays. Je suis resté avec lui 3 ans, nos rapport intime était désastreux, c’est avec lui que j’ai perdu ma virginité j’en garde un très mauvais souvenir parce que je me suis senti forcé, et les blocages sexuel on fait leur apparitions, au point de détesté le sexe, à être en stress. Cet homme avec qui je suis resté 3 ans à commencer à changer de comportement et devenir violent physiquement et verbalement et la pareil je ne disais rien à personne parce que j’avais honte de moi, de se que j’étais. A la 3eme année de notre relation je ne me reconnaissait plus, je n’avais plus de vie, je ne sortait pas, je voyais personne, j’avais peur de sortir. A un moment donnée j’en ai eu marre de vivre tous ça, je ne voulais pas croire que tous les mecs était pareil, alors j’ai décidé de rencontrer des hommes de mon âge pour ne pas resté bloqué sur cette mauvaise expérience. J’ai rencontrer un homme qui à été là pour moi, m’a aider psychologiquement, il m’a écouté, et grâce à cette personne j’ai réussi à quitter cet homme qui était néfaste pour moi et ma vie.
    Aujourd’hui à l’heure actuel je suis fiancée avec un homme que j’aime profondément, avec qui je me suis fiancée, on à des projets tous vas bien, je suis très heureuse avec lui. Mais la seule ombre au tableau se sont mes blocages sexuel, je n’arrive absolument pas à aller vers lui pour entreprendre un rapport, j’angoisse à l’idée d’aller vers son sexe au point ou mon corps réagis en me donnant chaud comme si j’étais au soleil en pleine canicule. sa fait un an que nous somme ensemble, sa fait 1 an qu’il patiente qu’il m’écoute, qu’il essai de m’aider mais rien ne vas. je n’en peu plus de cette situation.

    Que me conseillez vous?

    • Steve Etherington 26 janvier 2018 at 11 h 45 min - Reply

      Bonjour June, tout d’abord désolé de vous répondre seulement maintenant. J’ai lu attentivement votre message pour bien comprendre la nature de votre blocage psychologique et votre blocage sexuel. J’imagine et comprends que vous en avez marre d’avoir une crise d’angoisse à chaque fois que vous avez envie de vivre votre vie sexuel normalement et laisser libre court à votre désir sexuel. Votre peur à l’idée d’aller vers le sexe de votre partenaire qui fait réagir votre corps en vous donnant chaud est tout fait naturelle.

      D’un côté votre inconscient (esprit subconscient) a associé sexe et plaisir sexuel avec attouchement et violence en mémoire de votre relation et de vos rapport sexuel violent avec votre ex partenaire sexuel. D’un autre côté votre corps devient chaud car vous avez sûrement un désir sexuel puissant et l’envie inconsciente d’avoir la joie du sexe. Ce qui est tout a fait normal et naturel.

      Il y a donc un conflit dans votre esprit et votre cœur. C’est ce qu’on appelle la coercition mentale et la coercition psychologique.

      Pour guérir d’un traumatisme sexuel et de la violence que vous avez subi, vous devez guérir émotionnellement. Vous pouvez réussir par vous même en faisant un travail de développement personnel, psychologique et spirituel. Vous pouvez également vous faire aider par un ou une psychologue ou psychothérapeute.

      Après je ne peux pas vous conseiller mais plutôt vous suggérer de faire des essais et entreprendre de nouvelles approches sexuelles jusqu’à ce que vous trouviez la solution pour vous libérer sur le plan sexuel et émotionnel.

      Je vous suggère d’essayer de faire du sexe un jeu rigolo avec lequel on s’amuse, on se marre, on rigole ensemble. Je vous suggère aussi de faire des massages réciproques plusieurs fois par semaines sans acte sexuel. Votre partenaire vous fait un massage y compris des parties génitales mais sans rapport sexuel et sans pénétration. De votre côté vous aussi vous faites un massage à votre partenaire y compris des parties génitales sans excitation sexuelle de la part de votre partenaire. Ainsi vous apprendrez progressivement à être en confiance et vous n’aurez plus peur du sexe. Votre partenaire doit par contre vraiment jouer le jeu, c’est un jeu qui vise à vous guérir afin que par la suite votre couple puisse vivre une vie sexuelle normale, heureuse et épanouie.

      Je vous propose d’essayer et de garder le contacte en messages privé pour que je vous aide dans votre cheminement et pour vous aider à lever progressivement tous vos freins et pour vous aider à supprimer un blocage sexuel les uns après les autres.

      Bien à vous June. J’espère que ce message vous apporte une aide précieuse pour vous libérer de ce blocage psychologique qui vous empêche d’avoir une vie de couple normale, joyeuse et épanouissante.

      Steve

  2. Dinahlee 17 décembre 2017 at 21 h 04 min - Reply

    Bonjour voilà à l’âge de 15 ans je suis tombée enceinte j’ai perdu l’enfant et depuis ce jours la j’ai un manque en moi. Quand je suis en couple je suis instable j’arrive pas a garder la personne ca fait 3 ans maintenant et je suis toujours aussi mal en moi. Ma vie de famille à la maison ce n’est pas la joie mon frère me dit que c’est ma faute et mon père m’insulte de pute.

    • Steve Etherington 25 décembre 2017 at 12 h 37 min - Reply

      Bonjour Dinahlee,

      Tout d’abord je voudrais vous demander ce que pense votre mère, si elle vous soutien ou pas.

      Pour vous libérer de votre mal être lié à la perte de votre bébé, je vous suggère de faire une démarche spirituelle pour accepter cette perte qui vous a fait et qui vous fait encore souffrir.

      Faites par exemple une prière pour ce petit ou cette petite ange qui est parti(e) et si vous n’êtes pas croyante, écrivez une lettre symbolique car l’écriture a un effet très libérateur.

      Ensuite si votre père et votre frère ont toujours une attitude hostile, dur et sévère, prenez du recul par rapport à eux et vivez votre vie pour vie. On ne vit pour les autres mais avant tout pour soi. Il est important de penser à soi et encore plus quand les personnes qui nous entourent ne nous aident pas et ne nous donnent pas d’amour.

      Vous êtes encore jeune, mais il est important que vous vous preniez en main je crois et que vous agissiez résolument pour votre vie et votre propre bonheur.

      Prenez le temps de méditer en vous et posez vous les questions suivantes :

      Qu’est ce que je veux veux vraiment faire de ma vie et dans ma vie ?
      A quoi j’aspire vraiment dans la vie ?
      Qu’est ce que je veux faire et réaliser dans la vie ? Aujourd’hui ici et maintenant et d’ici quelques années ?

      Prenez plusieurs feuille blanche et écrivez.

      En ce qui concerne votre problème et blocage psychologique qui vous empêche de garder un partenaire amoureux, c’est que vous avez une peur inconsciente très puissante profondément ancrer en vous et votre subconscient reçois cette peur et déclenche ensuite tout un processus « d’auto-défense » pour en définitif que vous ne tombiez pas à nouveau enceinte, de peur de perdre à nouveau le bébé et de plus pour ne pas subir à nouveau l’attitude hostile et négative de votre père et de votre frère.

      J’espère que ce message et mes explications sur ce processus à l’oeuvre En vous, vous permet de comprendre mieux ce qui se passe car comprendre est la clé pour se libérer du passé.

      Bien à vous Dinahlee.

      Steve

  3. Julie 11 décembre 2017 at 21 h 36 min - Reply

    Bonjour,
    je m’appelle Julie, j’ai 20 ans , 3soeurs et deux parents mariés (pas divorsés) . Je n’ai jamais été proche de mon père car il n’est pas du tout affectueux, plusieurs fois dans mon enfance il a eu une attitude qui me faisait peur. Je ne me sentais pas en sécurité. Ma mère est femme au foyer(par choix) et s’est occupée d’éduquer mes soeurs et moi. Elle n’est pas non affectueuse, je n’ai jamais ressenti de marque d’affection de sa part . Je le lui en ai parlé. Je pense qu’elle a essayé de faire des efforts mais je trouve que c n’est pas suffisant. Je suis en manque d’affection….
    Tout ça a conduit à ce que je cherche un homme qui m’apporte l’affection dont j’ai besoin. Effectivement pendant deux ans je suis sortie avec un homme qui avait un an de moins que moi. on était amoureux il m’apportait l’affection dont j’avais besoin . Le problème était que c’était une relation à distance et la distance nous faisait souffrir. Mais l’amour a été plus fort ce qui nous a permis de rester en couple.

    Maintenant qu’une explication générale a été faite sur ma vie je vais vous expliquer le problème que je rencontre:

    Pour vous parler de mon problème il faut que je vous parle d’un événement qui s’est passé il y a 4ans . Une de mes soeur s’est faite violée. ça va choquée, bouleversée, coincée…. Et vu que dans ma famille la communication n’est pas au top et niveau « remonter le moral » non plus j’en ai parlé avec mon copain (mon copain avec qui je suis restée deux ans) , il a été à l’écoute et a essayer de m’aider pour le mieux. Mais le bocage psychologique a perduré.
    Il faut savoir que lors que s’est passé cet événement j’étais vierge. Depuis ce moment je n’ai pas réussi à faire l’amour (même pas avec mon copain de 2ans) et ça me saoule! je suis coincée, je n’arrive pas à me dire que le mec qui a fait ça était une exception que les autres mecs ne sont pas forcément comme ça. J’ai peur de ce que peuvent faire les hommes. ça me bloque et m’empêche d’avoir des relations sexuelles.

    Que pourriez-vous me conseiller?

    • Steve Etherington 25 décembre 2017 at 12 h 16 min - Reply

      Bonjour Julie, je reviens vers vous seulement maintenant car très occupé par mon travail et les fêtes de fin d’année.

      Concernant votre blocage psychologique ou blocage sexuel en l’occurence, je vous suggère de prendre l’initiative.

      Je m’explique.

      Votre soeur qui a subi une agression sexuelle, votre subconscient qui fonctionne de manière compulsive et qui ne raisonne pas, à en quelque sorte « créer un dossier » sur les rapports sexuels homme femme en faisant une association homme = viol = danger…etc…etc.

      Pour supprimer un blocage sexuel et psychologique comme le votre, je vous suggère donc d’être à l’initiative de l’acte sexuel et du rapport sexuel dans son intégralité.

      Pour cela vous devez au préalable bien parler et communiquer avec votre partenaire sexuel pour lui expliquer et lui dire que la moindre démarche de sa part aura pour conséquence de déclencher votre blocage psychologique inconscient. Car oui inconsciemment tout le processus de blocage se met en route dès que votre partenaire prend l’initiative de vous embrasser, de vous caresser, de vous déshabillez car votre subconscient qui ne réfléchit pas va prendre ces actions de votre partenaire pour un début d’agression sexuelle.

      Vous devez donc prendre en main toutes les étapes, des préliminaires ainsi que tout les reste de « « l’acte sexuel ».

      Vous pouvez mettre en place un jeu érotique avec votre partenaire pour rendre l’acte sexuel très banal. Dites à votre partenaire de se laisser totalement faire et de ne rien faire de lui même vous vous occupez de tout. De plus vous verrez que cette expérience peut vous apporter beaucoup plus de plaisir et de satisfaction ainsi qu’un gain en confiance en soi.

      Je vous souhaite le meilleur Julie.

      Bonnes fêtes de fin d’année.

      Steve

  4. JUSTINE CARDOSO 11 décembre 2017 at 10 h 48 min - Reply

    Bonjour,

    Je vous envoie ce message parce que j’ai besoin de réponses à certaines de mes questions. J’ai 21 ans.

    Pour faire bref et aller droit au but, j’ai eu une enfance et adolescence très compliqué. J’avais un papa assez absent, une maman qui trompait mon papa, mes parents se sont plusieurs fois séparés et c’est ma grand mère qui nous a élevé mon frère et moi. Durant ces périodes, j’ai été victime d’une fellation imposée par mon cousin (décédé aujourd’hui) à l’âge de six ans et quelques années (10 ans) après un viol de la part de mon frère. Mes parents se sont remis ensemble et tout se passait bien mais il m’était impossible pour moi de dire ce qu’il s’était produit. J’ai gardé ça en moi pendant 6 ans, je me mutilais beaucoup, j’ai tenté plusieurs fois de mettre fin à ma vie mais j’ai lutté pour m’en sortir. Je me sentais différente et je ne m’acceptais pas, je me trouvais sale, j’avais un certain dégoût de moi-même et je me sentais coupable de tout. J’ai été harcelé au collège par une fille pendant 5 ans, je me renfermais encore plus sur moi-même. J’étais seule, terriblement seule. Je suis arrivé au lycée et j’ai rencontré mon premier amour qui a duré 1 an mais qui s’est mal passé, il ne comprenait pas mes peurs sexuels et je devais me forcer à avoir des rapports sexuels car j’étais naïve et avais peur qu’il parte. J’ai réussi à en parler avec mes parents de mon passé, et j’ai été suivi par une psychologue pendant 4 ans qui m’a énormément aidé. J’ai mis du temps mais j’ai réussi à comprendre que je n’étais pas coupable. J’ai réussi à rompre avec mon copain. Par la suite, j’ai eu deux relations, d’une de 8 mois, et l’autre d’un mois. Mais ce fut des échecs suite à des blocages de ma part. J’ai pris du temps pour moi, à essayer de me reconstruire. J’ai réussi mes études, je suis comblé aujourd’hui, je suis avec quelqu’un de merveilleux depuis 9 mois, mais depuis peu j’ai un blocage..et cela me fait peur. J’ai perdu mon arrière grand mère et je n’avais donc pas le moral. Mon copain a fortement insisté pour avoir des rapports, et je me suis forcé pour lui faire plaisir. Il a forcé et je pense que cela m’a bloqué. Je ne veux pas le perdre malgré tout, je veux être heureuse sans avoir de blocages, sans avoir peur de l’échec. Je doute toujours de moi. Et cela est pénible à vivre non seulement pour moi mais aussi pour mon entourage. Aujourd’hui je n’arrive plus à aller vers mon copain, je ne veux pas de bisous, ou alors très peu. Je n’aime pas quand il me colle. J’ai l’impression d’avoir tout gâché alors que tout était beau avant ça. Je me mets à culpabiliser parce qu’à chaque relation mon passé bousille tout. Je pensais aller mieux, je pensais que j’avais réussi mon deuil mais en fait pas du tout. Je ne sais plus ce que je veux. Je l’aime mais mon corps le repousse…
    Je ne sais pas vers qui me tourné, qui me comprendrais. C’est pour cela que je viens vers vous.

    Je vous remercie du temps que vous m’accorderez.

    Merci de votre réponse

    Cordialement

    • Steve Etherington 15 décembre 2017 at 20 h 24 min - Reply

      Bonjour Justine, j’ai lu attentivement plusieurs fois votre message pour bien comprendre la situation et ce que vous vivez.

      Votre blocage psychologique ou blocage sexuel est un processus inconscient lié aux 2 abus sexuels que vous avez subi de personne intime. Votre petit copain a été très stupide de vous forcer pour avoir des rapports sexuels car il activé le « système d’autodéfense inconscient » qui c’est créer à la suite des abus sexuels subi. En agissant de la sorte votre petit copain a été classé d’une manière automatique et inconsciente dans la catégorie « agresseur sexuel » dans votre subconscient.

      Le gros problème avec votre subconscient c’est qu’il ne réfléchi pas il gère tout les processus vitaux et de survi. Votre subconscient est compulsif, il met systèmatiquement tous les programmes mentaux et psychologique pour protègerais votre vie et vous protège.

      Les schémas psychologiques imprimés et encodés en vous, font à présent parti de vous et de votre personnalité.

      Ils seront présent toute votre vie. L’important pour vous c’est d’apprendre à maîtriser et contrôler ses schémas psychologiques à l’oeuvre.

      Pour ne pas retomber toute votre vie systèmatiquement dans des phases de blocage psychologique, il vous faut être très lucide, très consciente de ce qui se trame en vous. Il vous faut ensuite mettre en place des stratégies pour que vos schémas psychologiques lié aux abus que vous avez vécu ne s’activent pas.

      Je suis désolé de vous le dire mais votre petit copain vous a forcé une première et il le refera car il aura encore des envies de rapports sexuels et vous risquez 2 choses avec lui à présent. Soit que le scénario se répète où il vous forcera, ce qui veut aussi dire qu’on se dirige vers une forme de viol car même dans un couple, un rapport sexuel non consentis c’est un viol. Soit vous vous dirigerez vers du chantage affectif où le sexe sera la monnaie d’échange pour que vous obteniez de l’affection et de l’amour de sa part.

      Vous êtes jeune et ca risque d’être très compliqué avec votre petit copain actuelle car les jeunes hommes de votre âge manquent souvent de maturité psychologique et spirituelle.

      Ce que je vous souhaite c’est de trouver l’amour, le véritable amour avec un homme avec lequel vous aurez tout d’abord une vraie entente spirituelle et complicité.

      La stratégie à mettre en place immédiatement c’est de parlé de ce que vous avez vécu et d’expliquer à votre conjoint que c’est à vous de « gérer » « la partie rapport sexuel » de votre couple pour que ca fonctionne car expliquez lui que si il vous force pour avoir des rapports sexuels ou insiste trop alors que vous n’avez pas envie, ca vous bloquera systèmatiquement.

      Le problème avec un blocage psychologique et blocage sexuel c’est qu’il font parti de plusieurs schéma tellement profondement ancrer en vous, qu’ils s’activent d’une manière entièrement automatique à la moindre alerte ou pseudo atteinte ressenti par votre subconscient.

      J’espère que cette réponse vous aidera Justine dans votre cheminement spiriutel vers la liberté, une vie heureuse, pleine et remplie de bonheur.

      Bien à vous, je vous souhaite de joyeuses fêtes de noel.

      Steve Etherington

      PS : j’ai plusieurs questions à vous poser Justine concernant votre frère.

      Voyez vous votre frère ?
      Quels sont vos rapports depuis ce qu’il vous a fait ?
      Est ce que c’est l’omerta Familiale ou est ce qu’il a fait une démarche de pardon envers vous ?
      Parlez moi de votre frère, de sa vie …?

      C’est important car je pense que la libération, votre libération et votre liberté vont provenir en parti d’un éclaircissement sur la relation frère soeur.

      Je sais que ce n’est pas facile pour vous mais pouvez vous me parler de ce qui c’est passé précisément avec votre frère, quel était vos âges respectif, le contexte autant matériel(lieux de vie, école…) mais aussi le contexte affectif et émotionnel à ce moment de vos vies.

      Cordialement, toutes mes meilleures pensées sont tournées vers vous Justine.

  5. Gwenaël 4 décembre 2017 at 17 h 12 min - Reply

    Bonjour, j’ai un petit soucis lors des rapports avec mon mari, pendant l’acte et souvent presque au moment où je commence à prendre du plaisir il m’arrive d’etre envahis d’un sentiment de culpabilité et de me mettre à pleuré et parfois le rapport doit alors s arrêté. C’est très dure car l’envie est bien là mais quand ce sentiment m’envahi l’envie disparaît pendant un plusieurs jours voir plusieurs semaines. Ce sentiment de culpabilité est bcp plus intense quand j’essai de complètement me laisser aller.

    Auriez vous quelques conseils?

    • Steve Etherington 8 décembre 2017 at 11 h 44 min - Reply

      Bonjour Gwenaël, pouvez vous me parler plus en détail de ce « sentiment de culpabilité » que vous ressentez parfois lors du rapport sexuel ?

      Pouvez vous me décrire vos émotions et ce que vous ressentez quand vous éprouvez du plaisir sexuel et à quoi pensez vous quand vous arrivez à un certain niveau de plaisir ?

      J’aimerais aussi vous demander de me parler de vous, âge, vie personnelle, familiale, professionnelle etc…etc.

      Avez vous vécu des traumatismes ou des atteintes à votre personne sur le plan sexuel ?

      Vous êtes libre de parlez librement ou pas de vous et votre vécu. Sachez que la parole et raconter son histoire peut-être une démarche libératrice pour un nouveau départ et une transformation intérieure très grande. C’est toujours positif et constructif car vous faites une démarche d’acceptation profonde qui vous donne la liberté de vivre une nouvelle vie sur tous les plans y compris sur le plan sexuel.

      Bien à vous,

      Steve

  6. Catherine roberge 26 novembre 2017 at 5 h 09 min - Reply

    Bonjour Steve,
    J’ai des difficultés sexuelles depuis toujours avec mes conjoints /conjointes …au bout d’un moment je deviens passives et j’attends que l’autre vienne vers moi et je réponds à son besoin plutôt qu’au mien. Je m’oublie dans l’autre et je ne vis pas bien avec cela. J’essaie d’avoir plus d’initiatives, de m’impliquer dans la sexualité, mais j’ai peur que l’autre me refuse ou d’avoir l’air ridicule. J’ai des peurs qui me bloquent énormément. Présentement dans ma relation, nous ne faisons très rarement l’amour, c’est presque mort, il y a une forte tension de mal être face à ce sujet. Nous voulons le faire mais l’acte n’est jamais poser. J’essaie de dépasser mes blocages et mes peurs qui me figent, mais je trouves que cela ne va pas assez vite ! Je souhaite avoir une sexualité saine et je tremble au fait de ne plus jamais en avoir avec ma conjointe! Je l’aime et c’est la femme de ma vie, mais ne plus avoir de sexualité est très souffrant pour nous deux. La spontanéité est disparue et tout se complique dans notre tête, nous devenons comme deux etrangés au lit qui ne savent plus comment se conduire avec l’autre et c’est terriblement blessant et triste. Je vois une psychologue à ce sujet et nous essayons des activités au lit pour renouer avec notre intimité. Mais c’est dur de se dire qu’on est rendue la ! C’est si fort un blocage ?

    • Steve Etherington 28 novembre 2017 at 10 h 51 min - Reply

      Bonjour j’ai lu attentivement plusieurs fois votre message et j’ai une interrogation qui reste à l’esprit à chaque fois que j’ai lu et relu.

      Vous parlez de conjoints et conjointes.

      Quelle est votre identité sexuelle ?

      Si j’ai bien compris vous êtes en relation avec une personne du même sexe ?

      Mais vous avez aussi eu des relations hétérosexuelles ?

      Le blocage psychologique ou plutôt le blocage sexuel provient peut-être d’une confusion au fond de vous sur votre identité sexuelle qui entraine des blocages émotionnels.

      Que ressentez vous au fond de vous ?

      Que ressentez vous sur le plan émotionnel et affectif actuellement ?

      Est ce que votre relation est une vraie relation avec un véritable amour de l’une et de l’autre ou une grande relation affective où la passion sexuelle et la tension sexuelle passagère ont disparue ?

      Dans l’attente de votre réponse, je vous souhaite une belle journée.

      Bien à vous,

      Steve

  7. Aïcha 15 novembre 2017 at 19 h 35 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai 36ans, mariée depuis 3ans, je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir, je ne travaille pas, je n’arrive pas à tenir un emploi et je n’ai pas de projet professionnel.
    Je n’ai pas d’amies et j’ai du mal à avoir des relations sociales.
    Je suis une thérapie depuis plus d’un an mais je ne vois aucune amélioration.
    J’ai des phobies (sociale, peur de prendre l’autoroute, peur de conduire sur des trajets que je n’ai pas l’habitude d’emprunter…)
    Je vais devenir folle.
    Je sais que je viens d’une famille pas très aimante et que mes blocages viennent de cet environnement dans lequel j’ai grandi.
    J’ai aussi été harcelée à l’école, et aussi subi une fois « des attouchements  » quand j’étais petite,ça ne m’a pas traumatisée.
    Je me confie à personne.
    Pourquoi à 36ans, je n’ai pas une vie normale, pourquoi je n’arrive pas à me sentir investie dans ma vie maritale.
    Même au niveau financier, j’ai du mal à dépenser pour les autres, à dépenser pour moi aussi, à faire des sorties qui peut s’expliquer par ma phobie sociale…
    Je n’ai envie de rien faire avec mon mari…mon appartement n’a aucune personnalité, il n’est pas chaleureux, presque vide, ça fait presque 2ans que j’y vit. Il n’ y a que le nécessaire.

    Comment me sortir de cette prison?

    • Steve Etherington 17 novembre 2017 at 11 h 15 min - Reply

      Bonjour Aicha,

      Tout d’abord je tiens à vous dire que j’ai lu plusieurs fois votre message pour vous comprendre le mieux possible.

      Je dois aussi vous dire que je suis surpris de lire votre message car toutes les femmes qui s’appellent Aicha que j’ai rencontré étaient des femmes pleine d’énergie, de joie, très active, très libre et très indépendante avec un enthousiasme incroyable.

      D’ailleurs, si mes souvenir sont bons le prénom Aicha veut dire qui est pleine de vie, qui est vive d’esprit.

      J’ai plusieurs questions qui me viennent en vous lisant :

      Est ce que votre mariage est un mariage d’amour ?

      Est ce que votre mari, votre famille et votre entourage vous encourage pour que vous trouviez votre voie et pour faire ce que vous avez envie de faire et réaliser dans la vie ?

      Après pour répondre à votre question, « comment se sortir de cette prison », il n’y a pas 36 solutions, soit vous accepter de continuer votre vie comme elle actuellement, soit vous parlez et communiquez avec votre mari pour que votre vie change pour le meilleur et pour plus de positif, soit vous divorcez et reprenez votre liberté.

      Mais pour cela vous devez aussi commencez par vous stabiliser, méditer et réfléchir à ce que vous voulez vraiment dans la vie sur tout les plans.

      Qu’est ce que vous voulez vraiment faire dans votre vie ?
      Qu’est ce que vous voulez réaliser dans votre vie ?
      Quels sont vos rêves et vos aspirations les plus profondes ?
      Qui êtes vous vraiment au fond de vous Aicha ?

      Laissez s’exprimer et sortir la VRAIE AICHA qui est au plus profond de vous. Quelle est la vraie femme qui est en vous.

      A quoi aspire la Vraie Aicha, qu’est ce qu’elle veut ?

      Souvenez Aicha que La Solution est en vous et nulle part ailleurs.

      Bien à vous, que la vie vous guide et vous montre le chemin à suivre.

      Steve

      • Aïcha 20 novembre 2017 at 9 h 41 min - Reply

        Bonjour Steve,
        Merci de m’avoir répondu.
        C’est un mariage qui je pense, ne ressemble à aucun autre mariage. Je ne suis pas proche de ma famille, je n’ai aucune confiance en mes soeurs et frères et mes parents m’ont fait beaucoup de mal (moralement). Je vivais seule et en instance de divorce suite à un premier mariage qui n’en était pas un puisque Mr s’est marié pour régulariser sa situation et qu’il n’a pas eu le temps de faire…Je n’ai jamais eu de vie conjugale avec lui mais j’ai galéré pour divorcer, j’ai « divorcé » en février 2014 (mariée en 2008), et pendant ce temps, j’ai rencontré via internet comme le premier, début 2012, il vivait sur Paris et moi dans le nord, il m’a confié quelques temps après, qu’il était sans papier, je n’ai pas jugé car je ne cherchais pas à me marier, d’ailleurs je ne pouvais pas puisque j’étais en instance de divorce. Bref, j’étais seule, et j’ai trouvé un soutien auprès de mon mari actuel, mais c’est vrai qu’il était pressé de se marier. Je sais qu’il m’aime, je regrette de ne pas avoir pris le temps de discuter avec sa famille qui vit en Tunisie. Mon mari est venu en France grâce à sa tante, une fois en France il a cru que son oncle allait le faire travailler car il est restaurateur mais une fois en France, son oncle lui annonce qu’il ne peut pas l’embaucher ect..Donc après l’expiration de son visa, il est resté en France. Il vivait chez sa tante mais il ne s’y sentait pas bien, il travaillait de façon ponctuelle. Il a ensuite loué en colocation chez ses amis ect..Bref, moi je vivais seule dans mon studio et j’avais déjà des problèmes, pas de boulot, pas d’amies, peur de sortir, de voir du monde ect…J’ai fait des choses comme le chois de ma robe de mariée seule, j’étais seule, elles ont dû parler les vendeuses, même à l’essayage, je voyais une autre future mariée qui était accompagnée et moi j’étais toute seule. J’ai caché à ma famille mon projet de mariage car je n’ai pas de lien proche avec eux, mes parents se moquent royalement de mon avenir, j’ai eu des humiliations ect..D’où ma volonté de ne pas les faire rentrer dans ma vie. J’ai invité ma soeur et frère une semaine avant mon mariage. Personne ne sait que mon mari est encore un sans papier, car je savais qu’ils allaient encore parler sans même le connaître. Bref, mon problème actuel est le même que lorsque je vivais seule et que je n’étais pas mariée, je n’arrive pas à tenir un emploi, je n’ai pas de vie sociale, je suis suivie en CMP par une psychologue depuis plus d’un an, mais je suis toujours phobique sociale…J’ai un mal être profond. Je trouve bizar qu’on s’intéresse à une personne qui n’a aucun lien social et qui a pas de liens familiaux. J’ai été pour la première fois en septembre 2017, dans le pays de mon mari et donc chez sa famille, j’y suis restée 2semaines mais ça m’a bousculé, épuisée. Sa famille est sympa mais je me sentais un peu de trop, ils parlent en arabe et des fois on me traduisait, des fois, ils parlent français.A ‘l’aéroport,mon mari a changé je trouve, il m’a parlé de façon agressive alors que c’est la première fois que je viens dans son pays depuis notre mariage donc depuis 2014.Lui il y va depuis qu’il a ses papiers donc depuis 2014, chaque année il s’y rend alors qu’on est au RSA; il envoie de l’argent de façon ponctuelle, alors qu’on n’a pas de vie stable. Il y a eu une action devant sa petite soeur de 25ans lorsqu’on était en tunisie, je me suis sentie humiliée, je lui en ai parlé, je lui explique que c’est de l’humour noire (le fiancé de sa soeur m’a fait rire) et donc il m’a fait passée pour une fille qui se moque de sa soeur. Et j’ai cru entendre que cette soeur est partie racontée à sa mère car ils se disent tout, et ça aussi ça m’énerve. Je jalouse un peu leur vie de famille mais y a des choses qui m’agacent, le comportement gamin. Je lui ai dit ce que je ressens, que ta soeur a parlé sur mon dos ect..il me dit non, tout le monde t’aime ect..J’ai dit non,il me dit s’il y a quelque chose, ma mère et soeur vont me le dire, j’ai dit je crois pas. Ce que j’aime pas c’est ce sentiment d’être une fille pas bien, mauvaise.Il me dit ma famille passe avant tout, bref, c’est pas normal, il est marié quand même. Il me dit je suis venue en France pour l’argent, et parce que je m’entends pas avec mon père. Son père ne donne pas d’argent à sa mère pour les besoins du foyer, qu’ils n’avaient pas de quoi manger, alors que le père est retraité militaire. J’ai dit pk elle est restée tant d’année s’il ne participe pas, sachant qu’elle a quand même fait 4 enfants avec lui. Quand il dit qu’il est en France juste pour aider sa famille du bled. Je me dis mais quelle est ma place. C’est une famille qui se touche beaucoup, se prennent dans les bras, ect..Mais moi je déteste ça, je n’ai pas grandi comme ça.
        Personne ne m’a forcée à me marier, mais j’étais seule et pas entourée et lui il me soutenait.
        Donc je me suis mariée, mais je n’étais pas heureuse vraiment, vous vous imaginez j’étais seule pour me préparer pour la mairie, il y avait la maquilleuse mais personne d’autre, elle a dû parler aussi elle. J’ai passé une sale nuit, j’étais stressée avant ce mariage, je lui ai même envoyé des sms pour lui dire que je ne voulais plus me marier, que c’est mieux qu’on attende mais pas de retour de sa part. Donc comme un robot, je me suis préparée et il est venue me chercher, il a fait le trajet de Paris avec sa tante oncle et cousins.Je suis sortie seule de chez moi comme une pauvre fille. J’ai vécu tout ça et au final, sa famille est plus importante que moi.D’ailleurs, il raconte presque tout à sa famille, après le mariage, il se connectait souvent sur internet, et une fois, il était en vidéo avec sa mére, elle lui demande si ça va et il a pas répondu, il a fait une tête comme si je le maltraîtais, je me sens humiliée, franchement, pk il fait ça. Il a fait ça plusieurs fois, sa mère lui demande si ça va et elle répète plusieurs fois comme si elle attend qu’il lui dise non ça va pas..
        Lorsque je lui dis que sa soeur est hypocrite, il l’a défend, comme si je mens alors que je suis pas folle! je vais pas inventer des histoires, j’ai passé l’âge. Il me parle d’enfant, de faire un bébé, je lui dis non je n’en veux pas, je suis pas prête. Il dit c’est pas normal, ça fait 3ans et on a rien fait…il me met la pression alors que je ne lui ai jamais dit que j’avais un désir de maternité bien au contraire, je m’en fou un peu.Et il me dit si tu avais dit quand on se marie dans 2 ou 3ans, alors je ne m’en souviens pas mais je n’ai jamais su me projeter donc bizar que je lui dis ça.
        Pourquoi il s’est marié avec moi sachant que je ne lui ai jamais promis de faire des enfants, apparemment c’est important pour lui. Au bled, il a défendu sa soeur contre moi, alors que personne ne l’a attaquée.Il m’a parlé comme s’il me connaissait pas, donc c’est bizar de vouloir faire des enfants.Il m’a dit fait des enfants et moi je vais les éduquer si tu n’y arrives pas. J’ai rien dit car c’est tellement insultant.

        • Steve Etherington 26 novembre 2017 at 19 h 50 min - Reply

          Bonsoir Aicha, je vous répond seulement maintenant car je suis très pris par mon travail et mes multiples activités. Je suis très actif.

          J’ai lu attentivement plusieurs fois votre dernier message et je dois avouer que j’ai du mal à comprendre pourquoi vous sembler ne vouloir attirer que des relations amoureuses compliquées quasiment vouées dès le départ à l’échec.

          Par peur inconsciente de fonder une famille et d’avoir des enfants ou pour une autre raison plus lointaine et plus profondement enfoui en vous depuis votre enfance ou jeunesse.

          Visiblement en vous lisant j’ai l’impression que vous n’avez jamais vraiment ressenti de l’amour, de la passion amoureuse et du désir charnel envers vos différents conjoint.

          Le mariage sans amour est une mascarade et une hypocrisie envers soi même. L’amour dans le couple et le mariage est très important pour la réussite du couple, l’évolution personnelle et la progression spirituelle.

          Je dirais même que trouver l’amour vous aide à surmonter toutes les difficultés de la vie comme la phobie sociale que vous vivez personnellement, problème sur le plan professionnel et financier.

          Le manque d’ambition et d’envie dans la vie est particulièrement problèmatique car quand on a pas de projet ni de rêve c’est comme un repas sans sel ou sans épice, c’est fade et la vie n’a pas de goût.

          Alors qu’avez un autre regard ou un nouveau regard on peut prendre conscience que la vie est riche, incroyable et merveilleuse. (Même si on a pas grand chose pour l’instant)

          Je peux vous suggèrer un remède :

          Si vous êtes croyante, remerciez chaque jour Dieu pour toutes les bonnes choses que vous avez dans votre vie et que vous avez eu.

          Si vous n’êtes pas croyante alors remerciez tout simplement la vie pour tout ce que vous recevez chaque jour, pour tout ce que avez et tout ce que vous avez eu de bon et positif jusqu’à aujourd’hui.

          Si vous n’avez que le RSA. Alors remerciez Dieu ou la vie pour cet argent que le pays vous donne. Remerciez Dieu ou la vie de vous donner un toit où dormir chaque jour et pour toutes les bonnes choses à manger et à boire que vous avez chaque jour.

          remerciez pour toutes les petites choses et bénédiction de tout les jour, la bonne santé….etc…etc.

          Cela parait au premier abord pas grand chose. Mais pourtant la GRATITUDE permanente et pour tout dans votre vie à un pouvoir immense. La gratitude est une force très puissante qui déclenche les forces invisibles de l’univers.

          La gratitude avec un cœur sincère vous permet de faire preuve d’humilité et vous permet de porter votre attention sur le positif au lieu du manqued’argent, du manque d’amour, de la peur et de toutes les autres choses négatives.

          La Gratitude vous permet de faire une grande prémices majeur dans votre cœur et votre esprit et vous met immédiatement en « mode positif ». La gratitude vous permet de penser et parler chaque jour de plus en plus d’une manière positive et constructive.

          Plein de nouvelles choses et opportunités commenceront à arriver dans votre vie.

          Par contre personne ne peut faire le travail à votre place. Vous devez faire preuve de volonté et de courage.

          Vous devez surtout faire un choix maintenant et prendre un engagement envers vous même.

          Si votre mari actuel n’est pas le bon, la séparation est meilleure pour vous deux. Et ensuite arrêtez de répéter les mêmes schémas de vie car vous continuerez à vivre encore et encore les mêmes choses et vous resterez dans les mêmes conditions de vie.

          Bien à vous Aicha,

          Steve

          • Aïcha 26 novembre 2017 at 20 h 06 min - Reply

            Bonsoir Steve,

            Mon mari m’aime, avant de nous marier, je voulais arrêter cette relation mais il m’a convaincu que c’est une histoire d’amour à ne pas manquer. La veille du « mariage » je lui ai envoyé des sms pour annuler ce mariage mais il ne m’a pas répondu…
            Bref, je me suis mariée avec lui car il est sincère, il ne me vole pas, ne m’arnaque pas. Je ne lui ai pas promis de faire des enfants, d’ailleurs je lui ai dit que ça ne m’intéresse pas vraiment. Lui il veut des enfants mais je vais pas me forcer. Il paraît que je lui ai dit qu’on fera des enfants dans 3ans après le mariage, mais je ne me souviens pas de lui avoir dit ça. Car je n’ai jamais su me projeter. J’ai toujours eu des phobies sociales avant même de me marier. Je n’ai pas de lien avec ma famille et pas d’amies, donc seule au monde. Je n’arrive pas à tenir un emploi. En fait, j’ai toujours été isolée.
            Ce mariage c’est une sécurité (pas financière) je ne me sens pas épanouie.

      • Aïcha 26 novembre 2017 at 18 h 54 min - Reply

        Bonjour Steve,

        J’avais posté une longue réponse mais elle n’apparaît pas sans doute que c’était trop long.
        En bref, je ne sais pas me projeter, je ne sais pas ce que je veux faire dans ma vie, je n’ai jamais vraiment su.
        Ce que je sais, c’est que je me confie à moi-même, je me suis mariée sans étant amoureuse et je lui avais dit que je ne suis pas amoureuse. J’ai perdu 45kg en faisant une opération pour maigrir et je pense que psychologiquement ça joue aussi.
        Mon mari est le gendre idéal, il est gentil, pratiquant. Il n’y a jamais eu de jeu de séduction entre lui et moi. J’ai l’impression de m’être mariée avec mon ami mon confident…
        J’ai été mariée une première fois avec un malade un manipulateur qui s’est juste marié pour les papiers, choses qu’il n’a pas réussi à avoir. J’ai été contente d’avoir démasqué ce pervers mais là je suis mariée avec quelqu’un d’honnête mais je ne me sens pas femme avec lui. Est-ce normal?
        Il n’avait pas ses papiers aussi, je ne cherchais pas le mariage puisque je n’y crois plus vue mon passé.
        Ma vie est bizare. Il m’a dit que sa famille (parents frere et soeur du bled) passe avant tout suite à des reproches que je lui ai fait, il me parle de divorce quand je lui parle d’une action qui m’a mise mal à l’aise…Depuis, j’évite de me confier à lui..
        Merci de m’aider. Qu’est ce qu’un mariage d’amour? Personne ne m’a forcé à me marier avec lui puisque je n’ai pas parlé de son existence à ma famille puisque j’étais en froid avec mes proches, et que je n’ai pas confiance en mes soeurs…Ma famille a su que je me mariais une semaine avant, car je leur ai envoyé une invitation.

        • Steve Etherington 26 novembre 2017 at 20 h 01 min - Reply

          Bonsoir à nouveau Aicha.

          Pour répondre à vos questions, ne pas se sentir femme n’est pas normal non. Un mariage d’amour selon moi, c’est quand on a une réelle affinité sur le plan intellectuel, au niveau de la personnalité et des aspirations profondes dans la vie. Un mariage d’amour est selon moi une relation amoureuses dans laquelle il y’a un désir sexuel, l’envie de l’autre, l’envie d’être avec l’autre, l’envie de partager, de rire, de parler, de faire plein de chose.

          Dans un mariage d’amour je pense que la sexualité et le plaisir charnel doit occuper une place importante mais n’est pas une fin en soi. La sexualité doit être lié à une réelle entente spirituelle avec des aspirations communes. Le mariage d’amour c’est pour moi une relation d’amour entre 2 êtres qui doivent s’entraider et se pousser l’un l’autre pour se réaliser sur tout les plans de la vie.

          Après, si vous trouvez une satisfaction à être en couple même s’il n’y pas d’amour fort et pas trop d’affection, c’est un choix. Je sais que beaucoup de personne sont angoissé seule et préfère être en couple même si il n’y a pas une grande afinité au final.

          Bien à vous Aicha,

          J’espère que cette réponse vous aidera, sincèrement.

          Bien à vous,

          Steve

  8. Lola 13 novembre 2017 at 0 h 09 min - Reply

    Bonsoir Steve, j’aimerais vous partager un bout de ma vie pour pouvoir peut être comprendre certaines choses. (bonne lecture….)
    J’ai 20 ans et je suis étudiante. J’ai eu une enfance assez douloureuse avec mes 3 frères et sœur. Mon père est un bosseur, assez violent, impulsif, il fume de la drogue (du shit?), et s’énerve pour un rien. Issu de la religion musulmane il a beaucoup de principes et règles : les filles ne doivent pas sortir avec des garçons, ne doivent pas se mettre en valeur (maquillage, jean slim, etc), ne doivent pas rentrer tard, les garçons doivent réussir à tout prix. Ma mère est douce, aimante, n’a pas du tout confiance en elle, elle est perdue, elle n’a aucune ambition, mais nous a bien élevé et a travaillé très dur pour nous. Mon père a semé la terreur chez moi en battant très souvent mon grand frère parce qu’il ne réussissait pas et qu’il n’aimait pas l’école. Il a battu ma grande sœur jusqu’au sang parce qu’elle était allongée dehors avec ses deux amis (masculins). Il a aussi battu mon petit frère car il ne travaille pas à l’école. Il a aussi frappé ma mère devant mes yeux, jamais je n’oublierais. Moi il ne m’a pas tant battue que ça, je faisais en sorte de ne pas poser de problèmes, de ne pas être trop féminine (alors que j’adore extrêmement l’être !!), j’avais de très bonnes notes à l’école, je faisais en sorte d’être Sa petite fille parfaite. Un jour alcoolisé, il m’a pointée du doigt avec mon grand frère et nous a dit « vous deux je ne vous aime pas ! ». J’ai beaucoup ressenti de terreur durant mon enfance et mon adolescence, ainsi que de la colère et de la tristesse. Nous avons aussi connus les misères comme les huissiers qui viennent frapper à la maison (pb d’argents récurrents..). Mes liens avec mes frères et sœurs sont pauvres, on s’est beaucoup éloignés durant nos adolescences. On ne se connait quasiment plus. Je ne parlais plus du tout chez moi, je me suis réfugiée dans le sport et la compétition (sport de force et explosif) c’est ma passion, c’est ma raison d’être. Aujourd’hui j’habite seule dans une autre ville pour mes études, enfin j’ai fait exprès de fuir mon père et ma famille. J’ai quelques soucis que je rencontre dans ma vie de tous les jours… Je suis une personne très impulsive, je m’énerve très vite. Je suis très sensible et susceptible. J’ai un gros besoin de séduction auprès des hommes, ce qui m’amène à pouvoir tromper qqn que j’aime énormément pour qqn qui ne compte pas. Je ne m’attache pas en amitié (du mal à me faire de vrais amis). Je manque beaucoup de confiance en moi : je n’oserais JAMAIS chanter en public, je ne danse pas non plus, je n’aime pas m’exprimer devant tout le monde, je sais que je suis jolie (car on me le dit tout le temps, et beaucoup de garçons sont attirés par moi) mais moi je ne le vois pas je ne me trouve pas assez bien je suis assez complexée physiquement, j’aimerais être parfaite or je sais que c’est ridicule au final j’aimerais juste me sentir bien dans mon corps tel qu’il est. Je suis aussi très jalouse des autres femmes quand je suis en couple. Des fois j’ai du mal à ressentir le bonheur même quand la situation devrait me rendre heureuse. Quand il m’arrive de rentrer chez mes parents pour leur rendre visite, c’est comme avant, je me démaquille avant de voir mon père, je fais en sorte de ne pas porter de vêtements moulants, car je sais qu’il serait encore capable de piquer une crise.. j’en ai encore peur.
    Aujourd’hui j’aimerais enlever cette tristesse et cette colère qui vivent en moi, j’aimerais m’assumer sans avoir de gênes, (re)trouver une paix intérieure.
    Si vous avez des explications je serais ravie de les lire.
    Merci d’avoir pris le temps de me lire.

    • Steve Etherington 26 novembre 2017 at 17 h 33 min - Reply

      Bonjour Sofia, tout d’abord j’aimerais vous dire que ce n’est pas votre faute. Je vous le répète vous n’y êtes pour rien. Ce n’est pas t’a faute Sofia, ce n’est pas t’a faute Sofia.

      Vous semblez être une fille très intelligente et je crois Dieu merci que vous vous en êtes pas trop mal sortie avec un père qui a soi-disant des principes mais qui paradoxalement consomme de la drogue et parfois de l’alcool si j’ai bien lu.

      Clairement la source de vos problèmes c’est d’avoir grandi dans un climat violent, dangereux et par conséquent angoissant.

      Le problème c’est que vous avez grandi avec un modèle parental plutôt négatif et destructeur, avec une mère qui avait un comportement passif et un caractère complètement briser par un mari dominateur, dictateur qui faisait régner la terreur dans sa famille.

      Concrétement, votre challenge est de sortir de ce modèle et de schéma familial pour ne pas le reproduire et arrêter cette spirale infernale destructive.

      Sofia vous êtes très jeune mais c’est maintenant que vous devez prendre en main votre vie intérieure pour vivre la vie que vous voulez vraiment, une vie heureux, pleine et complète, remplie de joie, de bonheur et de réussite sur tous les plans de la vie.

      Vous avez toujours le choix Sofia et personne d’autre que vous ne peut et ne doit choisir pour vous à votre place. Vous pouvez être et devenir la femme que vous avez envie et rêvez d’être.

      Pour cela vous devez être Libre et indépendante pour ne pas être influencée par personne y compris et même particulièrement plus influencée par votre famille. Cela ne veut pas dire qu’il faut couper les ponts même si prendre de la distance va je pense s’avérer nécessaire.

      Mais après c’est un choix qui vous ai propre et qui ne concerne que vous et votre vie.

      Si vous voulez vous reconstruire d’une manière positive et constructive, une certaine distance et éloignement dans vos rapports sera nécessaire je crois.

      Qu’en pensez vous ? Que ressentez vous à ce sujet ? Que vous dit votre cœur ?

      Écoutez votre cœur, c’est lui qui a la clé de votre paix et de votre bonheur.

      J’aimerais vous suggèrer quelque chose Sofia, faites un grand voyage initiatique loin de la France si vous êtes en France ou loin de votre pays dans une culture totalement différente. Le voyage a quelque chose de thérapeutique. Un grand voyage peut vous aider à trouver la paix intérieure à laquelle vous aspirez.

      Partir seule au bout du monde, loin de vos repère, loin de ce que vous avez vécu, loin de vous même. Vous découvrirez de nouveaux aspects de vous même, vous découvrirez qui vous êtes vraiment. Le voyage peut vous aider à vous rélever votre mission de vie, il peut aussi vous aider la vraie Sofia qui est au plus profond de vous.

      Pour ce qui concerne les rencontres avec votre père, je pense que vous avez raison de vous démaquiller et vous habiller de manière sobre pour ne pas réveiller les mauvais côtés de votre père.

      Entrer en conflit ouvert ne pourrait que vous exposer à une intéraction qui pourrait être dangereuse pour votre vie.

      Si c’est la rançon de votre paix intérieur et de votre liberté, alors jouez le jeu et une fois seule loin de votre père, vivez votre vie comme vous l’entendez.

      Faire un sport de force ( de la boxe ?) est à la fois un moyen d’extérioriser votre colère mais aussi un moyen inconscient d’assurer votre propre protection et assurer votre survie si jamais votre père s’en prendrait à vous physiquement.

      C’est donc des peurs inconscientes ancrer au plus profond de votre subconscient et de votre cœur qui ont créer des comportements inconscients et des modes de fonctionnements particuliers lié à votre enfance dans un milieu dur et violent.

      Bien à vous Sofia.

      Steve

      PS : que la vie vous aide et vous guide vers le meilleur afin que vous viviez une vie heureuse et remplie d’amour avec un mari qui saura vous aimez et vous aider dans votre cheminement intérieur et spirituel.

  9. Mael Christ 9 novembre 2017 at 13 h 22 min - Reply

    Bonjour, je m’appel Mael, j’ai un blocage rapport sexuel depuis quelques mois avec ma petite amie. En effet, celà est arrivé pour la première fois un soir que j’était fatigué, pendant notre rapport, j’ai subitement senti une faiblesse. Elle a très mal réagit et m’accusé de l’avoir fait avec une autre avant elle. Depuis ce jour, j’ai développé une peur chaque fois que je m’engage à faire l’amour avec elle. Cette situation a beaucoup créée des tension dans notre couple. J’ai rencontré un médécin qui m’a fait passer une série d’examens, mais tout s’est revelé normal. Pendant un temps, nos rapports on retrouvés un certain équilibre, mais depuis deux semaines c’est revenu. Bref chaque fois j’ai cette image en tête et ça crée un blocage. Par ailleurs, je l’aime beaucoup, je suis même allé avec d’autre fille et tout va bien. merci de m’aider

    • Steve Etherington 26 novembre 2017 at 16 h 58 min - Reply

      Oui bonjour à vous, d’après ce que vous dites je ne pense pas que votre problème soit un blocage sexuel ou encore psychologique. Je pense que la solution est bien plus simple. Si vous êtes allé avec d’autres filles et que vous avez eu des rapports sexuels, c’est que vous ne devez pas tenir tant que cela à elle et que vous avez peut-être seulement de l’affection pour cette fille. Si vous allez à droite et gauche, il est préférable que vous gardiez votre liberté. Si vous allez avec d’autres filles, vous n’êtes pas fidèle et donc pas sincère sur vos sentiments avec elle. Quand il y a vraiment de l’amour entre 2 personnes, il n’y a aucune envie d’aller voir ailleurs pour juste avoir du plaisir sexuel.

      Bonne continuation,

      Steve

  10. christophe 24 octobre 2017 at 18 h 40 min - Reply

    Bonjour,je suis un homme j’ai 38 ans,je suis plutot bien integré socialement,j’ai un travail,des amis,mais j’ai un probleme pour « passer la seconde » avec les femmes,je n’y suis jamais arrivé,je suis bien allé voir une prostituée mais impossible de bander (certainement en partie a cause de l’alcool),pourtant je n’ai pas de soucis pour discuter avec des femmes,meme si le courant passe et que je prend leur numero et que je leurs dis que j’ai envie de les revoir,je n’arrive pas a aller plus loin,meme pas a les embrasser,le probleme vient certainement en partie du fait que j’ai subit plusieurs fois de l’inceste vers l’age de 12 ou 13 ans de la part d’un cousin qui été a peine plus agé que moi,mais en plus il avait fait la meme chose avec mon frere qui a presque le meme age que moi,du coup suite a cette premiere inceste je pense,il y a eu plusieurs fois des attouchements entre mon frere et moi par la suite,ca a duré quelques années,de temps en temps,voila,je n’en veut pas a ce cousin,mais surtout j’aimerai arriver a avancer dans ma relation avec les femmes,merci de votre avis

    • Steve Etherington 6 novembre 2017 at 20 h 45 min - Reply

      Bonjour Christophe, le blocage psychologique que vous avez est peut-être causé par une forme de culpabilité inconsciente d’avoir éprouvé du plaisir ou de l’excitation. La culpabilité inconsciente provient du fait que c’était par un garçon.

      Cela ne remet pas en cause votre orientation sexuelle, car l’excitation sexuelle au touché peut autant provenir d’une main d’homme ou de femme, même si vous êtes à 200% hétérosexuel.

      Si c’est bien une forme de culpabilité inconsciente qui est la cause du blocage sexuel avec les femmes, il faut alors que vous travaillez sur vous et notamment votre subconscient pour vous AUTORISER à éprouver du plaisir et de l’excitation sexuelle avec une femme.

      Il est important que vous trouviez une partenaire sexuelle avec qui vous pouvez communiquer et avec qui vous pourrez parlez librement de votre problème sexuel afin qu’elle puisse vous aider à supprimer un blocage psychologique et blocage sexuel comme celui que vous avez.

      Tout ce passe dans la tête et plus particulièrement dans la partie inconsciente de votre esprit.

      Méditez et réfléchissez sur ce message de réponse que je viens de vous écrire et sachez que la solution est en vous et nulle part ailleurs.

      Bien à vous,

      Steve

      PS : je vous suggère également d’essayer l’auto-hypnose avec la méthode Ericksonienne. Il y a un CD audiocament qui est parfait pour vous aider à vous libérer de votre blocage psychologique. Ce CD d’hypnose Ericksonienne « audiocament » s’appelle audiocament méta-puissance. Faites une séance d’hypnose ericksonienne tout les jours, idéalement à la même heure chaque jour. Cet audiocament débloque l’inhibition et l’érotisation.

  11. Titia 22 octobre 2017 at 16 h 02 min - Reply

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.
    Je me permets de vous laisser un commentaire afin d’y voir plus clair sur ma situation.
    Pour commencer je me présente:
    J’ai 33 ans , en couple depuis 12 ans. Adolescence difficile car quand j’avais 13 ans mon père à eu une liaison avec une femme qui a duré 5 ans tout en restant à la maison avec ma mère. Cette situation a été très dur à gérer pour moi je n’ai pas parlé à mon père pendant plusieurs années. Depuis nous communiquons à nouveau mais tout en restant sur la réserve.
    Aujourd’hui je ressens plusieurs blocages:
    – Je manque de confiance en mois et ai toujours à coeur de faire de mon mieux, d’être parfaite. J’angoisse rapidement dans toutes sortes de situation et suis très vite dans l’émotion. J’ai beau savoir qu’il n’y a pas d’enjeu majeur, je ne peux pas lutter, dans des situations avec interaction avec les autres, j’ai toujours l’impression de ne pas intéresser ou de dire une bêtise donc parfois je ne dis rien.

    – L’autre blocage que j’ai est d’ordre sexuel. Je n’ai plus de désir pour mon mari nous avons des relations tous les mois environ, là cela fait environ 2 mois qu’il ne s’est rien passé. Je sais que je l’aime mais j’appréhende (quoi? je ne sais pas), je m’en fais toute une montage, comme si je jouais ma vie sur une relation sexuelle. J’ai même l’impression que cela commence à me dégoûter. Mais je ne sais pas comment faire pour changer les choses.
    J’ai réfléchi et pense que tout cela est en partie dû à mon adolescence qui m’a fait souffrir et fragiliser. En effet, j’aime que mon conjoint me rassure, me prenne en charge comme si j’avais un manque à ce niveau.. Mais même en ayant identifié les probables causes de ces blocages, je n’arrive pas à m’en défaire.

    Qu’en pensez-vous?
    J’ai pensé à l’hypnose comme solution, pensez vous que je puisse résoudre mes problème grâce à cette méthode ? Est-ce un blocage inconscient ? Comment tirer un trait sur ce passé qui me pèse et me fait encore souffrir aujourd’hui ?

    Merci de votre réponse.

    Cordialement
    Titia

    • Steve Etherington 28 octobre 2017 at 20 h 52 min - Reply

      Bonjour Titia, J’ai lu plusieurs fois votre message pour bien comprendre vos difficultés et problèmes. Il est évident que ce que vous avez vécu à l’âge de 13 ans en voyant votre père tromper votre mère pendant plusieurs années, vous a profondement marqué. Des peurs inconscientes se sont à coup sûr formées dans votre subconscient.

      Ressentez vous une peur de l’abandon ?

      Ressentez La peur de ne pas être aimé ou de ne plus être aimé des autres ou de votre mari ?

      La peur d’être abandonnée provoque et ouvre la porte à la création inconsciente de toutes sortes de mode de penser, de croyances et de comportement spécifique par rapport à vos peurs inconscientes. Ces mode de penser et de fonctionnement, ces croyances et ces comportements spécifiques sont une stratégie de votre subconscient pour vous protéger de la souffrance psychologique et de la souffrance émotionnelle pendant votre enfance.

      Mais plus vous prenez de l’âge plus ces mode de penser et de fonctionnement, plus ces croyances et ces comportements deviennent complétement inadpté à votre vie actuelle, votre vie d’adulte.

      Le problème avec les comportements précoces inadaptés c’est qu’ils vont de plus en plus bloquer votre vie, votre évolution personnelle et votre épanouissement spirituel, professionnel, relationnel, amoureux, émotionnel, affectif et sexuel.

      Concrétement, pour supprimer un blocage psychologique, il faut passer par une profonde introspection avec un regard très lucide sur vos peurs les plus cachées. Ensuite accepter ses peurs et en quelque sorte entamer un dialogue intérieur avec vous même dans lequel vous vous dites à vous même que maintenant c’est bon, que vous voulez laisser tout ca derrière vous.

      Ensuite vous devez vraiment vous ouvrir au changement et de mettre en place de nouveaux modes de penser, mettre en place de nouveaux modes de fonctionnement, mettre en place de nouvelles croyances plus saines, plus positives et constructives et enfin mettre en place de nouveaux comportements plus sains, plus positif et plus constructif.

      Cela demande de la rigueur et de la discipline pour ne pas retomber dans vos vieux schémas psychologiques inconscients.

      Je vous suggère de lire le livre du psychiatre américain Jefffrey Young et Janet S. Klosko intitulé « Je réinvente ma vie: vous valez mieux que vous ne pensez ».

      Ce livre vous donnera un nouveau point de départ dans votre vie et vous permettra de mettre en lumière tout les rouages de vos blocages psychologiques. Vous trouverez également des outils pour découvrir vos différents blocages et surtout des stratégies pour vous libérer de votre blocage psychologique.

      Bien à vous,

      Steve

      PS: Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous voudriez que je réponde pour vous aider ?

      Quelles sont vos 2 plus grosses frustrations actuellement par rapport à vos problèmes ?

      • Titia 15 novembre 2017 at 17 h 54 min - Reply

        Bonjour Steve

        Merci de votre réponse. Je vais me renseigner concernant le livre que vous m’avez indiqué.

        Je comprends ce que vous voulez dire concernant le fait d’accepter ses peurs pour les dépasser mais j’avoue que même en sachant que tout cela est derrière moi et en voulant reprendre confiance et vivre mieux j’ai l’impression d’être enfermée dans ces pensées négatives et ce manque de confiance en moi qui me pourrit la vie…

        Ma frustration est que je n’arrive pas à être moi-même avec tout le monde car je redoute ce que l’on pense de moi et que je rends mon mari malheureux à cause de mon mal être…
        J’ai même hésité à vous répondre car je me dis que je vous fais perdre du temps et que vous devez avoir d’autres choses à faire que me conseiller sur ma situation qui n’est pas forcément très intéressante..

        Cordialement

        • Steve Etherington 26 novembre 2017 at 19 h 04 min - Reply

          Bonsoir Laëtitia, tout d’abord je tiens à dire que vous devez arrêtez de vous dénigrer. En fin de message, vous me dites que « votre situation n’est pas intéressante ».

          Sachez que si j’ai créé ce site internet, c’est dans le but d’aider les autres sans préjugés et sans arrière pensées. Aider les autres fait parti de ma mission de vie.

          Il n’y a pas de situation plus intéressante qu’une autre. Chacun à ses problèmes, ses difficultés, ses blocages, ses peurs, ses frustrations liés à sa propre vie.

          Quand vous dites que vous êtes frustrée de ne pas arriver à être vous même. C’est simplement la peur de ne pas être aimé telle que vous êtes au naturel, de ne pas être acceptée telle que vous êtes simplement et naturellement.

          Il faut que vous arriviez au point de conscience personnelle où vous vous rendrez compte que peu importe ce que les autres peuvent bien penser de vous, les autres doivent vous aimez et vous accepter comme vous êtes au plus profond de vous sans jouer de rôle ou masquer votre vraie personnalité.

          Laëtitia, on s’en fout des autres, qu’ils pensent ce qu’ils veulent ca ne me touche pas.

          Voilà la bonne attitude mentale.

          Aimez les autres et donnez le meilleure de vous même s’en rien attendre en retour des autres.

          Agir de la sorte sera très libérateur pour vous.

          Prenez conscience aussi que vous ne pouvez pas être aimée de tout le monde. C’est un fantasme utopique que trop de personne ont en eux. Ce n’est pas sain. Nous sommes tous différent et il y a des personnes compatibles avec vous et d’autre qui ne le sont pas. C’est aussi simple que cela.

          Ce qui est paradoxal, c’est qu’une fois que vous êtes vraiment consciente de cela vous verrez que votre rapport avec les autres changera entièrement et radicalement pour le meilleur.

          Et encore plus génial c’est que vous serez chaque jour de plus en plus appréciée par de plus en plus de personne librement et naturellement.

          Vous dégagerez un capital sympathie plus grand que jamais auparavant.

          Bien à vous,

          Steve

  12. Babie38 19 octobre 2017 at 19 h 21 min - Reply

    Bonjour Steve,
    Merci pour ces témoignages et ces explications.
    Je vais essayer de faire court mais j’ai 50 ans et ma vie a été remplie de bien des embuches. De parents divorcés, dont une mère dépressive et enfant, je ressens depuis quelques années un blocage émotionnel (je pense que ça c’est accentué depuis la mort de mon père). Je rappelle que celui-ci a été quasi absent même pendant mon enfance. Ce n’est pas uniquement un problème avec les hommes mais c’est avec les gens en général, surtout si on me fait des compliments et que l’on me démontre des sentiments. J’ai une peur panique de les décevoir donc je fuis. Je suis dans une période très critique au travail et j’ai voulu entamé une relation amoureuse. Au bout de 3 semaines j’ai ressenti en mal être dans cette relation avec des crises d’angoisse. Pourtant un homme gentil et affectueux. J’ai été marié durant 11 ans avec deux garçons merveilleux. De nouveau une autre relation de 8 ans et cet homme m’a quitté avec juste un mot sur un bout de papier. J’ai perdu mon frère il y a 2 ans qui avait coupé toute relation avec notre famille depuis plus de 4 ans. Je suis suivie par une psy depuis peu (le précédent, un homme, j’ai abandonné au bout de 2 ans). Je suis dans un état dépressif actuellement que j’ai toujours voulu combattre tant bien que mal pour ne pas reproduire ce que ma mère avait vécu. Mais je n’ai plus envie de me battre contre tout ces démons et je voudrais simplement guérir. Alors, jusqu’à maintenant, j’entrai dans des relations purement sexuelles où j’y trouvais un intérêt de satisfaction. Je voudrai une vie heureuse et partager mes émotions mais impossible de savoir exprimer toutes les sensations à l’intérieur de moi.
    Peut-être que ce message pourra m’aider pour comprendre.
    Merci encore

    • Steve Etherington 27 octobre 2017 at 18 h 27 min - Reply

      Bonjour Angie,

      J’aimerais tout de suite vous suggérer une lecture importante pour vous, c’est livre de Jeffrey Young et Janet S Kolsko intitulé « Je réinvente ma vie : vous valez mieux que vous pensez ». Ce livre peut être un tournant décisif dans votre vie.

      Vous comprendrez mieux vos schémas psychologiques et comportementaux qui vous bloquent et vous empêchent de changer de vie une bonne fois pour toute.

      Que voudriez vous savoir par rapport à votre situation actuelle ?

      Quelles sont vos 2 plus grandes frustrations aujourd’hui ?

      Qu’est ce que vous voudriez que je fasse pour vous aider ?

      Répondez dans les commentaires ci-dessous à ces 3 questions et posez moi 2 questions qui vous tiennent à cœur.

      Bien à vous,

      Steve

  13. Anna 8 octobre 2017 at 23 h 33 min - Reply

    Bonsoir,
    Tout d’abord merci de nous laisser l’opportunité de poster un commentaire et avoir une réponse.
    Le blocage sexuel concerne mon mari… il a 35 ans cela fait 11 ans que nous sommes ensemble.
    Pendant toutes les 1eres années notre vie sexuelle était… parfaite. Celle ci s’est dégradée depuis quelques années ce qui ne nous a pas empêché de nous marier et d’attendre l’arrivée de notre 1er enfant.
    Aujourd’hui nous avons moins de 5 relations par an et ce n’est plus ce que c’était…
    Juste avant de se marier nous avons entamé une thérapie de couple mais au bout de 3 séances mon mari n’a plus voulu poursuivre (il est vrai que le contact ne passait pas vraiment avec la psy)… Celle ci m’avait conseillé d’aller habiter ailleurs (nous étions à 1 mois de notre mariage).
    l’éventualité d’un problème physique a été éliminée également mais depuis pas de mieux.
    Il y a beaucoup de paramètres qui peuvent amener mon mari a ce blocage : prise de poids, complexe sur son son corps et la taille de son sexe, manque de confiance en lui… relation très spéciale avec sa mère (grande manipulatrice qui n’accepte qu’il est grandit et prit son envol… Celle ci m’avait même avouer que lorsqu’il était petit elle avait voulu le delacoter mais s’était « loupée » et que ça avait saigné de partout… le pire c’est qu’il est difficile de discuter de la situation avec lui (il est deja a la base assez fermé) et qu’il se réfugie uniquement dans les films pornographiques. J’ai souvent eu des coups de cafards et il me rassure en me disant qu’il m’aime et qu’il me trouve toujours aussi belle… mais cela ne suffit pas pour qu’il me désire. J’ai l’impression que notre vie sexuelle est loin derrière nous et je ne sais plus quoi faire d autant qu’il n’a pas envie d entamer une thérapie.. il doit cependant contacter un hypnotiseur afin qu’il essaye de cibler le blocage dans 1 premier temps. Cela fait 3 mois qu’il soit fixer un rdv… J’ai peur que la grossesse et l’arrivée de notre enfant narrangent pas les choses et même si je l’aime je ne peux me résigner à ne plus avoir de vie sexuelle d’autant plus que c’est le 1er homme que j’ai connu. Merci pour votre conseil et de m’orienter si possible (thérapie de couple, sexologue…?) Merci

    • Steve Etherington 17 octobre 2017 at 11 h 06 min - Reply

      Bonjour Anna, la réponse a pris du temps car je suis très pris par mon travail. Cependant j’ai lu avec la plus grande attention votre message et ce à plusieurs reprise pour bien saisir les problèmes de couple que vous éprouvez.

      Tout d’abord, je voudrais vous dire que je comprends votre mari quand le courant ne passait pas avec la psychologue de couple. Un psychologue ou psychothérapeute qui vous donne des conseils du genre « quitter votre conjoint » ou « partez vivre ailleurs », ce n’est pas très sérieux.

      Si le psychologue détecte des choses particulières sur les problèmes de couple qui risque d’avoir une portée à long terme ou des problèmes qui seront toujours présents d’une manière cyclique, il peut vous amener à avoir une profonde réflexion pour prendre conscience mais il doit rester neutre et garder des réserves sur la sentence car aucun professionnel n’a le droit d’influencer vos propre choix de vie et décisions importantes. Car cela s’apparente à de la manipulation et non une aide.

      Désolé pour la parenthèse mais il me semblait nécessaire d’exprimer tout cela pour tout les lecteurs qui pourraient être dans votre situation ou qui s’apprêtent à consulter un psychologue ou un psychothérapeute.

      Concernant la vie sexuelle dans le couple, il est vrai que d’une manière générale il est naturel qu’il y ai une baisse de libido quand on est depuis longtemps avec le ou la même partenaire sexuelle. De plus l’énergie sexuelle a tendance à commencer a baisser chez l’homme entre 30 ans et 40 ans.

      Et dans le cas de votre mari, la prise de poid et donc j’imagine le surpoids, cela n’arrange rien par rapport à l’énergie sexuelle. La prise de poids et plus particulièrement la prise de graisse au niveau de l’abdomen, entraine une forte diminution de production de testostérone qui est l’hormone mâle à la source de la production de sperme et d’énergie sexuelle.

      Pour retrouver une forte libido il est nécessaire que votre mari ai la volonté de changement et qu’il soit profondément décidé à reprendre sur corps en main. Premièrement par un contrôle stricte sur le plan alimentaire et une activité physique et sportive pour que son corps se mette en « mode brûleur de graisse ».

      Regarder des films pornographique est un moyen inconscient de garder une forme de virilité. C’est un moyen de fuir certaines peurs inconscientes et un moyen de substitution sur ses complexes corporels.

      Le problème des films pornographiques c’est que sur le plan inconscient, c’est destructeur dans le cas d’un homme complexé comme votre mari car généralement dans les films pornos les hommes sont tous musclés avec des sexes généralement au-dessus des normes ou hors norme en terme de taille, de grosseur…etc.

      Du côté des filles en générale elles toutes jeunes avec des belles poitrines, des seins pulpeux, et des corps de rêve.

      Cela déforme complètement la réalité sur la plus grande partie des hommes et des femmes.

      Après je pense qu’il est important que vous ayez une conversation adulte. La communication est ce qu’il y a de plus important. Ensuite faites rentrer dans votre couple et votre vie sexuelle des moments de sensualité comme des séances de massages érotiques avec des huiles. C’est très bon pour réactiver la libido.

      Et encore une fois le poids, le muscle pour les hommes est ce qui active les hormones virilisantes. La nutrition et l’alimentaire sont très important car on sait maintenant que les perturbateurs endocriniens sont quasiment présent partout et ils impact directement le système hormonal des individus et donc le taux de testostérone chez l’homme.

      J’espère que la réponse à votre message vous aidera.

      Steve

      PS : comment souhaiteriez vous que je vous aide ?

      Qu’est ce que vous aimereriez que je fasse pour vous aider ?

  14. audrey 4 octobre 2017 at 8 h 32 min - Reply

    Bonjour , voila mon rêve depuis toute petite est d avoir une famille , de devenir maman et bizarrement j’ai toujours sus au fond de moi que je n’y arriverait jamais avant même d’avoir arrêté la pilule à l époque . Cela fait maintenant 7 ans que j’ai arrêté la pilule et je ne suis jamais tombé enceinte . J’ai fais tous les tests demandés par la gynécologue et tout va bien .

    Que dois je faire ? J’ai aujourd’hui 30 ans . Je sais très bien qu’il s agit d’un blocage psychologique. Je suis allé voir un acupuncteur , un ostheo , un étiopathe , j’ai vraiment tout essayé … mais rien n y fais … merci de votre aide …
    très cordialement

    • Steve Etherington 8 octobre 2017 at 11 h 07 min - Reply

      Bonjour Audrey,

      J’imagine votre angoisse ou inquiétude sur le fait de fonder une famille, avoir des enfants car 30 ans est un cap où on commence à se dire vraiment l’horloge tourne et c’est je pense encore plus prononcé chez les femmes que chez les hommes car les femmes ont une horloge biologique différente. En clair une femme ne tombe plus enceinte après 45 ans dernier échéance qui d’ailleur Risqué pour le fœtus.

      Mais ce qui m’a surtout fait étrange en vous lisant c’est votre auto proclamation et auto-croyance personnelle que vous avez formulé de la manière suivante :

      « j’ai toujours sus au fond de moi que je n’y arriverait jamais avant même d’avoir arrêté la pilule à l époque »

      Maintenant je crois que vous comprenez d’où vient la source du problème et c’est en vous et plus particlièrement dans cette croyance qui est sûrement très profondément ancrer dans votre subconscient.

      Vous savez votre subconscient ne rigole pas avec vos paroles et il prend au sérieux tout ce que vous dites et pensez. Puis dans un processus inconscient, ce genre de parole et pensée devienne des croyances qui s’enracinent et provoque l’adoption et la formation de tout un tas de comportement en rapport avec ces croyances.

      Cette croyance est devenu en quelque sorte « une prophétie » pour vous, qui s’auto Accompli avec une rigueur et une exactitude qui ne peut que renforcer cette croyance. Provoquant ainsi un cercle néfaste à l’opposé de ce que vous voulez vraiment au plus profond de vous.

      Ce genre de croyance peuvent naître suite à des événements ou à des peurs lié à toutes sortes de causes possibles.

      Un travail de fourmi est donc requis pour trouver la source des ses peurs et angoisses qui sont souvent très insignifiantes au premier abord, mais très lourde de sens et de conséquences pour vous et votre vie.

      Mais heureusement tout est possible et vous pouvez vraiment changer tout cela par un travail de pleine conscience avec une ouverture totale et grande lucidité.

      Ce n’est ni un ostéopathe, ni un acuponcteur ou hypnothérapeute ou autre pratique alternative qui pourront changer quoique ce soit pour vous.

      Tout vient de vous, la solution est à l’intérieur de vous. Vous pouvez trouver une personne sérieuse pour vous aider mais cette personne pourra uniquement vous aider dans votre cheminement intérieur et personnel pour trouver les clés. Ensuite c’est à vous de provoquer les changements profond nécéssaire et c’est à vous d’ouvrir les portes.

      Selon vous, et en totale honnêteté envers vous même sans vous voiler la face :

      Quelle(s) peur(s) pourrait(ent) être à l’origine ?

      Ce peut-être des choses très simple et basic comme par exemple la peur de ne plus avoir la liberté totale, la peur de ne plus pouvoir ce que vous voulez quand vous le voulez ou alors des choses beaucoup plus dures lié notamment à votre histoire personnelle, amoureuse ou familiale.

      Bien à vous Audrey

      Steve

  15. Anna 3 octobre 2017 at 5 h 31 min - Reply

    Bonjour,
    Alors voilà je vais vous expliquer mon histoire ou le problème que mon marie rencontre actuellement.

    Nous sommes mariés depuis maintenant 6 ans et nous avons 2 petite filles formidables. Mon mari n’a pas été « heureux » comme il dit pendant ces 6 années de mariage, il n’a pas été épanoui comme il pensait l’être.

    Sauf que nous avons eu nos moments de bonheur meme si ils ont été de très courtes durées. Il y a maintenant un mois il a voulu que l’on se sépare car il ne voyait plus son avenir avec moi, mais au bout de quelques temps il a accepter de me laisser une chance, de faire des efforts.

    Voilà aujourd’hui que je fais des efforts, il n’a plus rien à me reprocher car tout ces reproches je les ai rectifié et je tiens à dire qu’aujourd’hui ce ne sont pas des efforts que je fais, c’est naturel, et cette histoire m’a permis de me révéler enfin.

    Sauf que voilà malgré tout ca Monsieur a un blocage psychologique. Il ne sait pas d’où ça vient il me dit qu’il n’a plus rien à me reprocher mais qu’il fallait que je laisse le temps.

    Or si il a un blocage maintenant ca ne partira pas seul et cela ce remanifestera plus tard. J’ai l’impression qu’il a de la rancœur envers moi envers toutes ces années que je lui ai volé. Il a l’impression que je lui ai volé 6 ans de sa vie.

    J’ai envie de changer les choses de pouvoir de le rendre heureux et de pouvoir être heureux avec lui . Mais pour ca j’ai besoin qu’il fasse le deuil des précédentes années afin que l’on puisse vivre quelque chose de nouveau.

    Je me retrouve perdu il me dit que des fois il culpabilise de « dénaturer une personne » et qu’il a repensé à se séparer. Je lui ai dit d’aller voir un psy pour essayer de l’aider à surmonter son blocage mais il est catégorique et il refuse pour lui ca ne sert à rien. Je suis perdu je ne sais plus quoi faire pour lui redonner confiance en nous.

    Merci pour votre réponse

    • Steve Etherington 8 octobre 2017 at 10 h 36 min - Reply

      Bonjour Hanane, j’ai lu très attentivement votre message (commentaire) sur votre situation et votre problème de couple. J’ai particulièrement été marqué voir même choqué quand vous dites :

      « J’ai l’impression qu’il a de la rancœur envers moi envers toutes ces années que je lui ai volé. Il a l’impression que je lui ai volé 6 ans de sa vie »

      C’est choquant car j’ai l’impression que votre mari a réussi à vous manipuler pour vous faire porter la faute et porter le chapeau du problème dans le couple.

      J’imagine que votre union et votre mariage est une volonté et un consentement mutuel avec des sentiments et de l’amour à la base.

      Je suis de nature optimiste et positif mais je dois aussi dire la vérité. Une crise de couple comme la votre ne pourra pas s’arranger si votre mari continu à rester dans un état d’esprit négatif vis à vis de vous, de votre couple et de votre petite famille. Si il reste dans ce comportement très égoïste à ne penser qu’à lui, les choses ne pourront pas aller mieux. Et malheureusement ni vous, ni rien, ni personne d’autre ne pourra l’aider à supprimer son blocage psychologique s’il ne décide pas lui même de changer vis à vis de vous.

      La seule chose qui peut ressouder le couple c’est qu’il se mette à vous donner de l’amour, à vous aimer chaque jour de plus en plus car il recevra en retour de vous tout ce qu’un homme désire mais il n’en a pas confiance.

      Beaucoup de personnes croient que l’herbe est toujours plus verte ailleurs.

      Je suis désolé Hanane mais je n’ai aucun moyen de vous aider car le problème vient de lui et pas de vous. Vous avez l’air d’être une femme très bien, une femme aimante et amoureuse de son homme, une femme prête à faire tout les sacrifices pour sauver son couple et sa famille, mais encore une fois j’ai l’impression en vous lisant que vous êtes la seul dans votre couple à vraiment faire tout les efforts, à tout donner à l’autre sans rien recevoir en retour.

      Je vous souhaite néanmoins que la situation change d’une manière positive pour vous, votre couple et votre famille.

      Bien à vous

      Steve

  16. Fantine 2 octobre 2017 at 2 h 25 min - Reply

    Bonjour,

    Je voudrais avoir un avis extérieur sur mon cas… J’ai 22 ans, et je pense avoir un blocage psychologique. Je n’ai jamais vraiment eu de relations, dites « sérieuses ». Ma plus longue relation a été d’un mois. J’ai pleinement conscience de ce bloquage, et j’essaye de travailler dessus depuis quelques années, mais dès que je dois rencontrer un garçon, je « perds mes moyens » : à l’exception de mes amis, j’ai tendance à être agressive, ou a vouloir trop m’imposer. Automatiquement, j’essaye d’instaurer une « relation amicale » par peur que le garçon puisse s’imaginer qu’il puisse y avoir plus entre nous. L’idée d’aller boire un verre avec un garçon me terrifie. De peur de ne pas être intéressante, ou qu’il puisse « trouver mieux ».

    Je sais aussi que je n’ai pas forcément confiance en moi. Ce blocage ne concerne donc pas uniquement ma vie affective, mais aussi ma vie professionnelle. Je n’ose pas me lancer, de peur de ne pas être à la hauteur des attentes de mes collègues, ou supérieurs. J’ai constamment peur de l’image que je renvoie.

    J’ai lu votre article et les commentaires, et j’ai essayé de trouver les possibles causes de ce blocage mais je n’ai pas eu d’événements marquants dans ma vie qui pourraient l’expliquer. Je m’entends très bien avec ma famille, et j’ai des amis qui m’entourent. Mes parents ne sont pas divorcés, mais ils ont tendance à souvent se disputer et ce, depuis que je suis petite.
    Jusqu’à l’âge de 16-17ans, j’étais une très grande timide, aucun garçon ne pouvait me parler et ayant une très grande famille du côté de mon papa, j’ai toujours eu du mal à m’y affirmer et je suis toujours restée en retrait, un peu effacée. J’ai eu une enfance joyeuse, avec ma famille « proche ». Malgré les disputes de mes parents, ma relation avec eux ou même avec ma sœur, a toujours été basée sur la confiance et on a toujours été très proche. Cependant, nous avons toujours eu du mal à exprimer nos sentiments. Ma mère et ma sœur sont très expressives, tandis que mon père et moi sommes deux murs. Et les deux cas ensemble n’ont pas toujours fait bon ménage.
    A l’école c’était tout autre chose. La primaire fut la pire période de ma vie. J’étais sous les ordres des deux chefs, qui décidaient les périodes où elles voulaient être ma « copine ». Je faisais donc tout pour essayer d’être « cool » et d’être comme il fallait pour rester leur copine, parce qu’elles étaient LES filles populaires.

    À l’âge de 16 ans, j’ai rencontré un garçon qui a un peu tout chamboulé. Notre relation n’a jamais été officielle donc il pouvait se permettre un peu tout et n’importe quoi, à droite à gauche, avec n’importe qui et je ne me permettais pas de riposter sachant que nous n’étions pas « ensemble ». Il me laissait parfois pendant deux mois sans message, puis revenait comme une fleur par la suite.
    Je sais que mon blocage affectif était déjà bien installée avant, puisque c’est en partie pour cette raison que nous ne sommes jamais allés plus loin. Aujourd’hui, je suis plus ou moins passée à autre chose, mais depuis je n’ai pas eu de relations importantes. Toutes ont été très brèves. J’ai mis un terme à une de mes relations, au bout de quatre jours, car je me sentais étouffée. Je suis passée à côté d’autres « histoires potentielles », parce qu’à partir du moment où il fallait officialiser, ou communiquer, je paniquais et je partais en courant.
    Je faisais aussi parfois des crises d’angoisse lorsque j’avais un « débordement d’émotions », j’avais l’impression de ressentir trop de choses à la fois et mon esprit ne pouvait pas le supporter.

    Aujourd’hui cela fait deux ans que je n’ai pas eu de relation amoureuse. Ni même un jeu de séduction avec un garçon, car je bloque tout avant même que ca commence.

    Je m’excuse en avance pour mon message un peu long, mais j’arrive à un point où je me renferme de plus en plus sur moi même. Et parfois, je me retrouve à m’évader dans mon monde parce que la personne que je suis dans le monde réel n’arrive pas à avancer correctement. Je n’ose pas en parler à mes amis, car ce n’est pas l’image de moi que j’aime renvoyer.
    J’ai déjà beaucoup réfléchi à ce sujet, et peut être que toutes ces choses citées au dessus pourrait mener à mon blocage. Mais si mon blocage résulte de différentes causes, je ne vois pas comment je pourrais y remédier en me focalisant sur toutes celles ci. Peut être pourriez-vous m’eclaircir un peu plus, ou me donnez quelques conseils ?

    Merci d’avance.

    Cordialement

    • Steve Etherington 2 octobre 2017 at 11 h 51 min - Reply

      Bonjour Fantine, j’ai lu plusieurs fois votre message pour bien m’impregner De ce que vous dites et de ce que vous vivez.

      J’ai réfléchi à vous en rapport avec tout ce que vous avez exprimé et là comme ca au premier abord, je ne pense pas à un vrai blocage psychologique au pure sens du terme.

      J’ai l’impression que vos difficulté sont plus lié à votre personnalité, votre caractère et les modes de fonctionnement que vous avez adopté. Rentre aussi en jeu les comportement inconscient que vous avez mis en place depuis longtemps dans vos rapports avec les autres, votre entourage direct et indirect.

      La timidité et le manque de confiance en soi lié à une faible estime de soi sont la source de votre « blocage psychologique » je crois.

      Pour cela, il n’y a pas de recette miracle, c’est un travail de développement personnel, psychologique et spirituel que vous devez effectuer sans relâche.

      Lisez des livres, pratiquez un ou des sports qui peuvent vous aider comme par exemple un sport de combat ou un sport collectif… L’affirmation de soi est très importante et cela passe par une acceptation de soi tel que l’on est sans pour autant rester passif(ve) sur nos modes de fonctionnement et processus de penser. Prenez le temps de mettre en lumière votre système de croyances et vos croyances profondes (inconscientes) au sujet de vous, de votre famille, du monde, de vos capacités…etc.

      Voilà pour les conseils.

      Maintenant, comment aimeriez vous que je vous aide pour changer ce que vous voulez changer ?

      Que voudiez vous que je fasse pour vous aider maintenant personnellement ?

      Bien à vous en attendant votre réponse à ces 2 questions ci-dessus.

      Steve

      PS: vous pouvez me contacter en message privé si vous le souhaitez.

  17. Marie 7 septembre 2017 at 20 h 12 min - Reply

    Bonjour.je vous expose mon cas : je me suis faite opérée d’une hystérectomie et au réveil impossible de lever mes jambes de mon lit.anesthésie : générale et rachianesthésie..j’ai signalé on ma fait 2 irm: on me dit qu’il n’y à rien… emg: on me dit pareil rien…puis on me lève : je tiens debout mais impossible de marcher..!!!! Je suis dans un centre de rééducation car depuis 2mois1/2 pas d’amélioration…je me déplace donc en fauteuil roulant…!!!! Et à ma sortie de l’hôpital et au centre on me dit que c’est un blocage psychologique et que je vais devoir trouver moi même le déclic sinon je ne remarcherai jamais…mais quel déclic??? Comment je peux trouver toute seule le pourquoi des choses….je suis des séances avec une psy qui elle me fit que je n’ai pas le profil de quelqu’un qui pourrait faire un blocage…..je prend avec beaucoup d’intérêt votre avis merci beaucoup

    • Steve Etherington 14 septembre 2017 at 18 h 11 min - Reply

      Bonjour Marie, j’ai lu avec beaucoup d’attention votre message et je dois dire que je suis du même avis que la psychologue que vous voyez. Un blocage psychologique me paraît étrange surtout après une opération telle que vous avez eu.

      Je ne peux pas vous donner de vérdic car je ne suis ni psychologue ni médecin mais je vous suggère de contacter un spécialiste voir plusieurs s’il le faut pour le point approfondi sur le déroulement de l’opération que vous avez subi.

      Avez vous le compte rendu détaillé de l’opération pour savoir s’ils ont eu des complications ou s’il y a eu une erreur médicale ou des fautes dans le geste chirurgical.

      Trouvez des spécialistes en hystérectomie pour savoir si le geste chirurgical comporte des risques sur les nerfs, le système nerveux ou encore la moelle épinière.

      Je suis navré de ne pas pouvoir plus vous aider. Quoiqu’il en soit je vous souhaite le meilleur.

      Courage, je vous souhaite la guérison.

      Bien à vous

      Steve

      PS: Un blocage psychologique survient lors d’un traumatisme plus ou moins sévère ou lors d’un choc émotionnel lié à un trauma. Je ne voit pas comment il pourrait en être ainsi lors d’une opération sous anesthésie générale.

  18. Paulin 31 août 2017 at 12 h 42 min - Reply

    salut,c’est Paulin. mon problème est que je collabore dépuis presque deux ans avec un chef qui ne me fait que des promesses d’embauche,mais il ne réalise aucune d’entre elles. que faire parce j’ai peur de lui dire la vérité.

    • Steve Etherington 1 septembre 2017 at 10 h 19 min - Reply

      Bonjour Paulin, votre message ne concerne pas un blocage psychologique. C’est un problème relationnel et surtout vous travaillez peut-être avec un profiteur et un malhonnête. Mais vous avez votre part de responsabilité car vous acceptez cette situation.

      Il sait que vous avez absolument besoin de travailler et il voit que vous êtes esclave de votre emploi et de votre fiche de paie.

      Il profite de la situation pour vous asservir.

      La Solution est de chercher et trouver un autre emploi ou alors de démarrer une entreprise en parallèle de Votre emploi en continuant d’accepter avec patience et persévérance cette situation jusqu’à ce que votre entreprise vous permette d’avoir assez de revenu financier pour quitter votre emploi en toute sécurité.

      Bien à vous,

      Steve

  19. Chantal 30 août 2017 at 23 h 06 min - Reply

    Bonjour,

    Le sujet qui m’intéresse ou plutot qui me concerne ici est le blocage sexuel…
    Je vais vous parler un peu de mon histoire, peut être cela vous éclairera sur mon cas. La première fois que j’ai été éveillée à ma sexualité, je devais avoir 17 ans ( j’en ai aujourdhui 26), j’étais à une soirée chez un ami du lycée, il y avait de l’alcool, des garçons plus vieux. Je plaisais à l’un d’entre eux, je le savais mais n’étant pas du tout consciente que je plaisais et surtout à cette époque le sexe ne m’intéressait absolument pas encore je n’y pensais même pas. Or ce garçon m’a tourné autour toute la soirée, j’avais un peu bu et il m’a emmenée avec lui à l’écart des autres dans la salle de bain. Comme je vous ai dit je me sentais pas concernée du tout par le sexe ni rien du coup je n’ai rien vu venir je n’ai pas compris ce qu’il m’arrivait. Il a commencé à m’embrasser et me peloter, à retirer ses vêtements puis les miens quand ma meilleure amie a frappe à la Porte pour me dire que nous devions partir. Il ne m’a pas violee ni vraiment attouchee mais c’est vrai que je pense l’avoir vécu comme un traumatisme car c’était ma première « expérience » et étant donné que je n’ai pas compris ce qu’il se passait, je n’étais pas consentante. Apres ca je n’ai jamais été très à l’aise dans l’intimité, je n’ose pas dire ce que je veux ou ce que jaime, j’ai l’impression que l’on me prend quelque chose, d’être utilisée. Pourtant j’ai eu depuis ce temps de nombreuses autres expériences et pas désagréables ni traumatisantes mais j’ai l’impression que je n’arrive pas à lâcher prise et à prendre du plaisir, à laisser l’autre me donner du plaisir. Jai le sentiment que je suis la source de plaisir que je suis la pour l’autre comme s’il était le seul à le « mériter ». Je trouve ca dramatique et horrifiant juste de l’écrire… pourtant quand je me caresse toute seule j’arrive à éprouver beaucoup de plaisir mais j’aimerais vraiment pouvoir le partager et le ressentir par les caresses de celui ou celle avec qui je suis, j’aimerais être capable de me débloquer et de créer une réelle intimité dans mon couple. Car je me suis rendue compte que le fait de « faire semblant » sexuellement ne dure jamais longtemps, petit à petit l’autre fini par me dégoûter je n’ai plus envie de donner sans recevoir et ca met en péril voire met fin à mon couple.
    J’ai décidé d’en parler aujourdhui car je suis en ce moment dans un début de relation avec un homme qui me plait vraiment beaucoup et avec qui je n’ai pas envie de tout foirer.. j’aimerais trouver une solution pour moi tout d’abord pour mon épanouissement personnel mais aussi pour mon couple à venir je l’espère.
    J’espère vous avoir apporté assez d’informations pour pouvoir trouver la source du problème, du moins mettre des mots dessus dans l’espoir de trouver un remède.
    Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à la lecture de mon histoire et à l’aide que vous m’apporterez. Merci

    • Steve Etherington 1 septembre 2017 at 10 h 53 min - Reply

      Bonjour Chantal, j’ai lu attentivement et à plusieurs reprise votre message et votre histoire personnel concernant le blocage psychologique que vous ressentez en vous.

      Tout d’abord j’aimerais rebondir sur une chose que vous avez dit, le fait de simuler le plaisir sexuel et la jouissance. Ce n’est absolument pas une bonne chose, tout d’abord pour vous mais même pour votre partenaire car une fois que vous en avez assez de simuler, l’homme va se dire je ne lui donne aucun plaisir, il va commencer à douter, perdre confiance et être tenter d’aller voir ailleurs.

      Ce n’ai jamais bon pour une relation.

      Si l’homme que vous avez rencontrer récemment vous plait vraiment, vous n’avez pas besoin de faire l’amour tout de suite. Prenez votre temps, apprenez à vous connaitre, et surtout regardez l’aspect du caractère, de la personnalité, des aspirations, envies et ambitions de cet homme pour voir si ca correspond avec vous et vos aspirations profondes.

      Le but en amour est de trouver la « bonne » personne qui nous correspond pour construire sa vie, réussir sa vie personnelle, professionnelle, intime, affective et spirituelle. Idéalement si vous le souhaitez fonder une famille et construire sur le long terme et même pour la vie.

      Le sexe est quelque chose de bon, de jouissif, qui contribue à la bonne santé, à la joie et au bonheur mais une relation basée uniquement sur le sexe n’a aucune chance de vous combler.

      Le sexe est juste un des piliers incontournable et important pour la réussite du couple mais à lui seul il n’est rien, et n’apportera qu’une bref jouissance éphèmère.

      Le moyen que je vous suggère d’employé si vous cherchez vraiment comment supprimer un blocage psychologique, c’est de communiquer.

      Le manque de communication, la peur de s’ouvrir à l’autre et d’ouvrir son cœur, d’être à 100% sincère et naturel avec l’autre, vous empêche d’être vraiment vous même à 100%.

      La communication est le seul outil qui vous permet, dans la vie, de mettre en lumière les zones d’ombre qui subsiste dans les diverses sphères de la vie, de votre vie.

      La communication ouverte, positive et constructive dans le couple avec le cœur, est l’un des moyens les plus puissants dont vous disposez pour vivre une vie de couple pleine, complète et réussie sur tout les plans y compris sur le plan sexuel.

      Le sexe doit être une source de joie intense au sein du couple et un moyen pour pimenter sa vie de couple tout au long de l’existance.

      Donc ce que vous suggère c’est de parler de ce que vous avez vécu avec votre partenaire actuel, car cela permettra de créer des liens plus profonds tout les deux. Et surtout cela permettra à ôter partenaire de peut-être modifier son approche sexuel avec vous, il pourra ainsi être plus à l’écoute de votre corps, de ce que vous avez besoin de recevoir pour avoir une jouissance extrême sur le plan sexuel, et tout le monde sera content et heureux.

      Dites à votre partenaire clairement ce que vous avez besoin de recevoir et avoir en amour et sur le plan affectif pour être au top dans la relation amoureuse.

      Demander lui ce dont lui a besoin également de recevoir VRAIMENT en terme d’amour, de reconnaissance, de l’admiration de votre part ou n’importe quoi d’autre.

      Vous devez répondre mutuellement à vos 2 besoins les plus important en amour et sur le plan affectif.

      Si vous donner à l’autre ce qu’il cherche inconsciemment et ce dont il a vraiment besoin et si cet homme vous donne VRAIMENT les 2 besoins les plus important que vous avez besoin de recevoir pour être heureuse en amour alors vous serez sur la voie du succès et pourquoi la voie du vrai mariage d’amour 😉

      J’espère que ma réponse vous aura apporté un début de réponse pour supprimer votre blocage psychologique.

      Steve

      PS : Quelles sont les 2 questions auxquelles vous avez besoin que je vous réponde personnellement pour vous aider à vous libérer de votre blocage psychologique ?

      • Chantal 4 septembre 2017 at 22 h 31 min - Reply

        « Quelles sont les 2 questions auxquelles vous avez besoin que je vous réponde personnellement pour vous aider à vous libérer de votre blocage psychologique ? »

        Vous avez entièrement raison au sujet de la communication. Le problème c’est que, comme j’ai l’impression de ´´etre qu’un objet de désir, j’ai souvent le sentiment que mon partenaire n’est pas sincère dans sa démarche, alors je n’arrive pas à m’ouvrir et à dire les choses. Cest également un de mes problèmes, communiquer, je suis issue d’une famille bourgeoise où l’on manie avec brio l’art d’éviter les questions délicates et autres situations de malaises, ce qui fait que j’ai de grandes difficultés à exprimer ouvertement mon point de vue, mes idées et encore pire mes envies..
        C’est un état dans lequel je me sens extrêmement vulnérable et je n’y arrive pas…. après avoir lu tous vos conseils je prends conscience que mon problème de blocage vient certainement davantage de mon incapacité à m’exprimer sans me sentir terriblement vulnérable… comment puis je lutter contre cela…?

        • Steve Etherington 10 septembre 2017 at 19 h 29 min - Reply

          Bonjour Chantal, pour aller dans le vif du sujet, je veux tout d’abord vous dire qu’il n’y pas de solution miracle pour supprimer un blocage psychologique, un blocage affectif, un blocage sexuel ou n’importe quel autre sorte de blocage.

          Cela va vous demander un travail sur vous même, un travail de développement personnel et un travail spirituel à long terme.

          Progressivement, pas à pas, étapes par étapes vous pourrez voir des améliorations et des changements significatifs. Vous devez travailler sur les changements comportementaux, changez vos processus de pensée, votre système de croyances et modifier vos croyances personnelles qui entravent votre vie et les changements dans votre vie, plus particulièrement les changements dans vos relations et rapport aux autres (autant sur le plan familial que professionnel, amical, affectif et amoureux).

          Une thérapie cognitive et comportementale peut sûrement vous aider à mettre en place de nouveaux modes de fonctionnement et par conséquent vous permettra de mettre en place de nouveaux schémas cognitifs et comportementaux.

          Si vous avez des questions, je vous propose de continuez l’interaction me posant directement vos questions précises ci-dessous.

          Bien à vous

          Steve

  20. Cynthia 29 août 2017 at 1 h 41 min - Reply

    Bonjour Steve,

    Article et commentaires très intéressants…
    Je pense moi aussi avoir un blocage au niveau émotionnel.
    Pour faire un rapide topo: j’ai 31 ans. Ma mère s’est séparée de mon père quand j’avais 2 ans. Père qui ne s’est que très peu occupé de moi et avec qui aujourd’hui j’ai décidé de couper les ponts depuis mes 25 ans environ. Puis rupture de ma mère avec mon 1er beau-père (sûrement celui qui se rapprochait le plus d’une figure paternelle dans mon esprit) quand j’avais 7 ans. C’est simple, quand je pense à cette période de ma vie, je le revois venir me chercher à l’école, me faire à manger, m’apprendre à faire du vélo, m’aider à faire mes devoirs et jouer avec moi… Ma mère elle, était jeune, autoritaire, ne me supportait pas trop (je suis une enfant non désirée, elle m’a eu à 18 ans), et tout ce qu’elle voulait était que je sois dans un coin à m’occuper sans faire de bruit. Quand ma mère a quitté mon beau père, j’ai beaucoup souffert du fait qu’il ne cherche pas à maintenir un lien avec moi. Mon « père » de cœur lui ne m’aimait visiblement pas, et n’avait pas besoin de moi comme moi de lui. Je crois que j’ai plus souffert de cette séparation là que de celle avec mon père. Puis ma mère a eu plusieurs copains, plusieurs relations de 5 ans… mais à partir de là, j’ai fait abstraction, comme si ils n’existaient pas, aucun vrai lien. Alors quand à chaque fois elle se séparait, cela ne me faisait rien. Ma mère prenait toute la place, elle cherchait un amour inconditionnel de ses hommes, et j’avais l’impression de ne plus vraiment exister par moment. Elle a toujours été dans les relations passionnelles et destructrices. J’ai beaucoup manqué de confiance en moi, comme si je n’avais pas ma place dans ce monde, comme si je n’avais pas eu le droit de vivre. Par moment, je ne voulais qu’une chose, me terrer dans un trou à l’écart des regard. J’avais peur de m’exprimer, peur d’exister, du jugement et du regard des autres. Mon mal être profond, j’ai commencé à fuir, et le « voyage » s’est révélé à moi comme un salut, il m’a sauvé je crois. De 20 à 25 ans, je me faisais violence en m’imposant des emplois qui ne me plaisaient pas afin de pouvoir m’offrir ma dose de voyage, et de fuite. Là je me sentais exister, vivante. Voyant que le retour était toujours plus difficile, j’ai décidé de travailler sur moi en essayant différentes choses: psychologue, psychiatre, rebirth, sophrologie, hypnose, etc… Là j’ai appris à mettre des mots sur mes maux. A 31 ans, je me sens beaucoup mieux avec moi même, même si parfois il ne faut pas grand chose pour que mes vieux démons refassent surface, mais j’ai gagné en assurance, je m’affirme, je fonce et croque la vie. Seulement voilà, en amour, je n’y arrive toujours pas. Sans cesse le même schéma… soit je vais vers des personnes qui je sais me rejetteront, et ainsi je me ferai du mal, mais ce sera une douleur maîtrisée. Dans ce cas, je m’acharnerai à courir après ces personnes en espérant les faire revenir et changer d’avis (reproduction du schéma avec mon père en essayant de changer la fin de l’histoire), jusqu’à ce que je m’épuise et me fasse une raison, car au final ces personnes ne m’auront jamais fait de bien ni apporté d’amour. Second scénario: un homme aimant qui veut mon bien, je me sens alors bien également et là signal d’alarme: je me mets à paniquer, me disant qu’il y a anguille sous roche, et je me mets à lui trouver tout un tas de défauts, ou alors à prétexter une chose pour laquelle cela ne fonctionnera pas, et je fuis pour m’apaiser. Chose qui fonctionne. Sauf que juste après je me plains de ne trouver personne. Et ainsi de suite. Il y a un mois 1/2, j’ai rencontré quelqu’un… attirance folle pour lui. Il était en couple, mais l’un comme l’autre nous n’avons pas pu résister. 3 semaines ensemble, à faire l’amour 3 fois par jour, trop de désir. Une semaine après la fin, il quitte sa copine (cela faisait des années qu’il était mal avec elle)… Et là l’angoisse pour moi. Un nœud à l’estomac. J’ai essayé de lui parler de mes peurs, de mon passé, mais il ne l’a pas très bien pris, me disant que lui aussi devait se protéger. Là on vient de passer 1 semaine ensemble, et c’est horrible, car le fait que ce soit devenu concret, qu’il est tout quitté pour moi, me fait paniquer. Et du coup le désir s’est fortement amoindri. J’étais là à me mettre une pression, et à me dire que j’allais devoir me forcer tous les jours, je voyais ça comme une corvée, car je n’arrêtais pas d’y penser. Quand j’ai essayé de faire abstraction, c’est un peu revenu. Mais c’est toujours comme ça, un homme que je ne suis pas sûre d’avoir, qui me fuit, je vais le désirer, et dès que j’entame une relation sérieuse, ça me bloque, et je peux couper court aux relations sexuelles. Je n’arrive pas bien à saisir quelles images cela me renvoit pour avoir cette réaction. Sûrement que relations sexuelles et plaisir impliquent sentiments et que je cherche à les faire taire. Alors que mon instinct de « survie » me crie de fuir et le quitter, et lui cherche tous les défauts du monde, je me fais violence, et ne veux pas renoncer comme toujours. Alors je cherche quelles méthodes pourraient être efficaces… pouvez vous m’en conseiller? J’ai pensé à une thérapie comportementale cognitive? un coach? un sexologue? Je suis un peu perdue, mais je veux vraiment prendre les choses en main… merci d’avance pour votre aide et d’avoir pris le temps de lire mon message. Je vais d’ailleurs lire les lectures que vous avez suggérées sur le subconscient et les 6 besoins des êtres humains…

    Cordialement,
    Cynthia

    • Steve Etherington 29 août 2017 at 23 h 16 min - Reply

      Bonjour Cynthia, j’ai lu attentivement votre commentaire et votre histoire personnel et je dois vous dire que je vous trouve très éveillé, consciente et pleine de maturité malgré les difficultés que vous éprouvez sur le plan émotionnel et affectif.

      Déjà le fait d’être consciente que vous avez des schémas répétitifs « programmés » en vous, cela veut dire que vous avez fait un certain cheminement intérieur.

      Supprimer un schéma précoce inadapté est très difficile voir même impossible à supprimer totalement. Car vous avez grandi avec et vous vous êtes construit mentalement, émotionnellement et psychologiquement avec, ce qui implique que ce ou ces schémas en vous ont en quelque sorte forgé et créé une part de votre caractère et de votre personnalité.

      Pour mieux comprendre les processus lié à ces schémas, je vous suggère une lecture un peu poussée et technique « la thérapie des schémas » de Jeffrey Young qui est un psychiatre Américain.

      Vous pouvez d’ailleurs trouvé des psychologues en thérapie comportementale et cognitive formé à la thérapie des schémas et qui proposent des thérapies axées sur ces deux pratiques.

      En ce qui concerne, l’homme que vous avez rencontré avec qui vous faisiez « 3 l’amour par jour » et qui était en couple. C’est psychologiquement très grave cette relation car c’est clairement un de vos schémas principal qui était à l’œuvre pour attirer cet homme et le résultat est désastreux sur le plan psychologique et plus particulièrement sur le plan inconscient car vous avez couché avec un homme infidèle qui atrompé sa femme pour vous et donc inconsciemment cela renforce dans votre subconscient le type de croyance inconsciente comme « les hommes sont tous infidèle », les hommes sont tous des salauds, si il a trompé et quitté sa femme pour moi il risque de reproduire la même chose avec moi et une autre femme et donc m’abandonner comme mon père a abandonné ma mère et moi quand j’avais 2 ans.

      Vous voyez le processus à présent, je suis sûr.

      Le but du jeu est Maintenant de savoir si vous êtes capable de sortir de ces spirales infernales qui vous pousseront à vivre des émotions très forte et des expériences passionnel et sexuelle puissante mais qui n’aboutiront jamais nulle part et qui seront toujours négatives et destructrices pour vous intérieurement ? Ou si vous allez réussir à triompher de vous même pour enfin connaitre le véritable amour que vous n’avez jamais connu jusqu’à aujourd’hui car je peux vous le dire vous n’avez jamais vraiment reçu le vrai amour d’un homme, qui vous aime vous tel que vous êtes au naturel avant même d’avoir eu un rapport charnel avec vous.

      Je pense qu’au fond de vous, vous voulez vraiment trouver l’amour, rencontrer un homme qui vous aime vraiment et avec qui vous pourrez vivre, construire et vivre une expérience de vie incroyable, mais inconsciemment vous vous fait de l’auto-sabotage pour une seule et simple raison, LA PEUR, la peur de souffrir et d’être abandonné par un homme à qui vous aurez ouvert votre cœur et donner tout votre véritable amour.

      Le problème avec les peurs c’est qu’elles font faire au personnes choses stupides et à répétition, parfois même une vie entière.

      Alors que la peur est illusoire et na pas de réalité objective si ce n’est la réalité que l’on veut bien lui donné consciemment ou inconsciemment dans notre cœur et notre esprit.

      Comment surmonter sa peur alors vous me direz.

      Je n’ai pas de réponse précis à cela car nous sommes tous différent et je crois qu’il y a une grande part de volonté à exercer sur soi même.

      Bien à vous Cynthia

      Steve

  21. Ibraelke 27 août 2017 at 21 h 06 min - Reply

    Bonjour steve

    Merci pour cette article trés intéressant surtout pour la partie qui me concerne le plus qui est le « blocage sexuel ».

    Je vous raconte mon histoire. Agé de 28 ans j ai toujours eu des rapports intimes avec des filles sans pénetration pour une raison ou une autre et je trouvais du plaisir ainsi en trouvant d’autre moyen d’avoir un orgasme.

    Depuis un certain temps 2 ans je dirais j’ai voulu tremper le biscuit avec une proxénet. Ce jour j’étais stressé même anxieux mais la curiosité étais plus forte et la c’est le drame pendant le rapport j’arrivais pas à tenir mon érection lors de la pénétration.

    Depuis un certain temps j’ai rencontré une jolie fille,le premiere rapport intime c’est bien passé sans pénétration (j’avais pas de preservatif ) on a programmé une nuit tout les deux j’étais heureux mais en même temps je savais pas pourquoi je stressais lors des préliminaires tout étais dans l’ordre soudain j’ai perdu mon érection lors de la pénetration même chose la troisième soirée.

    Ma partenaire me rassure elle me dit que ca vas passé mais ca se voit sur son visage qu’elle est décu se qui me stress le plus et me bloque de plus en plus pendant ces derniers jours j’arrête pas de pensé à ça comme si mon cerveau se focalise que sur ça et ça commence a devenir un blocage psychologique et sexuel.

    Franchement je souhaiterais avoir des indications qui m’aideront peut être a sauver notre relation et vie sexuel car ça commence a refroidir même si je fais beaucoup d’effort pour garder notre couple.

    • Steve Etherington 1 septembre 2017 at 11 h 38 min - Reply

      Bonjour Ibrahim, j’ai lu plusieurs fois votre message pour bien comprendre le problème. Le blocage psychologique et le blocage sexuel peuvent avoir de multiple causes et origines. Je vais vous donner quelques pistes que vous pouvez explorer et méditer personnellement pour vous libérer de votre problème sexuel.

      Vous savez Ibrahim, nous grandissons tous dans un environnement, des traditions et des cultures différentes qui jouent un grand rôle et qui ont une très puissante influence sur nous, notre vie, et notre construction psychologique, sexuelle et spirituelle.

      Par exemple ici en Europe, dans la culture judéo-chrétienne à la base il fallait resté chaste et pas moyen de faire l’amour ni même d’avoir quelques expériences sexuelles que ce soit. Pendant de nombreuses générations cela a créé des conflits intérieurs, des frustrations et des sentiments de culpabilité profond si nous éprouvions des envies de sexe, si on se donnait du plaisir sexuel en secret malgré « les interdits ».

      Petit à petit les mœurs se sont libérées et maintenant le rapport à la sexualité est devenu plus sain, les personnes acceptent d’avoir des envies sexuelles, acceptent d’avoir des fantasmes sexuels et acceptent de vivre des expériences sexuelles pour s’épanouir sans avoir de « culpabilité inconsciente »

      Dans quel environnement avez vous grandi ?

      Est il obligé d’attendre le mariage pour avoir des relations sexuelles avec une femme ?

      Si la réponse est oui, comprenez bien que je ne fais aucun jugement de valeur, je ne dit pas que c’est bien ou mauvais, mal ou bon.

      C’est juste pour vous faire comprendre que la source de votre blocage sexuel est peut-être un conflit psychologique dans votre subconscient.

      D’un côté vous avez envie de vivre des expériences sexuelles épanouissante et positive pour vous sentir vivant et pour trouver l’amour avec une femme mais d’un autre côté au plus profond de votre subconscient il y a peut-être des croyances profondes qui s’oppose à cela car « c’est considéré comme mal, considéré inconsciemment comme un pêcher.

      Donc cela nécéssite un travail sur vous même et de développement personnel et spirituel.

      Je voudrais maintenant vous suggère autre chose qui je pense peut vous aider à supprimer un blocage sexuel comme celui que vous avez.

      Avec votre partenaire sexuelle et amoureuse, il est important de pimenter sa vie de couple par des jeux érotique pour faire venir et augmenter le plaisir sexuel.

      Pratiquer le massage érotique avec des huiles est un excellent moyen pour libérer les tensions du corps et libérer le mental et libérer votre subconscient.

      Vous créerez ainsi une meilleure et profonde connexion intime et sexuelle avec votre femme. Et vive versa, elle éprouvera plus de plus plaisir avec vous.

      La communication est aussi très importante car elle vous permettra de savoir ce que votre femme a besoin de recevoir de votre part et pareille pour vous, vous pouvez lui dire ce que vous avez besoin sur le plan affectif et amoureux, ce que vous cherchez et voulez vraiment dans la vie.

      Du sexe juste pour du sexe, c’est très éphèmère et vous apporte une joie de courte durée. Le but en amour est de trouver la personne qui nous convient vraiment avec qui on pourra se marier, fonder une famille, construire une vie pleine, complète et positive et biensur trouver l’amour avec une personne avec qui il y a une Bonne entente sexuelle pour une vie sexuelle épanouissante et intense.

      Bien à vous,

      Steve

      PS : quels sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous avez besoin que je vous réponde personnellement pour vous aider à vous libérer de votre blocage psychologique ?

  22. djamila 3 août 2017 at 9 h 44 min - Reply

    bonjour steve,
    votre article m’intéresse parce que je suis amoureuse de quelqu’un qui a un blocage affectif et je voudrais l’aider et j’y arrive pas.
    je sais qu’il m’aime mais il n’arrive pas à s’engager avec moi vu ses peurs. il a eu d’autres échecs amoureux avant moi .
    qu’est ce que vous me conseillez sachant que j’ai déduit tout ça toute seule parce que lui il n’ose même pas m’avouer son amour.
    je voudrais qu’il se libère de cette carapace de peur.
    merci d’avance.
    Djamila.

    • Steve Etherington 4 août 2017 at 10 h 18 min - Reply

      Bonjour Djamila, la première étape consiste à instaurer une communication sincère et profonde à cœur ouvert. Cela aura un impact immédiat et créer une dynamique de comprehension, de partage, d’échange et surtout cela va créer les fondations d’une grande confiance mutuelle.

      Ensuite, vous devez découvrir par la conversation et en le sondant quels sont les 2 choses les plus importantes pour lui en amour qu’il doit trouver et recevoir de vous.

      Cela peut-être que vous lui fassiez ressentir et lui faire voir que vous avez de l’admiration pour lui, cela peut-être la reconnaissance, ou encore se sentir fort et important à vos yeux et sentir qu’il l’homme unique avec qui vous voulez être. Cela peut-être recevoir de l’amour par des gestes tactiles, des paroles, ou toute autre manière à vous de découvrir.

      Cela peut aussi être de savoir que vous pouvez l’aider à s’accomplir sur le plan professionnel, financier. Ce qu’il a besoin en amour c’est peut-être le besoin de sécurité donc vous devez lui montrez que vous allez travailler ensemble pour construire un environnement sécurisant sur le plan matériel et financier.

      Les exemple sont nombreux donc c’est à vous de découvrir les besoins les plus important de votre homme en amour.

      Mais le couple est un échange, donc pour réussir sa vie de couple et briser les blocages psychologiques lui aussi doit jouer le jeux et vous donner les 2 choses les plus importantes pour vous en amour. Vous aussi vous avez 2 besoins primordiaux à recevoir pour être une femme épanoui en amour et au top de l’énergie positive dans le couple. Si vous ne recevez pas ce que vous avez besoin vous aussi de lui, cela créera avec le temps un déséquilibre, de la frustration, des pensées négatives, du ressentiment et donc de l’éloignement pouvant aller jusqu’à la séparation avec le temps.

      Le couple est à la fois un organisme vivant toujours en mouvement et en évolution, le couple est aussi une entreprise. Quand vous êtes en couple vous êtes une équipe, l’homme et la femme doivent être dévoué l’un envers l’autre, se coacher et s’aider mutuellement dans toutes les sphères de la vie.

      Avec votre homme, prenez les devants pour le mettre en confiance et qu’il réussisse à trouver sa place avec vous à vos côtés. Découvrez ses aspirations de vie les plus profondes, partagez les votre avec lui dans le but de créer une connexion amoureuse plus profonde.

      Faites le parler, la communication est ce qu’il y a de plus important pour des êtres pensant et ayant des émotions comme les humains.

      Bien à vous,

      Steve Etherington

  23. Victoria 16 juillet 2017 at 13 h 51 min - Reply

    Bonjour,

    Tout d’abord je tiens à vous remercier pour la qualité de l’article que vous avez détaillé et explicité sur cette page.

    Je me permets de vous joindre ce commentaire pour tenter d’obtenir votre aide qui pourrait m’être précieuse. J’ai quitté mon emploi il y a un an pour suivre une formation afin de me reconvertir professionnellement et de m’adapter à l’évolution technologique qui se profile et prend de l’ampleur à notre époque. Je suis donc depuis bientôt deux mois une formation pour devenir develppper web donc pour comprendre et savoir manipuler différents langages pour créer quelque chose avec comme des sites´ marchands, des sites vitrines, des applications etc. J’essaie d’être le plus rigoureuse possible, je me suis même investie pour étudier en dehors des heures de cours pour tenter d’en apprendre davantage encore et surtout mieux comprendre car les cours s’effectuent à distance dans une salle de classe virtuelle et je n’ai pas de pièce dédiée pour me concentrer car j’habite dans 30 m2. Mon blocage est que malgré ma compréhension de la théorie je n’arrive pas à mettre en pratique. Je me retrouve devant ma feuille de code virtuel dans l’outil et sans arriver à déduire logiquement ce que je dois écrire et comment manipuler les connaissances que j’acquière dans la théorie pour les mettre en pratique car c’est bien un domaine où chacun se fiche de la théorie et où on juge et surtout on a besoin de voir la réalisation pratique. Auriez-vous une solution pour m’aider à faire tomber ce blocage psychologique ? Ca me tombe sévèrement sur le moral et je vois cet apprentissage comme un échec et l’échec me conduit à une remise en question qui me conduit à me sentir nulle, sans avenir et je déprime peu à peu jusqu’à avoir des crises de larmes de déception, de colère et de frustration… J’espère vous avoir donné suffisamment de détails et que vous pourrez me faire un retour. Je vous remercie par avance et je vous souhaite un bon dimanche.

    • Steve Etherington 29 juillet 2017 at 20 h 37 min - Reply

      Bonjour victoria, Je comprends votre positionnement par rapport à Votre reconversion professionnelle et je pense pouvoir vous donner une solution pour supprimer ce blocage psychologique qui vous empêche de vous lancer.

      Tout d’abord je tiens à vous dire que j’ai mis du temps à vous répondre car j’étais surchargé de travail et vraiment pas le temps de vous répondre et prenant le temps.

      Mais là ca va, j’ai lu plusieurs fois votre message attentivement pour vous apporter une réponse efficace.

      Je ne connais pas votre niveau et langage informatique et en codage mais ce que je vous suggère c’est de passer au plus vite dans une phase vraiment créatrice.

      Internet et de surcroît le langage informatique sont des choses entièrement virtuelle et pour les personnes qui ont besoin de concret, de palpable cela peut devenir très frustrant. Ce qui est apparemment Votre cas.

      Je vous suggère de trouver au plus vite une idée de création de site ou d’application web, de préférence quelque chose de simple à réaliser et matérialiser assez rapidement pour ne pas vous décourager.

      Donnez vous un objectif.

      Par exemple trouvez une idée de site internet simple ou autre outil web que vous pouvez créer et démarrer tout de suite.

      Le but est que puissiez réaliser rapidement un premier projet visible et abouti qui fonctionne.

      Cela aura plusieurs impacts psychologiques positifs en vous.

      Premièrement, vous aurez en quelque sorte éduquer et programmer votre cerveau pour créer, réaliser et aboutir un projet web de À à Z. Vous acquérez ainsi une de nombreuses compétences en plus du codage, comme la gestion de projet de À à Z.

      Deuxièmement, ce que vous allez matérialiser, va vous donner à la fois plus de créativité et de nouvelles idées à mettre en oeuvre mais aussi vous donner beaucoup de confiance en soi qui est très important voir indispensable pour réussir. La confiance en soi agi à de multiple niveau et vous permet de libérer votre plein potentiel.

      Beaucoup de gens ne réalise jamais rien, il en reste toujours au stade de l’idée mais au fur à mesure qu’ils avancent cela devient un mode de fonctionnement et un mode de comportement qui se répercute dans toutes les sphères de la vie.

      « C’est en faisant les choses qu’on avance dans la vie » « Mike Horn »

      Aboutir un premier projet même s’il n’est pas ambitieux, ca ne fait rien, le but et l’objectif et de concrétiser quelque chose et très vite.

      Cela vous donnera beaucoup d’énergie pour ensuite vous engager dans de nouveaux projets plus ambitieux et plus techniques.

      Je vous suggère de lire le livre de MJ Demarco « the millionnaire Fastlane » ou en francais « l’autoroute du millionnaire ».

      Pourquoi je vous recommande ce livre ? Tout simplement parce que l’histoire de MJ Demarco va vous inspirer et énormément vous parler car comme vous il n’y connaissait rien au codage et langage informatique et il allait de petits boulots en petits boulots et un jour il a pris la décision de partir vivre dans une autre région des États Unis sans avoir le moindre sous, je crois qu’il avait quelques centaines de dollars et sa voiture complétement vieille et fatiguée.

      Il s’est auto-former aux langage informatique et au codage pour créer un site internet qui a fait plusieurs fois sa fortune.

      Mais je ne vous en dit pas plus, lisez le, je vous assure que ce livre va vous donner toute l’énergie dont vous avez besoin pour réaliser votre potentiel et votre rêve.

      À présent, dites moi :

      Comment puis je vous aider ?

      Et

      Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous avez besoin que je réponde pour vous aider ?

      Allez y foncez !

      Accrochez vous et battez vous jusqu’à ce que vous réussissiez.

      Vous pouvez réussir Victoria, vous pouvez y arriver victoria.

      Bien à vous et À votre Succès

      Steve

      PS : en plus avec votre prénom vous êtes obligé de réussir.

      Victoria veut dire Victoire donc vous portez en vous tout les ingrédients et toutes les graines de la victoire depuis votre naissance 😉

      Avec un prénom comme le votre, vous avez votre Bonne étoile Victoria, vous êtes obligé d’être couronnée de Succès.

      • Victoria 2 septembre 2017 at 11 h 30 min - Reply

        Bonjour Steve,

        Merci infiniment d’avoir pris le temps de me faire un retour si encourageant et positif :), je vais me procurer le bouquin que vous m’indiquez au plus vite car il est vrai que si j’ose me lancer, qui sait si je ne serai pas la prochaine à en écrire un similaire ? 🙂 Je vais appliquer votre méthode en ayant une foi totale en la réussite et je reviendrai vers vous dans quelques semaines pour vous faire un état des lieux et si jamais j’en ressens le besoin et que vous en avez le temps, je me permettrai de vous poser deux questions importantes ;). Merci vraiment du fond du coeur pour votre réponse, je l’ai relu plusieurs fois depuis que j’en ai pris connaissance ce matin et je dois avouer que ce ne doit être que la peur qui me paralyse et que je dois la surmonter. Sinon, Victoria est mon second prénom et oui vous avez raison il symbolise la victoire. Mon premier prénom est Johanna mais j’utilise parfois mon second prénom sur internet. En vous souhaitant une très belle journée, un très bon week-end et du succès à gogo. Bien à vous. Johanna

        • Steve Etherington 2 septembre 2017 at 19 h 13 min - Reply

          Bonsoir Johanna, c’est avec plaisir que je lis votre retour sur ma réponse et je suis heureux si ma réponse peut vous aider.

          Je vous souhaite le meilleur pour la suite de votre vie et de vos projets.

          Bien à vous Johanna et à Votre Succès.

          Steve Etherington

  24. Justine 12 juillet 2017 at 7 h 48 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai 20 ans et j’ai eu beaucoup de traumatisme étant enfant, divorce des parents, élevé par ma grand mère, insecte.. ma première relation catastrophique.. j’ai été suivis par une psy pendant 3 ans et je vais mieux. J’ai eu un second copain où tout allait très bien ( je n’étais pas épanouie dans mes rapports sexuels en revanche) mais j’avais une bonne complicité avec lui. Du jour au lendemain, tout a vrillé dans ma tête, je me suis réveillé et plus aucune envie de lui, mais non pas que sexuellement mais physique, il me dégoûtait.. après plusieurs mois sans changement positif et en voyant mes sentiments baissés et surtout que je devenais irritable, j’ai alors rompu.. j’ai eu quelques relations après mais qui n’ont pas durées. Maintenant, ça fait 5 mois que je suis avec quelqu’un où je suis épanouie toute entière, je n’ai jamais autant été heureuse dans ma vie, je l’aime plus que tout, et je suis bien dans ma peau, dans ma vie. Seulement, j’ai peur, j’angoisse à l’idée que ma tête revrille sans aucun contrôle de ma part, et que encore une fois cela gâche tout.. j’ai avancé dans ma vie, j’ai pardonné à mes bourreaux, mes parents se sont remis ensemble, et je me sens bien dans ma vie mise à part la peur d’un blocage, je sais que quand je regarde un film et que par malheur il y a une scène de viol, je suis mal, et j’essaie de limiter du coup ce genre de scène pour éviter tout blocages.. mais si ça revenait quand même? j’ai besoin d’aide, besoin d’être comprise, besoin de réponses.. merci

    • Steve Etherington 28 juillet 2017 at 19 h 23 min - Reply

      Bonjour Justine, je vous répond seulement maintenant car j’ai eu énormément de travail et je ne voulais pas bâcler la réponse à votre message.

      J’ai donc préféré vous faire attendre afin de pouvoir lire à plusieurs reprise votre message et bien analyser tout ce que vous dites dans celui-ci.

      J’ai une chose qui m’a particulièrement fait bizarre, c’est quand vous dites « je sais que quand je regarde un film et que par malheur il y a une scène de viol, je suis mal, et j’essaie de limiter du coup ce genre de scène pour éviter tout blocage ».

      La question qui m’est tout de suite venu à l’esprit est :

      Est ce que Justine à subi un viol ? Ou autre …

      Je vous pose donc la question Justine, avez vous subi un viol ? Car je ne comprend pas pourquoi vous auriez ce genre de peur au sinon.

      Quand vous dites « j’ai pardonné à mes bourreaux », que voulez vous dire par là ?

      J’ai besoin que vous soyez plus clair et plus explicite afin de mieux pouvoir vous aider. La parole et la communication sont des outils et des vecteurs de libération et de changements profonds.

      Pour ce qui concerne votre peur de « revriller » « dans votre tête », si vous êtes bien avec votre nouveau copain et surtout si vous avez vraiment de l’amour pour lui et que ce jeune homme éprouve lui aussi de l’amour pour vous alors vous êtes sur la bonne voie.

      Après il est important que vous construisiez votre relation avec des projets de vie, des désirs, des envies, des ambitions et des objectifs en commun.

      Avec la maturité le sexe doit venir en deuxième pas en premier. La joie de sexe c’est bien mais si l’attraction sexuelle n’est pas lié avec une vraie entente psychologique et spirituelle avec l’homme ou la femme de votre vie, une relation aura des difficultés sur la longue distance.

      Comment puis je vous aider Justine ?

      Quelles sont les 2 question les plus importantes auxquelles vous avez besoin d’avoir une réponse ou une solution ?

      Bien à vous,

      Steve Etherington

  25. Cassandre 29 juin 2017 at 23 h 28 min - Reply

    Bonsoir Steve,

    J’ai été avec un homme pendant 4 ans jusqu’à l’âge de mes 21 ans (j’en ai 23 actuellement et il a été mon seul et unique partenaire pour le moment, et première fois dans tous les domaines), ça a été une belle relation mais pas que. J’ai été dépendante affective jusqu’à ce qu’il me quitte une première fois. Après nous nous sommes remis ensemble et là j’ai enfin appris à vivre par moi-même, notre relation repartait de plus belle. Je l’ai beaucoup aimé, mais j’ai toujours eu une voix en moi qui me disait que même si je voulais rester avec lui, cette relation allait se terminer à cause de lui (disons que je n’arrivais pas à vivre pleinement cette relation sans sentir cette épée de damoclès au dessus de nous). Effectivement elle s’est terminée il y a bientôt deux ans car il n’avait plus de sentiments pour moi. Cela a vraiment été une expérience traumatisante pour moi, je l’ai ressenti au fond de moi que cette rupture était vraiment en profondeur. Depuis cette rupture, je n’ai pas réussi à m’intéresser à quelqu’un d’autre, car personne n’arrivait à allumer une petite étincelle en moi, personne n’a su attiser ma curiosité, et même si je me plais dans ce célibat je sais que j’ai un problème. Je me sens bien comme ça car je ne ressens pas l’envie d’être en couple (et d’ailleurs m’imaginer à nouveau en couple ça me fait bizarre) mais cette situation dure et j’ai peur de ne pas accrocher sur quelqu’un et de finir seule car je n’ai pas envie de me forcer si je ne ressens rien.

    Mon autre problème est que je suis totalement imperméable à l’attirance physique, je n’ai pas cette case « être excitée par le physique de quelqu’un, avoir envie de sauter sur la personne », personne ne m’attire, j’ai 23 ans et je peux dire qu’il y a moins de 5 hommes pour qui j’ai ressenti une attirance physique. Pourtant je ne suis pas asexuelle, ni homosexuelle, mon regard s’arrête sur les hommes mais je les trouve esthétiquement beau mais il manque cet aimant qui va faire que je vais avoir envie de sauter sur la personne. D’ailleurs pendant mes 4 ans de relation je n’ai regardé aucun autre homme et n’ai jamais trompé mon partenaire de l’époque, car d’une part je suis quelqu’un de fidèle mais d’autres part je n’en aurais pas été capable biologiquement car je n’ai ressenti qu’une attirance purement exclusif pour mon partenaire qui allait au delà de la fidélité.

    Cependant, aujourd’hui après 2 ans de célibat pur et dur, j’aimerais me sortir de cette situation où j’ai l’impression d’être encore physiquement fidèle à mon ex (mais plus mentalement, car je ne l’aime plus) et que je n’arrive pas à m’en défaire. Je m’explique, rien que la proximité physique avec une autre personne et ressentir le désir d’une autre personne me gêne terriblement. Mon ventre se noue et j’ai l’impression d’être oppressée et je panique, j’ai vraiment des réactions démesurées par rapport au contexte. Il y avait ce bel inconnu que j’ai rencontré dans un bar, j’ai tout pris en main je voyais que je lui plaisais et je me suis donnée le défi de sortir de ma zone de confort, j’ai pris son numéro, je lui ai proposé que l’on se revoit etc. Pendant 2 semaine je l’ai vu tous les jours, nous avons conversé tous les jours et à la fin de la semaine je l’avais invité à une soirée, et à cette même soirée il m’a embrassé… et là c’était le drame. Car d’une part je ne ressentais rien vis à vis de la personne (outre le fait qu’il était objectivement beau, et même subjectivement je voyais qu’il avait de beaux traits et un beau corps mais il ne m’intéressait ni pour son physique ni pour son mental, il ne me faisait aucun effet) je ne m’étais pas attachée (ce qui est normal au bout de deux semaines), il aurait pu arrêter de me parler du jour au lendemain ça ne m’aurait fait ni chaud ni froid. Quand il m’a embrassé il y a beaucoup de choses qui se sont passées dans mon corps, déjà une réaction de rejet, de panique, d’oppression, de gêne de « c’est trop bizarre / c’est pas normal je ne le connais pas » de dégoût et pour ne rien simplifier aussi de l’excitation. Ce cocktail explosif a été très désagréable, jusqu’à aujourd’hui repenser à ce simple baiser passionné m’hérisse le poil. Le problème c’est que j’ai ressenti exactement les mêmes sensations avec 3 autres personnes. Et je sais que c’est un blocage, je sais que c’est du à ma rupture doublé du fait que je n’ai pas confiance en moi. Je pense que mon ancienne relation pour moi a été synonyme d’un grand lâcher prise, car j’étais entièrement à l’aise avec mon corps avec mon ex (c’est d’ailleurs ce pouvoir qu’il avait sur moi après notre rupture, le pouvoir de me faire sentir bien, enfin c’était très égocentré car j’aimais à me sentir bien et à l’aise, c’est ça qu’il avait « sur moi ») et je pense que j’ai associé le sexe à l’amour et l’amour ne s’est pas bien fini pour moi et résultat des courses : personne ne m’intéresse, personne n’éveille de la curiosité en moi, je n’arrive pas à m’attarder sur quelqu’un, je panique à l’idée d’une proximité physique, ressentir le désir de quelqu’un me met très mal à l’aise… et j’aimerais sortir de tout cela car ça me bouffe quand même. J’aimerais avancer, désirer désirer à nouveau car finalement je me sens inerte de l’intérieur et ça me ferait plaisir de ressentir.

    Mes parents se sont séparés à ma naissance, jusqu’à mes six ans j’allais voir mon père pendant les vacances (il habite à l’étranger) après je n’ai plus voulu car j’ai toujours eu l’impression que c’était un étranger pour moi et j’étais toujours mal à l’aise quand j’allais chez lui, pas à ma place. Je ne suis pas vraiment proche de ma mère, je ne me confie pas à elle, je sais que dans le fond je l’aime, mais je ressens une terrible gêne dans les démonstrations d’affection, rien que de lui faire la bise me met mal à l’aise. Je n’ai vraiment pas l’impression que la séparation de mes parents m’ait fait un quelconque traumatisme car aujourd’hui je ne parle plus à mon père et ça ne me fait ni chaud ni froid, mais peut-être que cela à eu des répercussions inconscientes. Comme la peur de l’abandon, même si j’ai l’impression de m’approprier une peur qui n’est pas mienne car je n’en ressens pas les maux, mais je pense qu’au vu des « symptômes » j’ai une peur de l’abandon.

    Je suis désolée de ce long texte, mais aujourd’hui je suis fatiguée et j’aimerais trouver une solution. J’ai pris conscience du problème mais je ne sais plus quoi faire à présent…
    Merci beaucoup de votre aide !

    Cassandre

    • Steve Etherington 3 juillet 2017 at 17 h 44 min - Reply

      Bonjour Cassandre,

      J’ai pris le temps de lire attentivement votre long message ! Rassurez c’est très bien ainsi car au moins ca à le mérite d’être clair, détaillé, « documenté ».

      Parfois les personnes me demande de l’aide en m’écrivant 3 phrases à l’arrange comme si j’étais devin.

      Tout d’abord comme vous le dites, même si vous n’avez plus aucun ressenti en ce qui concerne votre relation avec votre père et votre relation distante avec votre mère, la séparation de vos parents quand vous étiez petite à obligatoirement impacter votre votre construction mental et Psychologique et par conséquent contribuer à créer votre personnalité profonde.

      La peur de l’abandon n’est pas forcément quelque chose d’actif en vous. Il faudrait creuser pour le savoir si oui ou non.

      Je dois surtout vous dire quand vous lisant, je vois une jeune femme relativement mature, très lucide, intelligente, « bien dans ses baskets », bien ancrer avec la tête sur les épaules.

      C’est une impression, vous me direz si ce n’est pas le cas.

      Si cela vous correspond dans les grandes lignes, je dois vous dire d’être rassurée et confiante car vous trouverez la bonne personne en temps voulu.

      Multiplier les aventures amoureuses et sexuelles n’est pas le gage de trouver l’amour, le vrai amour de sa vie avec qui vous vous accordez vraiment et avec qui vous aurez entente sur tout et pas seulement sur le plan physique et sexuel mais avec qui vous partegerez les mêmes envie, les mêmes façon de voir la vie, les mêmes aspirations de vie…

      Et surtout l’homme avec qui vous pourrez vraiment construire votre vie et peut-être, si vous en avez l’envie, avec qui fonder une jolie et heureuse petite famille. (PS : je dis petite famille mais peut-être vous voulez une équipe de foot !!)

      Je dois aussi vous dire que je suis un peu frustré car internet limite vraiment l’intéraction car en réel et visuel, il se passe plus de chose et on percevoir beaucoup plus de chose que par écrit. Mon aide est par conséquent limité à certain niveau.

      Ce que je peut vous suggèrer si vous avez vraiment envie de rencontrer une homme pour partager et construire votre vie, c’est de clarifier ce que vous voulez vraiment au fond de vous.

      Je ne vous parle pas de fantasmer d’être avec un Brad Pitt à la Française car beaucoup font l’erreur de vouloir être avec un physique particulier et un visuel précis plutôt que d’être avec une personnalité qui vous correspond au plus profond de vous.

      Le physique à évidement sa place mais si vous ne partagez rien intérieurement avec votre partenaire, l’attirance physique et l’attraction sexuelle ne durera qu’un temps très court, Moins de 3 ans au plus 5 ans et après la relation sera une mascarade.

      Comment est votre partenaire idéal ?
      Quel est la personnalité de l’homme qui vous correspond ?
      Quel sont ses traits de caractère ?

      Soyez honnête avec vous même, très souvent les filles disent vouloir un copain gentil, romantique…blabla alors que cela ne leur correspond pas et qu’il leur faut un homme qui a du peps, un peu macho mais pas trop….etc

      Si ca se trouve c’est une homme timide et discret ou alors un homme exubérant et excentrique.

      Dans tout les type de personnalité il y a des personnes merveilleuses qui souhaitent comme vous trouver l’amour de sa vie.

      Prenez une feuille et écrivez ce que vous ne voulez surtout pas chez un homme, toutes les choses qui vous rebute vraiment et qui vous font devenir un glaçon et en face écrivez ce que vous voulez vraiment, toutes les caractéristiques qui vous touchent chez un homme et qui vous excite vraiment.

      Encore une fois il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. Il y a juste des choses que vous devez trouver et vraiment avoir avec votre partenaire idéal.

      Bien à vous,

      Steve Etherington

      PS : en vous lisant, j’ai tout de suite pensé à une chose qui pourrait vous aider, c’est d’aller faire plusieurs fois un VRAI massage Thaïlandais. Car ce massage a de veritable vertu thérapeutique sur la plan psychologique notamment le pouvoir de supprimer un blocage psychologique et désamorcer « les noeuds psychologiques ». (Je vous parle de vécu et d’expérience personnel quand j’avais entre 21 et 24 ans)

      PS PS : Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous avez besoin que je réponde vraiment pour vous aider à supprimer votre blocage psychologique ou blocage affectif ?

      • Cassandre 4 juillet 2017 at 1 h 11 min - Reply

        Bonsoir Steve,

        Merci de cette réponse rapide ! Effectivement je pense être une femme relativement mature, lucide etc… J’aime à prendre beaucoup de recul quant aux événements qui se passent, ce qui a ces points positifs mais aussi ces points négatifs (comme trop réfléchir, être dans l’incapacité à faire des choix, beaucoup trop peser le pour et le contre pour des choses minimes…)

        Il est vrai que pendant ces deux ans j’ai eu matière à réflexion, ainsi aujourd’hui je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas chez un homme, ce point a été clarifié au fond de moi. J’ai un peu calqué sur une personne que j’admire profondément. D’ailleurs j’ai remarqué qu’il y avait un pattern chez mes coup de coeur masculin (bien qu’au nombre de 2-3) c’est que la condition sine qua non pour que je m’intéresse à eux, c’est qu’il faut que je les admire, et cela est très important. J’aime à me sentir admirative, contemplative, subjuguée par quelqu’un. Si je ne suis pas admirative, malheureusement je n’arrive pas à m’intéresser à la personne bien qu’elle ait des qualités certaines. Le fait que je sois très exigeante envers moi-même et les autres n’arrangent rien. Pour le moment ces 2-3 personnes qui ont aiguisé m’ont intérêt, avaient aussi ce même point : c’est qu’elle représentait tout ce que je souhaitais et souhaite être (charismatique, créatif, entreprenant etc…) mais je ne sais pas ce que ça veut dire…

        Je sais qu’il ne sert à rien d’être dans une recherche acharnée de l’amour, et que le célibat ce n’est pas une fatalité, mais j’ai vraiment peur que ce soient mes blocages psychologiques qui me rendent trop exigeante, qui font qu’aujourd’hui même après 2 ans de célibat, personne ne m’intéresse et ne m’a intéressé, et que je reste dans cet état de « célibataire téflon » i.e inerte du coeur. Le problème aussi c’est que je suis sois noir soit blanc et il n’y a pas de juste milieu. L’année dernière j’ai rencontré quelqu’un qui a ravivé quelque chose en moi, qui m’a réveillé (et pourtant il n’y a eu que de brèves échanges et une brève rencontre) et je me suis accrochée à lui pas littéralement, mais je me suis accrochée à son image et j’avais une envie irrépressible d’apprendre à le connaître mais ça n’a pas pu se faire car il s’était remis avec son ancienne partenaire. C’était il y a un an, et aujourd’hui encore cette histoire me frustre, et j’ai toujours la même envie d’apprendre à le connaître, et à mes yeux il représente tout ce que je recherche chez un homme (il est brillant, avant-garde, drôle, entreprenant, touche-à-tout, cultivé…) mais il représente aussi un idéal que j’aimerais atteindre. Mais du coup, impossible de remarquer les autres hommes ou de m’intéresser à d’autres hommes depuis lui. Je sais qu’un tel comportement est insensé, mais moi aussi je suis surprise de moi-même : pourquoi un tel intérêt envers cette homme que je ne connais que très peu, pour cette envie irrépressible de le connaître etc…

        Me voilà encore partie avec ses longs paragraphes, mais cela vous montre l’état de mon cerveau qui marche toujours à plein feu !

        Je vais suivre votre conseil et m’essayer à ces massages alors !

        Pour le moment je n’ai pas ces 2 questions, mais dès qu’elles me viendront en tête, je reviendrai vers vous !

        Merci beaucoup de votre aide et à très vite !

        Cassandre

        • Steve Etherington 28 juillet 2017 at 11 h 34 min - Reply

          Bonjour Cassandre, je vous réponds seulement maintenant car j’étais surchargé de boulot et j’aime prendre le temps de répondre par un vrai message et pas seulement une petite phrase à la va vite.

          Il y a un livre que j’aimerais vous conseiller, qui est très connu et qui a été un best seller. C’est un livre de « michael losier la loi de l’attraction ». Avec comme principe directeur « attirez ce que vous désirez et non ce que vous ne voulez pas ».

          C’est un Canadien professionnel de la communication et expert en PNL.

          Il y’a je pense dans ce livre des choses qui pourront vous aider pour trouver l’amour et le partenaire idéal que vous désirez avoir.

          Après pour revenir à votre premier message, c’est vrai que d’après ce que vous dites il y a pour le coup un vrai blocage psychologique sur le plan affectif et il faudrait creuser pour trouver les causes profondes pour réussir à changer certaines attitudes comportementales et cognitives (émotionnelles) qui vous emprisonnent et vous bloquent en quelques sorte dans des schémas répétitifs.

          Par internet, je reste limité dans l’aide que je peux vous apporter car une relation humaine et une interaction réelle permet d’aller beaucoup plus loin pour traiter et supprimer des blocages psychologiques en tout genre.

          Où en êtes vous depuis notre premier échange ?

          Comment voulez vous que les choses changent dans votre vie affective et amoureuse ?

          Bien à vous Cassandre,

          Steve

  26. Célia 28 juin 2017 at 22 h 13 min - Reply

    Bonjour,
    Voilà ça fait 3 ans que je suis avec mon copain (nous sommes vierges tous les deux) et nous ne sommes jamais passé à l’acte… on a pourtant essayer beaucoup de fois, mais rien n’y fait je me bloque et la douleur est insupportable..
    Malheureusement notre couple s’enfonce à cause de ça. Je suis allée voir la gynéco il y a 2 mois et elle m’a diagnostiqué une inflammation « en bas » et elle m’a donc expliqué que si je n’arrivais pas à faire l’amour c’était à cause de cette inflammation qui rendait toute pénétration douloureuse. elle m’a donc prescrit un traitement et m’a dit qu’a la fin de celui-ci tout rentrerai dans l’ordre ( en y allant doucement bien-sur). Après la fin de mon traitement nous avons donc réessayé et j’ai eu très mal une nouvelle fois… Je suis donc retournée voir la gynéco pensant que mon inflammation était revenue.. Elle a regardé et je n’avais rien, elle a quand même voulu me faire un frottis et j’ai eu très mal. Elle m’a donc dit que si je n’arrivais pas à faire l’amour c’était du à un blocage psychologique. Pourtant je n’ai jamais subit d’attouchement, de viol ou d’inceste. Je ne comprends pas et donc si tous ça est dans ma tête c’est moi même qui enfonce notre couple… Je me suis demandé si toutes les fois où on avait essayer que j’avais mal à cause de la douleur mon cerveau aurait pu assimiler  » faire l’amour  » à de la souffrance ? Dans tous les cas je ne sais pas comment enlever ce blocage ..

    • Steve Etherington 2 juillet 2017 at 13 h 58 min - Reply

      Bonjour Célia, j’avais vu votre message il y a quelques jours mais je n’avais pas le temps de vous répondre car cela nécéssite du temps pour vous faire une vraie réponse qui puisse vous aider.

      Concrétement, d’après ce que vous dites dans votre message, je ne pense pas que votre blocage psychologique soit dû à la douleur que votre cerveau aurait pu enregistrer sur l’acte charnel.

      Pourquoi ?

      Pour la simple raison que vous aviez déjà avant ce problème psychologique. Il y avait cette une inflammation dans la zone génitale et pelvienne mais qui était déjà psychosomatique et non « mécanique » comme l’a pensé en premier lieu votre ginécologue.

      Un blocage psychosomatique n’est pas forcément lié à un traumatisme ou choc émotionnel dû à une agression sexuelle, viol, attouchement ou inceste. C’est une cause psychologique possible mais un trouble psychosomatique peut être induit par des causes bien plus naturelle et anodine comme des angoisses ou des peurs inconsciente par rapport à une histoire que vous avez entendu dans votre entourage ou à la télé et qui faisait inconsciemment écho à des peurs inconscientes.

      La peur de tomber enceinte, d’avoir un bébé, la peur que votre mari soit infidèle une fois que vous aurez un enfant, la peur de ne pas pouvoir réaliser vos rêves si vous tomber enceinte, la peur de vous sentir bloquer dans votre vie de femme et vos ambitions personnelles…etc…etc

      Ce ne sont là que de simple exemple. En consultation individuelle en réel, nous prendrions le temps d’explorer toutes les pistes possibles par rapport à votre vécu familial, par rapport à votre expérience enfant avec le couple de vos parents, par rapport à vos aspirations profondes dans la vie, par rapport à ce que vous voulez faire et accomplir dans la vie…etc.

      Je vous suggère de vous ouvrir à vous même et de vous regardez vous même intérieurement avec lucidité, humilité, acceptation de vos forces et faiblesses. Je vous suggère également de clarifier ce que dans votre esprit ce que vous voulez vraiment dans votre vie, ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas dans votre vie, dans votre couple.

      Comment voulez vous que soit votre couple, votre relation avec votre mari ?

      Un trouble psychosomatique aussi anodin soit il et un blocage psychologique sont l’indication qu’il y a un conflit entre votre mental et votre subconscient, entre le conscient et l’inconscient.

      Cela peut être aussi tout simplement lié à vos croyances personnelles profondément ancrer depuis votre plus jeune âge notamment si vous avez entendu des phrases particulières sur le sexe, les rapport sexuels dans l’âme couple et qui se sont imprégner progressivement dans votre subconscient devenant progressivement des croyances profondes très fortes qui conditionnent votre manière de penser, réagir, fonctionner, comporter…etc.

      Cela ne veut pas dire qu’il faut remettre en cause l’éducation que vous avez reçu ni même rejetter en bloque tout ce qu’on vous appris et inculqué.

      Au contraire il est temps de comprendre, mettre en lumière, intégrer ses croyances à votre âge adulte en modérant la compréhension de celle ci car maintenant vous adulte et mature. Alors que auparavant vous n’étiez pas en ensure de comprendre le sens véritable des choses que l’on vous à inculquées.

      Un échange en ligne est toujours limité dans l’aide que je peux vous apporter et vous donner car une intéraction humaine physiquement permet de mettre enlumière plus facilement « où ca coince » car il y a votre langage corporel, l’expression de votre visage, votre physiologie qui révèle beaucoup de chose en parlant.

      J’espère tout du moins que cette réponse vous apportera un début d’aide et de travail de développement personnel à effectuer pour vous libérer définitivement de votre blocage psychologique.

      Souvenez vous également que la communication est très très importante dans la couple avec votre partenaire de vie. C’est même la pierre angulaire pour une relation harmonieuse, joyeuse, heureuse, positive et constructive.

      Vous devez savoir les 2 choses les plus importantes que votre mari a besoin pour se sentir toujours bien et au top avec vous et inversement votre mari doit savoir les 2 choses les plus importantes pour vous et que vous avez besoin de recevoir et avoir de lui pour être toujours positive et bien dans votre couple.

      Je suis persuadé que tout va rapidement rentrer dans l’ordre et que vous pourrez très bientôt avoir une vie sexuelle de couple épanouissante.

      Bien à vous Célia,

      Steve

      PS : Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous avez besoin que je vous réponde pour vous aider à vous libérer de votre blocage psychologique ?

  27. Justine 26 juin 2017 at 12 h 49 min - Reply

    Bonjour,
    Je suis en couple depuis presque 1 an avec un home qui a 38 ans. J’en ai 37. On s’est connu il y a 10 ans et on a eu une petite histoire. On s’est perdu de vue et j’ai repris contact l’année dernière parce que je ne l’ai jamais oublié . Il a quitté sa région, fermé son auto entreprise pour tout recommencer avec moi.
    Dès le début cetait le grand amour. On a été très complice a tout les plans. Mais depuis quelques temps mon ami est plus distant. Il vient de me dire qu’il était bloqué , nous n’avons plus de relations sexuelles, il n’a pas envie de sexe et n’a même plus d’erection. Il ne sais pas pourquoi il a ce bloquage. Il me dit qu’il ne nous voit plus comme un couple, qu’il tient à moi mais ne sais pas si c’est encore de l’amour. Il a déjà vécu cela 2 fois par le passé et me dit que cest depuis que son ex avec qui il a vécu 5 ans l’a trompé . Cetait il y a 5 ans . Il me dit qu’il fait un bloquage mais ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas comment l’aider. Il refuse d’aller consulter. J’ai l’impression que dans sa tête il sait qu’il n’a plus du tout de sentiments mais il n’ose pas me le dire, qu’il n’ose pas prendre la décision lui de me quitter. Je sais qu’il souffre. Moi je deviens dingue, cest Si difficile. Qu’est ce que je dois faire ? Attendre ? Lui laisser le temps, lui dire que je l’attendrai le temps qu’il faut ? Je suis perdue et je souffre

    • Steve Etherington 3 juillet 2017 at 17 h 02 min - Reply

      Bonjour Justine, tout d’abord je voulais vous dire que vous ne pouvez pas vraiment l’aider s’il refuse de s’aider lui même dans un premier temps. Un blocage psychologique amour, un blocage psychologique affectif ou un blocage sexuel peut avoir de multiples causes, parfois anodine et facile à surmonter mais parfois trouve leur causes dans des problèmes sous-jacente bien plus profondément enfoui dans l’inconscient de la personne.

      La personne a parfois par mémoire sélective complétement oublié ou tout du moins enfoui au fond d’elle de vieux souvenir, traumatisme ou choc émotionnel qui refond surface d’une manière cyclique, mettant toute une chaîne de comportement inconscient et réactivant de modes de fonctionnement visant inconsciemment à saboter.

      C’est une forme de protection que le subconscient a mis en place généralement pendant l’enfance pour ne plus souffrir et revivre une situation similaire à celle qui a fait souffrir.

      C’est ce que l’on appelle des « schémas précoce inadaptés ». Leur fonction de protection était adapté à l’époque mais ne l’ai plus actuellement. Le problème c’est qu’un vieux schéma comportemental, si il n’est pas remplacer par un schéma plus positif et plus adapté pour la vie d’adulte actuel, ce vieux schéma continu et continuera à s’activer et se réactiver encore et encore quand le subconscient ressentira que potentiellement la situation peut conduire à la souffrance émotionnelle et psychologique.

      Si il ne veut pas consulter c’est son choix mais le problème ne s’arrangera pas avec le temps comme par magie.

      Ou il faut qu’il fasse un travail sur lui même de développement personnel et d’élévation spirituelle afin de prendre plus de maturité.

      La communication est importante. Vous pouvez peut-être envisager de vous approcher d’un ou une Coach spécialisée en relation amoureuse et affective à défaut d’un psychologue.

      Je vous suggère également de lire l’article que j’ai écrit sur le sabotage intérieur « auto-sabotage ».

      Après il confond encore peut-être passion, plaisir charnel et véritable amour qui demande une vraie ouverture du cœur vers l’autre.

      C’est aussi facile pour lui de se cacher derrière l’excuse de son ex, il choisi donc la fuite et la facilité. C’est typique des personnes qui font face à un schéma précoce inadapté.

      Personnellement, je pense que son problème remonte plus loin que son ex. Rejetter la responsabilité sur son ex qui cette l’a trompé est un moyen inconscient de justifié son comportement inconscient et son mode de fonctionnnement inconscient.

      S’il ne fait rien, si il continu de fonctionner avec ses vieux schémas (que l’on appelle aussi communément « vieux démon »), votre relation va finir par la rupture amoureuse dans peu de temps et il va après quelques mois se sentir mieux, rencontrer une nouvelle femme, tout ira bien pendant un certain temps et rebelotte ca recommencera et au bout du compte il vivra sa vie de cette manière et ne trouvera jamais le bonheur, la paix, le bonheur et le véritable amour.

      En ce qui vous concerne, je vous suggère d’arrêter de vouloir tout donner pour essayer protéger votre couple. Pour sauver son couple il faut être à deux dans une démarche commune positive et constructive. L’amour et le couple ca ce construit à 2 et l’amour n’est pas à sens unique. Vous ne pouvez pas toujours donner sans jamais recevoir. L’amour est un échange, un partage, quand c’est à sens unique l’amour et le couple ne pourront jamais grandir entre deux individus.

      C’est peut-être votre devoir de provoquer les électrons choc nécéssaire. Mettre en quelque sorte au pied du mur pas de manière brutale mais faire comprendre à votre partenaire que la vie est trop courte pour rester figé dans des histoires d’amour qui ne mène nulle part.

      Votre vie est précieuse Justine et votre temps l’est tout autant.

      Je vous assure que sur plus de 7 milliards d’être humain, il y a toujours moyen de trouver l’amour ailleurs.

      Après c’est un choix, vous devez faire vos choix, votre compagnon actuel doit aussi faire ses choix.

      Il y a peut-être quelque chose qui peut vous aider à éviter la rupture du couple. Ce sont les 6 besoins humains Tony Robbins qui vise à connaitre et toujours être conscient de vos deux besoins personnels fondamentaux dont vous avez vraiment besoin en amour, que vous devez recevoir de votre conjoint et vice versa, connaitre et donner à votre mari les 2 choses les plus importantes qu’il a besoin de recevoir en amour.

      Ce peut être de la reconnaissance, une certaine forme d’admiration, se sentir important, recevoir de l’amour d’une certaine manière ( des paroles, des gestes, tactile…), ce peut être le besoin de sécurité (financière, matérielle, professionnelle), Le besoin de s’accomplir professionnellement ou spirituellement, le besoin de donner aux autres, le besoin de s’enrichir, le besoin de se réaliser, le besoin de certitude ou le besoin d’incertitude (découverte, partir dans l’inconnu…)

      Vous devez déjà savoir pour vous quelles sont les deux choses les plus importantes pour vous que vous devez ressentir et avoir avec votre conjoint.

      Pareille pour votre conjoint, s’il par exemple son rêve est par exemple d’atteindre un certain niveau de réussite financière et professionnelle vous devez respecter cela et ne pas lui proposer et lui donner (tiens vivons d’amour et d’eau fraîche) vous devez lui mettrez votre compréhension de lui à l’intérieur et lui donner votre soutien total pour qu’il atteigne ses 2 besoins les plus important. Son deuxième c’est peut-être de sentir aimer pour ce qu’il est vraiment au fond de lui, alors si vous lui montrer sans retenu que vous l’aimez tel qu’il est (même s’il était chômeur ou autre) alors il sera au top et dévoué envers vous.

      Pareille pour vous si vous avez besoin de ressentir son amour d’un certaine manière en recevant des attention particulière que ce soit des gestes, tactile, matérielle ou autre, il faut qu’il le sache et qu’il vous donne ses attentions très spécifique et unique à vous.

      Souvenez toujours par contre que c’est à deux et pas dans un sens. Si il joue le jeux, si vous prenez le temps et si vous décidez en tant qu’adulte mature de mettre en lumière ce genre de chose alors vous vous ouvrirez l’un à l’autre sans fausse pudeur, sans peur et vous pourrez enfin vivre une relation vraiment épanouissante sur tout les plans et pas uniquement sexuelle comme c’est le cas au début de toutes les relations amoureuses.

      D’ailleurs vous verrez que vous atteindrez des niveaux de plaisirs sexuels que vous n’aurez jamais vécu jusqu’à présent car vous serez plus profondément connecté l’un à l’autre donc tout sera beaucoup plus intense entre vous.

      J’espère sincérement que cette réponse vous aura aidé et vous aidera.

      Bien à vous

      Steve

      PS : Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous avez besoin que je vous réponde pour vous aider à résoudre votre problème de couple ?

  28. Cassie 29 mai 2017 at 21 h 15 min - Reply

    Bonsoir,
    J’ai lu attentivement votre article. Je sors depuis peu avec un jeune homme de 23 ans qui a un blocage sentimental. Il n’arrive pas à aimer au delà d’un point. J’aimerai l’aider à résoudre ses blocages, le soutenir. Il a eu une enfance heureuse et au bout d’une relation de 5 ans avec son ex il s’est subitement renfermé sur lui même en étant incapable d’être heureux. Il se force à jouer le garçon amoureux mais au bout d’un moment il ne peut plus.
    Je suis depuis peu avec lui et ça me tient à cœur de l’aider car je l’aime. Est ce possible que je l’aide ou cela doit venir de lui ?
    Car en attendant il est incertain et ça me fait souffrir. J’ai mal de le voir comme ça et je sais qu’il ne s’ouvre pas totalement à moi. Il dit qu’il garde toujours un masque ou deux sur lui.
    Merci de votre réponse et bon courage.

    • Steve Etherington 30 mai 2017 at 14 h 32 min - Reply

      Bonjour Cassie, la première question que j’aimerais vous posez est :

      Quel âge avez vous ?

      C’est important car si vous êtes une femme plus âgée que lui, vous ne pourrez pas l’aider de la même façon qu’un fille de son âge ou plus jeune.

      C’est également important car si vous êtes plus âgée cela peut laisser sous entendre Et entrevoir que cet jeune homme recherche inconsciemment une pseudo sécurité affective et amoureuse pour ne plus souffrir comme dans sa relation précédente.

      Ce sont des mécanisme de protection inconscient qui sont adaptés un certain temps mais qui deviennent des comportements inadaptés par la suite et la personne sera bloquer dans des pattern que le peut nomme « Big eight » le grand huit. Ce sont des cercles sans fins où les blocages se renforcent mutuellement. Cela inclut par la suite de l’auto-sabotage permanent sur tout les plans.

      J’attends votre réponse avec plus de détail sur vous et sur votre relation avec ce jeune homme.

      En attendant, il serait peut-être judicieux de lui faire prendre conscience out tout du moins l’interpeller sur ses peurs inconscientes, sur ce qui recherche vraiment et sur ce qu’il veut vraiment. Mais je vous laisse en juger et je vous laisse faire les choix qui vous semblent les meilleurs.

      Je vous dit cela car dans cette histoire c’est vous qui êtes parti pour souffrir. Donc je vous suggère de mettre tout de suite de la matuirté dans votre relation et vos rapports avec ce jeune homme.

      Car la passion n’est pas faite pour durée, la passion amoureuse et sexuelle n’est qu’un passage et si il n’y a pas de véritable amour ca ne peut pas oboutir sur une relation constructive à long terme.

      Et si vous êtes plus âgée que ce jeune homme, il faut que vous veillez à ce qu’il soit avec vous par amour et non par sécurité de peur de revivre une déception amoureuse.

      Un jeune homme avec une femme plus âgée suggère que inconsciemment le jeune homme recherche la forme d’amour que l’amour qu’un mère donne à son enfant qui est inconditionnel. C’est pour retrouver une forme d’amour maternelle.

      Ce n’est bien entendu pas les bonnes bases pour construire une relation saine et un couple solide.

      C’est pour cela qu’il faut mettre à jour toutes les peurs, les craintes et le responsabiliser car à 23 ans Les hommes manquent souvent de maturité et de « psychologie ».

      Bien à vous,

      Steve

      • Cassie 30 mai 2017 at 14 h 39 min - Reply

        Bonjour,
        Je suis plus jeune que lui. J’en ai 20 ans.
        Il veut me quitter car il a voulu y aller à ma manière et non la sienne, c’est à dire prendre du temps. Il aurait préféré me rendre heureuse…

        • Steve Etherington 30 mai 2017 at 16 h 14 min - Reply

          D’accord je comprend mieux. Ce que vous devez savoir c’est que vous les filles vous avez tendance à nous trouver trop rapide en besogne notamment en ce qui concerne les relation intimes.

          Mais ce dont vous devez prendre conscience c’est que fondamentalement les hommes et les femmes, nous fonctionnement de mannière complétement différente.

          Les femmes veulent attendre pour avoir des relations charnelles avec un homme pour être sûr que ce n’est pas uniquement pour « coucher » (terme très ingrat que je n’aime pas mais le plus explicite).

          Les hommes de leur côté ont besoin de contacte charnel pour aimer. En quelque sorte vous les femmes vous aimer avant l’amour et nous les hommes nous sommes amoureux après l’amour.

          Très paradoxal, je vous l’avoue mais parlez en avec vos amies féminines et ensuite parlez en ouvertement avec des garçons (avec un minimum de maturité).

          Ce n’est bien sûr pas des vérité absolue mais on va dire qu’ à 80% ce sont des schémas de fonctionnement traditionnel.

          Après il est clair que vous devez malgré tout sonder votre partenaire pour vous assurer que ce n’est effectivement pas uniquement pour avoir de relations sexuelles avec et rien d’autre de plus sérieux.

          Steve

  29. AleXi 17 mai 2017 at 16 h 28 min - Reply

    Bonjour,
    Je m’excuse d’avance pour ce gros pavé .

    Tout d’abord, la rencontre avec un homme m’effraie . J’ai toujours eus plus d’amis masculins que féminins, donc rencontrer un mec était facile jusqu’à aujourd’hui…. Ces amis-là ont voulu aller plus loin, mais j’ai refusé : un seul a accepté cette décision, d’autres m’ont fait passer une écervelée. Depuis quelques années, la rencontre ( avec un homme) a beau se passer correctement, la méfiance est presqu’au maximum : Va-t-il faire son hypocrite si je sors avec ? Si je refuse de sortir avec, de le voir, va-t-il se venger par la suite, refuser de me voir à nouveau , comme une bonne connaissance ? Qu’est ce qu’il va me faire ? Va-t-il me forcer à coucher avec ? Ect..

    Avant d’en arriver à ce stade, l’amour m’a toujours fait peur. Je n’aime pas tomber amoureuse. Rien qu’en voyant mes parents ( en étant enfant), on aurait dit des colocataires qui payaient des charges ensemble, les vacances ect…Ils sont mariés depuis longtemps, mais je ressens pas vraiment leur sentiment l’un pour l’autre. La première fois que je suis tombée amoureuse (à 14 ans), c’était beau mais insupportable : il n’y avait que ce garçon dans ma tête, et il m’a bien ignoré, me regardait à peine dans les yeux rien que pour parler…Ensuite, j’ai eus le gars qui faisait semblant de m’aimer , je n’avais pas de réels sentiments, et m’a poussé au suicide à la fin de la « « « relation » » » …ce qui n’a pas empêché de pleurer : ça s’est passé 3 ans plus tard . Vers mes 15 ou 16 ans : le mec avait des sentiments pour moi ,je l’appréciais mais il me trouvait trop bronzée…(j’ai la peau mate ). La vision de l’amour est bien plus que négatif…
    Vers mes 20 ans, j’ai rencontré un mec, qui comme moi, ne voulait pas trop s’engager. Pour la 1ère fois, j’allais essayer un sorte de sex-friend : la catastrophe. Il était du genre déprimé comme moi, en raison de sa solitude. Un jour, celui-ci m’a soulé, alors je l’ai jeté de ma vie, de manière très agressive (comme s’il incarnait les idiots précédents)

    J’ai tendance à m’attacher vite, et refuse d’être « abandonnée », même pour les relations amicales, en particulier avec les femmes. J’essaie de moins m’attacher, de m’investir pour être moins déçue : mauvais idée, je sais… Y a-t-il un lien avec le fait que j’ai perdu une sœur bien longtemps avant que je sois née ? Mon ancienne psychologue m’avait aidé à « l’a laissé partir ».

    Qu’en dîtes vous de tout ça ?
    Merci d’avance pour votre réponse !

    • Steve Etherington 21 mai 2017 at 19 h 19 min - Reply

      Bonjour, je ne sais pas votre prénom mais ca fait rien, dites le moi la prochaine fois dans votre retour.

      Tout d’abord, je dois vous dire que j’ai lu avec attention votre message. Surtout je vous demande une faveur, prenez ce que je vous dit avec du recul. Je vais vous parler d’une manière très directe et franche, mais ce que je vous dit n’ai en aucun un jugement ou des critiques envers vous. Mon but est de vous faire prendre conscience de certaine chose dans l’objectif en définitif, de vous aider.

      J’ai trouvé votre message assez confus.

      J’ai donc bien lu votre histoire mais pour répondre à votre question « qu’en dites vous de tout çà ? » Et bien je dois vous avouer que je n’en dit pas grand chose si ce n’est que vous paraissez un peu perdue et peut-être un peu compliquée dans votre mode de fonctionnement.

      Pour vous aider j’ai besoin que vous me disiez en quoi je peux vous aider. Qu’est ce qui ne va pas dans votre vie ? Que’est ce que vous voulez changer ? Qu’est ce que vous faites dans la vie et qu’est ce que vous avez vraiment envie de faire dans la vie ?

      Envoyez moi un nouveau message ci-dessous et dites moi quelles sont les 2 questions auxquelles vous avez absolument besoin que je vous réponde ? Et quel est votre problème ou difficulté principale qui vous bloque et vous empêche d’être heureuse, vous empêche de trouver le vrai amour, vous empêche d’avancer dans la vie…

      Bien à vous,

      Steve

  30. Jean 4 mai 2017 at 16 h 20 min - Reply

    que faire quand on a l’impression que toute sa vie est un échec, qu’on a tout raté même en se payant des formations chères?
    Se sentant bloqué à tous les niveaux.
    Les relations sentimentales.
    L’argent
    Le travail car je n’arrive jamais à passer à l’action.
    J’ai 55 ans et a toujours été comme ça.
    Je pense que j’ai des blocages et que je mourrais sans avoir été heureux vraiment mis à part les aventures du passé qui me sont tombés toutes cuites puisque même je ne suis même pas un dragueur mais là encore plus difficile avec l’age.
    J’aimerai trouver mon chemin de vie, celui écrit pour moi, mais tous les blocages que je ressens savoir quoi et pourquoi me bloque pour le passage à l’acte

    • Steve Etherington 11 mai 2017 at 19 h 05 min - Reply

      Bonjour Jean, tout d’abord j’aimerais vous dire en réponse première, c’est qu’il n’y a pas de fatalité dans la vie et qu’il y a encore moins de chemin écrit pour vous ni pour personne d’ailleurs.

      Le chemin qui est écrit c’est celui que vous écrivez vous même, pour vous même, que ce soit consciemment ou inconsciemment.

      Sachez qu’il n’y pas pas d’âge pour être heureux, trouver sa voie, trouver l’amour, trouver le chemi à suivre et pour connaitre la richesse et le succès.

      Tout commence par un choix et surtout par un engagement avec et envers vous même.

      Personnellement ce que je vous suggère c’est de trouver un coach de vie.

      Pour amorcer le changement je vous suggère d’aller par exemple au séminaire « destination réussite » avec Max Piccinini coach francais qui est vraiment fort et super bon dans ce qu’il fait.

      Si vous parlez anglais, allez à un séminaire de Anthony Robbins, je crois qu’il y en a un bientôt à Londres.

      Un coaching privé avec un vrai pro qui aime son métier et les relations humaines peut faire sauter tous les blocages et tous les verrous de ce qui vous a maintenu dans la vie que vous vivez jusqu’à aujourd’hui.

      Un bon coach de vie peut vous donner les clés ou la clé pour vous libérer en quelques minutes d’un blocage qui vous toute votre vie bloqué.

      Quels sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous avez besoin que je réponde pour vous aider sur ce qui vous bloque depuis toujours ?

  31. Hélène 30 avril 2017 at 19 h 43 min - Reply

    Bonsoir,

    Mon problème est que j’ai un blocage sexuel. Je vais vous établir la situation : j’ai 21 ans, j’ai eu deux amours. Ma première fois, je l’ai fait sans problème, je me suis sentie prête assez rapidement, au bout d’un mois et demi, j’avais 15 ans et confiance en cet homme et j’ai bien fait puisque cet homme m’a aimé pendant 2 ans. Puis ça s’est terminé, c’était ma décision et je ne regrette rien, j’étais tombé amoureux d’un autre, mon second. Avec lui, la première fois a attendu. N’étant pas sur d’être totalement détachée de mon première amour, il s’est déroulé 8 mois entre le premier baiser et la première fois, c’était sa première fois à lui. Après cette dernière, il m’a quitté un mois après. Il a coucher avec une autre femme pendant 7 mois puis a fini par revenir, plusieurs fois il m’a quittée, plusieurs fois il est revenu. Et à chaque fois qu’on couchait ensemble, je repensais aux autres avec qui il avait passé du temps et je finissais très souvent en pleurs. Moi, je ne couchais avec personne d’autres pendant c’est longue période de ruptures, je disais que c’était parce que personne n’en valait la peine et que personne ne voulait attendre que je sois prête. Il y a un an nous nous sommes quittés, j’ai connu d’autres hommes mais je n’ai rien fait avec eux, soit je les faisait fuir soit je considérais qu’il n’était pas assez patient. Je ne réalisais pas encore qu’en faite, je ne pouvais juste pas..
    Je me suis rendue compte de ce blocage avec l’homme avec qui je suis en ce moment. Cela fait deux mois qu’on se fréquente, il me laisse aller progressivement. Il a rempli toutes les cases que je m’étais imposée avant de coucher avec un homme mais je n’y arrive pas. On peut passer des heures à s’embrasser, à se toucher, à être nus mais au moment où les choses peuvent vraiment se concrétiser il y a une voix dans ma tête qui me dit non et mon corps le rejette.. Et pourtant ce n’est pas l’envie qui manque. J’admire sa patience car à chaque fois il me rassure, il me dit que ce n’est pas grave et il me prend dans ses bras pour que j’arrête de trembler car dans ces moments j’ai juste un sentiment de peur qui s’empare de moi. Je suis effrayée à l’idée de m’ouvrir, effrayée à l’idée qu’il puisse se servir de moi, effrayée d’avoir des regrets… Il le sait, pour l’instant il l’accepte, mais je sais qu’un jour ou l’autre il finira par se lasser et je le comprendrai mais je ne veux pas le perdre. J’aimerai tellement partager ça avec lui mais il y a quelque chose qui fait que je n’y arrive pas..

    J’ai besoin de votre aide..

    • Steve Etherington 2 mai 2017 at 14 h 23 min - Reply

      Bonjour Hélène, J’ai lu attentivement plusieurs fois votre histoire dans le message ci-dessus pour bien comprendre.

      Tout d’abord, je voulais vous poser une première question qui me semble importante :

      Est ce que vous faites attention avec vos partenaires amoureux, est ce que vous vous protégez ?

      C’est important de rappeler qu’il y a encore des maladies sexuellement transmissible grave qui se propage.

      Ce n’est pas pour faire peur ou alarmer mais pour les personnes qui sont sexuellement assez actif et surtout qui ont de multiple partenaire, que ce soit vous ou vos partenaires, il est important de penser à la protection.

      Ceci nous amène à un deuxième point important en relation avec votre histoire personnelle sur le plan amoureux et sexuel.

      Vous avez découvert l’amour et le sexe depuis l’âge de 15 ans avec plusieurs garçon et vous avez à présent une forme de blocage psychologique ou tout du moins un blocage émotionnel par rapport au rapport charnel avec votre nouveau partenaire.

      Après avoir vécu plusieurs expériences, vous avez pris de la maturité sur le plan amoureux et sexuel.

      Ce blocage dont vous parlez et sûrement dû à votre subconscient qui veut communiquer avec vous et vous faire comprendre quelque chose.

      Il vous parle à sa mannière et vous envoi un message.

      À la base dans notre culture judéo-chrétienne chrétienne même si vous n’êtes ni croyante ni pratiquante et même si vous n’avez pas grandi dans une famille croyante et pratiquante, il y a des mœurs dans la société, le pays qui veut que nous ayons une certaine pudeur et ne pas avoir une vie sexuelle trop libérée.

      Notez bien que je ne porte aucun jugement de valeur, car je suis très attaché à la Liberté individuelle pour tous les domaines de la vie.

      Je dis juste que maintenant à votre âge de 21 ans, vous avez sûrement moins d’insouciance et moins « d’innocence » et beaucoup plus de maturité. Des conflits émotionnels et psychologie peuvent naître à toutes tranches d’âge.

      Les conflits intérieurs peuvent créé ce qu’on appelle de la coercition mentale ou il y a un double dialogue inconscient à l’intérieur de votre cœur et votre esprit.

      C’est précisément ici que démarre les blocages psychologiques en tout genre et pas seulement sur le plan amoureux et sexuel.

      Vous savez une forme de culpabilité peut s’installer inconsciemment.

      Avec le genre de dialogue intérieur inconscient, « si tu couches avec ce garçon, tu ne sais pas si il va t’aimer pour ce que tu es toi ou pour le plaisir sexuel que vous vivez ensemble »

      Ceci n’est qu’un simple exemple du genre de dialogue inconscient intérieur que vous pouvez avoir avec vous même sans même vous en rendre vraiment compte.

      À l’heure de la téléréalité, de internet et de la diffusion du sexe libéré, les sociétés moderne sont très voir trop exposées au média de masse avec de l’informations agressive de masse.

      Nous sommes inconsciemment éduqué par les médias et le sexe est banalisé partout. Dans les publicités à la télé sous des formes de messages cachés implicites…etc…etc.

      Le problème c’est que l’amour dans tout ca disparaît et a d-tendance à être relayé au deuxième, troisième, quatrième plan voir même ne pas être du tout présent.

      Alors qu’en fait l’amour est la bes de toutes les relations humaines y compris toutes les relations sexuelles.

      Quand on cherche le plaisir charnel, la sensualité, le frisson, la jouissance, la joie du sexe, au plus profond de nous ce qu’on recherche vraiment c’est la connexion la plus sacré qui est l’amour.

      Ce que je vous dit là, est purement psychologique et faisant partie de la nature humaine.

      Votre blocage psychologique, votre blocage sexuel n’est peut-être au fond pas plus compliqué que cela.

      Vous êtes peut-être, au plus profond de vous, animée par l’envie de trouver le véritable amour dont le sexe est une partie intégrante mais juste une partie pas une fin et encore moins le point central de la relation avec un garçon.

      Prenez le temps de méditer en vous sur ces choses que je viens de partagez avec vous et dites moi ce que vous ressentez au plus profond de vous.

      Quelles sont les émotions que vous avez quand vous êtes nue avec votre partenaire, que vous vous caressez, que vous vous embrassez ?

      Que ressentez vous au moment où le désir et la tension sexuelle deviennent très intense et où il ne manque pas grand chose avant de passer au coit et à la pénétration ?

      Mettre des mots sur ce que vous ressentez à ce moment précis vous permettra de trouver le déclencheur du blocage et permettra de trouver la Solution et le moyen de supprimer le blocage psychologique et sexuel.

      Dites moi à présent dans les commentaires ci-dessous :

      Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous voulez que je vous réponde absolument au sujet de votre blocage sexuel et psychologique ?

      Bien à vous,

      Steve

  32. Stéphane 26 avril 2017 at 17 h 03 min - Reply

    Bonjour, j’aimerais vous parler de mes blocages à moi.

    Rien de sexuel, l’argent ne me fait pas peur, je pense que pour moi le blocage est lié à un genre de peur de grandir, de progresser dans la vie, l’âge adulte, l’indépendance.

    Exemples :

    – Les études : je ne les ai pas finies, plus l’examen du diplôme approchait et plus je m’étais persuadé que ce diplôme en fait je n’en voulais pas, ou que ce n’était pas ce que je voulais faire, la voie que je voulais suivre. Et du coup je n’ai pas eu ce diplôme, je ne me suis même pas présenté à certains examens.
    – Le travail : pas diplômé, mais il faut quand-même manger, mais alors une flemme de faire un CV, de rédiger des lettres de motivation, de prospecter…. Il s’est écoulé plusieurs jours entre le moment où j’ai terminé de rédiger mon CV et celui où je l’ai mis en page. Plusieurs jours encore pour l’imprimer, et encore pour les déposer. C’est important pourtant ! Mais non, je veux pas, il a vraiment fallu 2 mois d’arriérés de loyers et un compte en banque à la limite de l’interdit bancaire pour que je trouve l’énergie de faire ça.
    – Le permis : je l’ai passé très très tard, et j’y ai mis beaucoup de temps. Un an pour le code, sinon il fallait repayer, 6 mois plus tard l’inscription au permis, je l’ai eu vite, mais 6 mois encore pour acheter une voiture. « Alors ça te fait quoi d’être au volant de ta voiture ? » Beh j’ai grave envie de chialer quoi… Youpi…

    Je me suis déjà penché sur les causes, je pense avoir décelé que j’avais en moi cet enfant hyper dépendant qui veut ses parents avec lui pour le conseiller, l’encourager, le féliciter, mais dans le genre désintéressé, des vrais bons parents, pas « ah ça y est t’as un salaire on peut respirer. ».
    Et donc en fait tout ça parce que j’ai eu une enfance assez surprotégée, mes parents ne s’étaient pas « accomplis » eux-mêmes, ma mère ne travaille pas et n’a jamais travaillé et mon père a repris l’affaire de son père à lui mais il détestait ça il râlait tout le temps quand il était question de travail. D’où une approche négative de tout ce qui est « responsabilités des adultes ». Et puis il y a eu un tournant, quand j’étais lycéen mes parents ont craqué et se sont mués en deux inutiles loques avinées, de qui on ne pouvait rien attendre. Ils se détestaient, et j’étais bien heureux de quitter le foyer familial pour les études post-bac, j’avais une bourse et tout… Mais j’avais besoin d’eux, faire les choses pour moi, par moi seul, ce n’était pas possible. Procrastination, échecs, je les voyais certains week-ends, ils étaient toujours plus misérables.
    Du temps est passé, j’ai 28 ans, je suis à un point qui est je pense bien éloigné de là où je pourrais être si je n’avais pas ces blocages, j’ai un travail purement alimentaire, que je souhaiterais quitter cette année pour m’orienter vers un truc plus épanouissant, et ces blocages sont encore là, je n’y arrive pas, je n’arrive pas à me bouger, je vais au taff sans joie, j’en reviens avec l’envie d’en partir, mais je ne le fais pas, je bloque. Encore un truc à faire tout seul.

    Du coup me voici cherchant de l’aide, pour travailler sur moi-même, en fait je voulais savoir si d’après vous je devrais consulter voilà, si avoir un psy était vraiment nécessaire.

    • Steve Etherington 2 mai 2017 at 15 h 16 min - Reply

      Bonjour Stéphane, j’ai lu également avec beaucoup d’attention votre histoire pour bien comprendre votre message et la situation que vous vivez.

      Pour répondre tout de suite à votre question, personnellement je ne pense pas que consulter un psy soit nécessaire pour ce qui vous concerne.

      Je crois que la coaching personnel serez plus adapté pour vous.

      Quand je lisais votre message, j’ai tout de suite pensé à coach francais qui cartonne en ce moment et qui prend beaucoup d’envergure, un peu le Tony Robbins Francais.

      Par ailleurs si je vous suggère d’aller par exemple à son séminaire de coaching pendant 3 jours « Destination réussite » ou taper dans google « destination réussite max » vous tomberez sur ses sites internet.

      Je n’ai pas encore participé à ses séminaires de coaching destination réussite max ou autre mais j’ai eu l’opportunité et la chance d’être coacher par lui lors d’un séminaire d’entrepreneur et investisseur auquel je participais et ce devant une foule de 500 personnes. Impressionnant et je vous Assure que ca marque la conscience.

      Max Piccini a beaucoup de charisme et je crois que dans votre situation personnelle il peut vraiment vous aider à débloquer votre vie pour aller vers plus de positif et plus de vie.

      Un des éléments important pour se libérer d’un blocage c’est de ne surtout pas reporter la faute sur les autres ou sur les institutions, l’état ou je ne sais quoi d’autre.

      Même si le blocage vient d’une cause extérieure à vous, vous êtes et restez malgré responsable à 100% de ce que vous vivez et de votre situation.

      Je m’explique car trop souvent ce point là est particulièrement mal compris et encore moins intégré.

      Je veux dire par là que vous êtes et que nous sommes tous des êtres pensant doué de raison, d’un cerveau avec la capacité de faire des choix en pleine conscience.

      Très souvent les blocages psychologiques perdurent dans la vie des individus car il se laisse vivre d’une manière inconsciente sans vraiment s’engager à 100% envers eux même dans le processus du changement de vie personnel.

      Vous avez à présent le choix, vous avez en fait toujours eu le choix. Mais vous en êtes resté trop inconscient, inconscient de votre propre pouvoir personnel pour changer les choses dans votre vie.

      C’est sûr que c’est beaucoup plus facile d’accepter sa conditions, ses imperfections, ses problèmes plutôt que de s’attaquer à faire les changement de vie nécéssaire.

      J’écoutais hier un cd audio de Tony Robbins où il disait à son audience, quelque chose que nous savons tous et que nous entendons toujours mais en définitif que très peu de gens applique vraiment.

      Le voyage ou le changement commence toujours par un premier pas.

      Cela paraît idiot mais en vérité il n’y a rien de plus vrai et de plus puissant pour amorcer les changement de vie que vous voulez au plus profond de vous.

      Sortez de votre zone de confort, faites des choses que vous ne feriez jamais d’habitude.

      Au lieu d’avoir du ressentiment envers vos parents (car vous rêviez sûrement d’avoir des parents différents), allez les voir et dites leur que vous les aimez et dites leur merci de vous avoir donner un toit où dormir depuis votre plus jeune âge et de toujours vous avoir donner de quoi manger, de quoi vous vêtir.

      Vous verrez une simple action telle que celle ci peut agir en vous et produire des miracles en vous et dans votre vie.

      Qu’est ce que vous aimez dans la vie ?

      Qu’est ce que vous aimez faire ?

      Qu’est ce que vous aimeriez avoir et réaliser dans votre vie ?

      Savoir précisément ce que vous voulez est la base pour avancer vraiment dans la vie.

      Pouvez vous répondre à cette question ci-dessous :

      Quelles sont les 2 questions les plus importantes auxquelles vous voulez vraiment que je vous réponde au sujet du blocage psychologique que vous ressentez ?

      Je vous souhaite le meilleur et répondrait à vos 2 questions personnellement et précisément.

      Bien à vous Stéphane,

      Steve Etherington

  33. Sophie 21 mars 2017 at 19 h 51 min - Reply

    Bonjour je vous écrit car j’ai un blocage psychologique lié à ma situation familiale dans mon enfance. Sur le plan affectif et sentimental j’ai toujours l’impression que l’on va m’abandonner alors je me suis fait une carapace. Le problème c’est que je n’arrive pas rencontrer quelqu’un avec qui construire une vraie relation sérieuse. À chaque fois je fais en sorte que ca se termine. Je ne sais plus comment surmonter mon blocage psychologique et surtout comment se débarrasser de se blocage. De plus maintenant ca me bloque aussi dans mes relations avec les autres mais aussi sur le plan professionnel. J’ai vraiment besoin d’aide, pouvez vous me dire quoi faire et comment faire ?
    Merci

    • Steve Etherington 2 avril 2017 at 13 h 42 min - Reply

      Bonjour Sophie, Pouvez vous m’expliquer le contexte familiale dont vous êtes issu avec ce que vous avez vécu ?

      Cela me permettra en quelque sorte d’avoir la cartographie psychologique et comportemental.

      Pour surmonter un blocage psychologique ou plutôt pour supprimer et désactiver votre mode fonctionnement vous devez désamorcer vos déclencheurs psychologiques et substituer vos comportements actuels par d’autres plus positifs et constructifs.

      Quels sont les deux points majeurs selon vous que vous voulez changer, transformer et pour lesquels vous voulez à tout prix une solution ?

      Cordialement,

      Steve

  34. Sonia 21 mars 2017 at 12 h 06 min - Reply

    J’ai un certain blocage avec les hommes, l’acte sexuel en lui même ne me pose pas de problème mais mon blocage concerne les préliminaires, même plus que ça, toucher un homme me rend très mal a l’aise, angoissée, comme une paralysie de peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être jugée. Je n’arrive pas à descendre ma main et prendre contrôle de la situation. Mais en parallèle de ça, je n’arrive pas à lâcher prise, à perdre le contrôle de la situation et me laisser aller… cette situation devient un vrai problème pour moi car, ayant peur de m’ouvrir et d’assumer le fait d’avoir un blocage je trouve mille et uns moyens d’esquiver cette situation qui est, pour moi, plus que génante. Encore une fois, il ne s’agit que de ce moment ou l’on se touche car l’acte sexuel en lui même ne me pause aucun problème et je suis a l’aise a ce moment la. Cette situation à toujours été un problème pour moi mais devient de plus en plus handicapante car je perd de plus en plus confiance en moi…

    Je pense connaitre la cause de mon problème, il m’est arrivé quelque chose lorsque j’étais enfant : un garçon m’a forcé à le toucher, à faire des choses et cela m’a traumatisé.

    J’ai essayé mille façon de surmonter mon blocage, par moment cela a marcher, mais lorsque je pense en être débarrassée, il revient au galop et plus fortement. Je suis désormais a cours d’idée et ne pense qu’a une chose, m’en débarrasser.

    Je ne sais pas si vous pouvez m’aider à partir de ça mais je suis toute ouïe de votre avis et vos conseils.

    Merci infiniment.

    • Steve Etherington 21 mars 2017 at 12 h 37 min - Reply

      Bonjour Sonia,

      J’ai lu attentivement plusieurs fois votre message afin
      de bien cerner ce que vous vivez et bien comprendre
      la difficulté que vous avez sur les points précis de la
      sexualité que vous avez évoqué.

      J’ai une question à vous poser qui m’est tout de suite
      venu à l’esprit :

      Que ressentez vous sur cette expérience sexuelle que vous avez eu quand vous étiez jeune ?

      Que ressentez vous et quelles sont vos émotions quand vous repensez à cet acte sexuel ?

      Ressentez vous de la culpabilité, une forme de honte …. ?

      Dans notre culture et éducation judéo-chrétienne, la chasteté est de mise et tout acte sexuel
      Avant mariage est considérer comme un péché.

      Cela pose encore aujourd’hui beaucoup de conflit pour beaucoup de personne,
      autant homme que femme.

      Je pense qu’il est important que vous travaillez sur vous, sur l’acceptation
      de vos désirs sexuels et pulsions sexuelles profondes car c’est tout à fait
      naturel et normal.

      Le sexe a trop longtemps été considéré comme quelque chose de tabou et encore
      Aujourd’hui une grande hypocrisie continu de tourner autour du sexe et de la
      sexualité.

      La sexualité fait parti de la vie c’est même je crois l’une des choses les plus belle
      Et qui donne le plus de bonheur , de joie , d’amour et de bien être à l’humain.

      Prenez conscience que ce que vous avez vécu plus jeune était une expérience
      lié à des désirs et des fantasmes sexuels naturels et normaux.

      Vous, moi, vos amis, vos parents, collègues et tous le monde à des désirs, des
      fantasmes, qu’ils soient acceptés ou refoulés.

      Je ne dit pas et n’invite pas les personnes à avoir une vie sexuelle de débauché,
      mais je suggère à toutes les personnes qui liront ces quelques lignes, qu’il est
      important d’accepter sa sexualité.

      D’après votre message j’ai pu comprendre apparemment que vous n’avez pas trouvé
      l’amour avec un homme avec lequel construire votre vie.

      Et c’est vrai que le fait d’avoir des aventures sentimentales, amoureuses et sexuelles à court terme vous empêche de vivre une expérience plus profonde, plus intime et plus forte.

      Une relation amoureuse de courte durée permet uniquement d’assouvir des pulsions sexuelles primaire et empêche souvent de vivre une vraie expérience sexuelle épanouissante avec un vrai partage des émotions, des désirs profonds et des fantasmes sexuels.

      Si vous êtes actuellement célibataire, je vous suggère de prendre à présent votre temps pour vraiment rencontrer un homme avec qui vous partager plus qu’une attirance physique et sexuel, afin de rencontrer un homme avec qui vous vous sentirez vraiment amoureuse avec qui vous partagerez une vraie entente sur vos caractères, vos aspirations dans la vie, vos croyances, vos envies pour construire une relation pas uniquement basé sur la relation charnelle.

      Vous aurez ainsi tout le temps et le loisir de construire une vie sexuelle pleine, complète et épanouissante remplie de découverte, d’assoupissement de vos fantasmes érotiques et sexuels avec une grande et totale complicité.

      Cela ne manquera pas de créer entre vous une grande et forte confiance réciproque et par la même occasion une relation et un couple fait pour durer longtemps.

      Pourriez vous m’expliquez plus en détail l’expérience que vous avez vécu en prenant le temps de me dire et m’expliquer ce que vous avez ressenti, même si c’est dure à avouer, car vous avez pris peut-être malgré tout du plaisir dans cette expérience et créer une forme de culpabilité par rapport à ce plaisir inouvouble même à vous même que vous avez eu.

      Bien à vous Sonia

      Steve

  35. Lora05 10 mars 2017 at 8 h 56 min - Reply

    Bonjour,
    Il y a deux ans et demie j’ai eu une histoire d’amour compliquée pendant 3 ans. La personne en question me disait ne pas réussir a tomber amoureux pendant deux ans, il m’a quitte,m’a trompe a plusieurs reprises et est revenu quelques mois après. nous avons recommence une histoire mais quelque chose était casse, j’avais été trop décue, j’avais surement trop souffert. Pendant 1 an j’ai essaye de passer au dessus mais sans sucees, j’étais pleine de rage et de tristesse au fond de moi alors que lui était vraiment tombe amoureux.
    Je l’ai donc quitte mais pendant 2 ans, a chaque foi que je le recroisais, il revenait vers moi pour me dire que jétais la femme de sa vie. Nous avons « joué » au jeu du chat et de la souris jusqu’à ce qu’il trouve quelqu’un d’autre. Il a refait sa vie, il ne m’aime plus et il est heureux sans moi.
    De mon cote, j’ai aujourd’hui 24 ans,j’avance mais trop doucement a mon gout. J’ai rencontré d’autre garçons pendant ces 2 an et demie, je me suis parfois attachée mais je fais un blocage… Je n’arrive pas a vraiment m’engager, je repense encore parfois à cette ancienne histoire d’amour. Des copines commencent à s’installer avec leurs copains, à se marier.. Et au fond de moi j’ai cette impression de ne pas en être capable, que je ne réussirai pas à tomber amoureuse, a être heureuse et à me marier un jour… J’ai vraiment peur de finir seule

    • Steve Etherington 14 mars 2017 at 19 h 26 min - Reply

      Alors ce que vous dites à la fin du message, c’est pas bon d’avoir ce genre de pensée car ce sont des croyances que vous êtes en train de vous inculquer et programmer dans votre subconscient. PPP = pensée positive permanente, c’est le secret. Vous avez toujours le choix dans la façon de diriger vos pensées, vous avez toujours le choix de penser autrement, de penser positivement. Je vous suggère de lire un livre qui pourra vraiment vous aider, c’est le livre « la puissance de votre subconscient » du pasteur Joseph Murphy. C’est vous qui êtes libre de choisir ce que vous laisser agir et vivre dans votre esprit. Il y a une autre chose que je peux vous suggèrer, c’est de programmer un long voyage lointain. Le voyage est un merveilleux moyen pour tourner la page, avoir des prises de conscience, s’ouvrir à de nouveaux horizons, apprendre à vraiment se connaitre, trouver vos véritables aspirations, le voyage peut vous aider à clarifier beaucoup de chose en vous et peut vous aider à vous libérer de tous les blocages psychologiques, spirituels et mentaux qui vous empêche d’être libre et heureux sur le plan affectif, amoureux, financier ou professionnel.

      Au plaisir d’échanger avec vous,

      Steve

  36. Lau 28 février 2017 at 15 h 19 min - Reply

    Bonjour,
    Merci pour votre article qui est très intéressant.
    Comme beaucoup ici, j’ai un problème, un blocage psychologique qui m’empêche d’être heureuse, de profiter des bons moments et de prendre du plaisir, que ce soit au quotidien ou en intimité avec mon conjoint (aucune libido, plaisir ou envie, je ne ressens rien).
    Lorsque j’étais en 6eme une amie s’est suicidée, ce qui a provoqué chez moi une très grande tristesse, j’ai été traumatisée par cette nouvelle et je ne voyais plus l’intérêt pour moi de continuer à vivre.
    je pleurais très souvent et je me mutilais.
    Le temps à permis d’effacer un peu la tristesse mais à ce jour j’ai toujours ce blocage qui fait que je ne suis pas heureuse malgré une excellente situation (maison, conjoint, enfant, vacances…)
    Après avoir fait plusieurs thérapies j’ai peut être trouvé l’origine du blocage. Au moment du décès de ma copine, je me suis dit que je n’avais pas le droit d’être heureuse car elle n’était plus là et je pense que tout provient de la.
    A ce jour, j’ai déjà dépenser beaucoup d’argent à consulter des psychologues, sexologue, j’ai déjà eu plusieurs séances dhypnose, microkiné, accupressure…
    J’ai du arrêter leur les séances car financièrement je n’arrivais plus a suivre.
    je ne sais plus quoi faire pour remédier à ce problème qui me gâche la vie.
    Merci par avance pour vos conseils.
    Lau

    • Steve Etherington 4 mars 2017 at 15 h 36 min - Reply

      Bonjour Laurianne, votre message est très clair et je vous en remercie car parfois c’est pas évident de comprendre la situation. Comme vous le dite dans votre message, inconsciemment vous avez peut-être décrété que vous n’aviez pas droit au bonheur par forme d’empathie pour votre amie que vous aimiez de tout votre cœur je suis sûr. C’est un choc émotionnel et un trauma terrible à vivre quand on est adulte alors je ne vous dit pas combien plus quand on est enfant ou adolescent. Le problème c’est que ce que vous avez ressenti et les pensées qui ont suivi cet événement, se sont surement transformer sous forme de croyances ou tout du moins système de croyances. Par empathie pour la souffrance de votre amie qui a mis fin à sa vie, il faut que vous aussi vous souffriez en quelque sorte.

      Malheureusement, beaucoup de psychologue maintienne une forme de dépendance avec leur patient qui deviennent plus des client qui consomme des séances de psychologie plutôt que d’une aide vers la guérison et l’auto libération des personnes qui consultent.

      Ce qu’il faut que vous soyez consciente, c’est que seule vous pouvez vous libérer, le psy n’est qu’une aide passagère pour trouver les solutions qui sont en vous, dans votre cœur et votre esprit.

      Puis je vous poser quelques questions ?

      Etes vous déjà aller sur la tombe de votre amie ?
      Si, oui retournez y ou si, non, allez y et recueillez vous.

      Si vous êtes croyante, priez pour elle et pour vous afin de vous
      libérer de ce passé douloureux.

      Parlez à votre amie devant sa tombe et dites TOUT ce que vous avez
      à lui dire, dites lui tout ce que vous avez dans le cœur.

      Vous pouvez aussi écrire une lettre à son attention en prenant soin
      de mettre noir sur blanc toutes les émotions que vous avez ressenti
      lors de son départ. Dites lui que vous la laissez à présent partir.

      Et acceptez le vide que sa disparition vous a fait.
      Acceptez de vous libérer de cette douleur et souffrance.

      Dites lui que vous allez à présent tout faire pour vivre chaque de votre vie
      dans la joie et que vous allez tout faire pour donner la joie autour de vous.

      Peut-être que vous pourriez venir en aide à des jeunes filles et jeunes garçons
      qui en ont marre de la vie ?

      La petite fille de la meilleure amie de ma mère qui a 10 ans a écrit une lettre
      récemment dans laquelle elle disait en avoir marre de vivre, heureusement une
      amie a eu connaissance et a prévenu une professeur et cette jeune est suivie à
      présent.

      Il y a surement des associations avec lesquelles vous pouvez apporter un soutien
      et donner un peu de votre temps.

      C’est peut-être une démarche qui à la fois vous libérera et vous permettra
      de sauver des vies, il y a tellement des jeunes en perdition.

      Bien à vous, au plaisir d’échanger avec vous

      Steve

  37. cycliste1920 26 février 2017 at 19 h 02 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai 19 ans, je fais du cyclisme (route) depuis que j’ai 10 ans, mon rêve a toujours et l’est encore maintenant de passer professionnel.
    Quand j’avais 15 ans, j’ai subi un choc au niveau de mon coccyx. Depuis ce jour je n’ai eu que des problèmes. J’avais tout le temps des douleurs, j’ai été voir plus de 25 médecins différents, effectués plusieurs IRM, je me suis même fait opérer d’un sois disant nodule au coccyx, ce qui n’a servi à rien et personne n’a vraiment su ce que j’avais réellement.
    J’ai donc eu 2 saisons blanches, sans résultats, toujours irrégulier, avec des douleurs qui revenaient sans cesse. En novembre 2015 j’ai commencé à prendre des cours d’auto hypnose qui m’ont vraiment aidé, j’ai pu courir ma saison 2016 avec des hauts et des bas mais bien mieux que les 2 années précédentes. Pendant cet hiver de préparation (sans courses), tout s’est bien passé, je ne me suis jamais autant bien entraîné et j’ai battu tous mes records sur mes tests d’effort, j’ai retrouvé ma confiance et je me suis épanouis. Aujourd’hui j’ai pris part à la première course de la saison et après 2km j’étais largué, loin du bal, mes jambes n’avaient jamais été aussi dures, j’ai cru vivre un cauchemar. Le niveau n’était pourtant pas très élevé, j’étais parti dans l’optique de jouer la gagne..
    Je crois que c’était tout simplement un blocage psychologique, je crois savoir pourquoi, les courses me font inconsciemment peur, l’année passée ça allait une course sur 2 et je ne veux pas retourner dans ces schémas négatifs, alors que je suis en pleine forme et que ces 3 derniers mois de préparation se sont déroulés parfaitement.
    Quel est votre conseil? Devrais-je voir plus fréquemment (actuellement une fois chaque 5-6 semaines)?
    Merci pour votre réponse

    • Steve Etherington 4 mars 2017 at 15 h 42 min - Reply

      Bonjour, j’ai lu attentivement votre message et je crois que La solution pourrait de faire appel à un coach sportif qui a un vrai intérêt pour la psychologie mais aussi tout ce qui touche la PNL et autres techniques de coaching tel que la visualisation. A un coach vous pouvez vous confier, vous pouvez tout dire, vous pouvez lui révélez vos peurs, vos doutes etct…etc et lui va travailler sur vous pour briser tous les schémas psychologiques qui pourraient entraver votre réussite.

      Bien à vous, A votre Succès

      Steve

  38. natou 19 février 2017 at 18 h 47 min - Reply

    Bonjour
    Ma fille de 17 ans a eu une expérience malheureuse avec un jeune homme qui était violent verbalement et l a oblige a faire l Amour pour la 1ere fois. Cette histoire s est terminée en 2016.
    Fin d annee, elle a rencontre un jeune homme très respectueux et leur histoire paraissant avoir un avenir. Elle a voulu faire l amour mais probleme elle a très mal avant pénétrations. Elle s inquiète et ne sait pas quoi faire car elle se sent bien avec lui.
    Quel est votre analyse de la situation ?
    Que doit elle faire ?

    • Steve Etherington 23 février 2017 at 15 h 11 min - Reply

      Bonjour Madame, mon analyse est très subjective et personnelle. Cela ne reflète qu’un avis et un point de vue. Cependant, votre fille est très jeune, 17 ans, et elle n’est peut-être pas prête au plus profond d’elle malgré l’envie et les pulsions sexuelles. Avoir des rapport avant mariage et de surcroît de plus en plus jeune banalise l’acte alors qu’à la base s’est un profond acte d’amour avec l’être aimé. Malheureusement trop de jeune et d’adulte confonde passion et amour qui sont 2 choses bien distinct. Votre fille est peut-être tout simplement tiraillée inconsciemment. Le mental, la partie consciente veut mais son inconscient bloque et a des réticence car il sait que ce n’est peut-être pas ce qu’elle veut vraiment au plus profond d’elle même. Son cœur n’est peut-être pas amoureux de ce jeune homme aussi bien puisse t’il être. Il est parfois bon de laisser le temps soigner les blessures et cheminer intérieurement quelques années pour rencontrer vraiment la bonne personne qui nous correspond intérieurement, psychologiquement et spirituellement.

      Votre fille a t’elle déjà un objectif de vie et professionnel ?

      Que doit elle faire ? Je ne peux pas dire ce qu’elle doit faire, je peux juste vous donner mon avis et un point de vue mais en aucun cas je n’ai le droit d’un point de vue déontologique à dicter ce que votre fille ou n’importe qui d’autre doit faire.

      Toutefois Je pense qu’il est important de communiquer et parler avec votre fille pour qu’elle soit consciente de ce qu’elle ressent vraiment, de ce qu’elle veut vraiment dans la vie y compris sur le plan amoureux et affectif.

      Chacun doit faire ses propres choix dans la vie y compris à 17 ans. Votre fille doit donc faire ces choix avec le plus de maturité possible et un regard lucide et objectif. Nous recherchons tous l’amour mais parfois l’envie et la soif d’amour et d’affection nous pousse à combler se vide avec une personne qui ne nous convient en fait pas du tout, car ne partage pas les mêmes aspirations profondes, les mêmes goûts. Laisser libre court à ses pulsions sexuelles avec des partenaires à répétitions peut avoir de fâcheuses conséquences psychologiques à long terme à force de déceptions et souffrances à répétitions. Savoir attendre et choisir le bon partenaire peut prendre du temps mais si c’est pour ensuite vivre une vie heureuse,je crois que cela vaut vraiment la peine.

      Qu’en pensez vous ?

      Pour en revenir à votre fille, pour faire simple et compréhensible, si elle a très mal avant la pénétration c’est qu’elle essaye de forcer alors que son subconscient ne veut pas. C’est ce qu’on appel en Psychologie une réponse psychosomatique. Vous savez le corps est incroyable et merveilleux, il a son propre langage et quand nous ne sommes pas à l’écoute de notre corps, celui ci envoi des messages de plus en plus prononcés jusqu’à ce qu’il soit entendu et compris. Si elle a très mal avant la pénétration vaginale c’est qu’il y a un conflit entre le mental et le subconscient. Sachez que le subconscient tend toujours vers la vie et ce qu’il veut c’est toujours nous protéger. Le mental lui ce crois tout permis et veut toujours prendre le commandement et le contrôle. Mais pour vivre heureux et en harmonie, il faut suivre la petite voix à l’intérieure de nous, cette petite voix est lié à notre inconscient est nous donne toujours les bonnes voix à suivre. Etre à l’écoute de soi, de sa petite voix et en définitif de son subconscient est la clé pour se libérer de tous les maux. Aider là à faire un travail de pleine conscience par des discutions d’adulte sans jugement de valeur et sans directive. Aider la à trouvé la solution et la juste voix à suivre en elle.

      Posez lui des questions sur ses émotions.

      Que ressens tu vraiment quand tu es avec ton petit amis ?

      Éprouvés tu vraiment de l’amour, de l’affection, de l’amitié ?

      À quoi penses tu et que ressens tu avant d’avoir des rapports sexuels ?

      Et ainsi de suite. Le travail sur les émotions est important car par rapport à l’expérience malheureuse qu’elle a eu précédemment, elle doit avoir des émotions enfuies qui provoque les conflits intérieurs dont je vous ai parlé plutôt. Bien à vous, j’espère que mon message vous apportera une première aide pour votre fille. Cordialement, Steve Etherington.

    • kath 2 mars 2017 at 17 h 59 min - Reply

      J’ai vécu la même chose que votre fille… Si elle a mal c’est sûrement parce-qu’elle n’est pas encore prête, ou alors elle a encore cette peur vis à vis de sa première fois

      • Steve Etherington 4 mars 2017 at 15 h 11 min - Reply

        Oui, je suis entièrement d’accord avec vous. Il est parfois important de laisser le temps agir pour guérir les blessures émotionnelles.

  39. Anonyme 1 février 2017 at 18 h 05 min - Reply

    Bonjour, j’entretiens une relation de sept mois avec un garçon. Avant lui, j’avais une relation très compliqué avec un autre, il me frappais si je ne couché pas. Donc mon nouveau copain j’ai expliqué en détails ce qu’il se passait avec mon ex, et depuis il a un énorme blocage vis à vis de moi. Quand il nous imagine entrain de faire l’amour, il imagine moi et mon ex. Et il débande aussitôt. Je comprends pas pourquoi ce blocage soudain, parce-qu’avec mon ex ça se passait très mal ! Je voudrais savoir comment lui enlever ses images et ce blocage…

    • Steve Etherington 4 février 2017 at 15 h 26 min - Reply

      Bonjour, je pense que l’empathie pour ce que vous avez vécu lui fait vivre inconsciemment et mentalement ce que vous avez subi.

      Je pense qu’il est nécéssaire que vous ayez un rapprochement tactile par le massage par exemple pour désamorcer le processus inconscient.

      Faites rentrer de l’érotisme, trop de couple reste simple et uniquement dans l’acte sexuel dans le noir quand on est couché.

      Apprenez à découvrir vos corps mutuellement avec des massage sensuels à l’huile. Il serait peut-être utile que vous essayez de prendre les « commandes » dans le rapport sexuel. Je veut dire par là essayez d’inverser les rôles et faites lui l’amour. Vous pouvez essayer de par exemple de lui bander les yeux et de lui dire de se laisser faire allongé par un massage tout d’abord et ensuite le rapport. Cela permettra de Re-érotiser l’acte sexuel. Pour enlever une image il faut en recréer une nouvelle. Dites lui qu’il vous imagine et qu’il créé une image mentale de vous pendant le rapport sexuel ou il vous voit prendre un plaisir incroyable et qu’il vous imagine en train d’avoir une jouissance comme jamais vous en avez eu et qu’il vous voit gémir de plaisir à chaque fois qu’il vous pénétre. Il faut qu’il réussisse à vous imaginer en train d’avoir une jouissance incroyable plutôt que de voir des images ou vous êtes brutalisé.

      Mais pour cela vous devez l’aider et vous mettre vous même dans un état de désir et de plaisir où vous avez vraiment envie de sexe, vraiment envie de jouir et faire l’amour.

      Faites des petits jeux de caresse, d’excitation par la masturbation mutuelle et faites des petits jeux d’imagerie mentale à deux en créant à deux les images que vous voulez avoir dans votre esprit.

      Bonne chance à vous deux

      Bien à vous

      Steve Etherington

  40. Anonyme 28 janvier 2017 at 0 h 11 min - Reply

    Bonjour,
    Merci pour cet article. J’aurais besoin de votre aide concernant un blocage sexuel, je suis en couple depuis quelque temps et récemment lorsque ma copine me touchais j’ai eu une panne d’érection. Depuis ce moment j’ai des problèmes d’érection, j’ai toujours cette peur que la panne recommence et cela m’empêche d’être « excité ». Auriez vous des solutions pour faire partir ce blocage ?

    Merci d’avance.

    • Steve Etherington 31 janvier 2017 at 12 h 30 min - Reply

      Bonjour, un blocage sexuel peut avoir de nombreuses orignines et il est toujours judicieux et même important de comprendre la source ou la cause qui entraine l’effet.

      Avez vous peur de ne pas être à la hauteur sexuellement pour votre partenaire ?

      Les peurs, les angoisses, les craintes inconscientes peuvent être à l’origine du problème d’érection.

      Il y a une méthode que vous pouvez utilisez qui pourra peut-être Vous permettre de se libérer de votre blocage sexuel.

      C’est avec la méthode Erickson, plus précisément l’hypnose ericksonienne. Il y a un CD audiocament qui est conçu pour les problèmes sexuels, les problèmes d’impuissance…etc

      Le CD s’appelle « méta-puissance » et vous pouvez l’acheter sur internet sur le site « zen latitudes .com »

      Bien à vous

      Steve Etherington

      • Anonyme 3 février 2017 at 19 h 01 min - Reply

        Bonjour,

        Merci beaucoup pour votre réponse je vais me renseigner sur ce CD, je crois que vous avez raison le problème viens du fait que j’ai peur de ne pas être à la hauteur.

        Merci encore

        • Steve Etherington 4 février 2017 at 15 h 15 min - Reply

          Re, je ne sais pas quel vous avez et l’expérience que vous avez avec les filles, mais peu importe, essayez de vous détendre et faites un effort de prise de conscience que l’acte sexuel n’est pas un fin en soi et que ce n’est pas une questions de performance.

          Le but est de donner le plus de plaisir possible à votre partenaire, votre petite amie ou fiancée, de l’aimer et de lui donner de l’amour, de l’affection et de l’attention.

          Quelque chose qui marche très bien c’est de découvrir vos corps respectifs par le biais du massage car cela vous permet de relâcher l’un et l’autre de toutes vos tensions, stress, angoisses et appréhensions.

          De plus le massage permet de faire monter le d&sir et la tension sexuel entre vous et votre partenaire.

          Ca permet d’être plus dans le cérébral plutôt que le mental.

          Bien à vous

          Steve Etherington

          PS: soyez conscient que votre petite amie à peut être les mêmes craintes que vous à savoir ne pas être à la hauteur.

          C’est pour cette raison que le dialogue, la communication et la complicité sont très importante pour la réussite du couple et la bonne entente sexuelle.

  41. PLEIS MARIE PIERRE 23 janvier 2017 at 15 h 16 min - Reply

    ma fille ZOE 26 ans excellente master major de promo tout au long de ses études à différents stades de sa scolarité à l’aise verbalement ressent un blocage à l’écrit : elle extrait les mots clés fait un plan et blocage pour rédiger ? QUE DOIS JE LUI DIRE ? Elle a voyagé 10 mois à BRIGHTON pour perfectionner son anglais, 3 Mois BARCELONE pour améliorer son niveau (déjà l’aise en espagnol), 3 mois au CANADA aux alentours de TORONTO une expérience échanges travail, gite, langue actuellement à lyon EN FORMATION A L’ESPE pour passer le concours CAPES.
    Elle veut réussir le concours de l’enseignement…

    merci de votre retour.

    PLEIS MARIE-PIERRE
    MAMAN DE ZOE

    • Steve Etherington 24 janvier 2017 at 14 h 59 min - Reply

      Bonjour Madame, votre fille à lair brillante et je vous suggère de lui laisser la liberté psychologique et peut-être arrêter d’angoisser et avoir peur pour elle. Car dans le message que vous écrivez je ressent et j’ai l’impression que c’est vous qui vivez les émotions. Les peurs que vous avez, vos angoisses ne peuvent absolument pas l’aider bien au contraire car si vous n’avez que ca à lui donner, mieux vaut la laisser libre et vous éloigner un peu d’elle. À 26 ans, c’est une grande fille, elle est adulte et n’a absolument pas besoin que vous lui disiez quoique ce soit. Elle est assez grande pour se prendre en main et elle est assez grande pour surmonter ses propres difficultés. Par pitié ne lui en remettez pas un couche par dessus. Là est le défaut de la plupart des parents, en croyant bien faire, par amour de leur enfant, ils ne se rendent même plus compte qu’ils sont en réalité la source de leurs problèmes, de leurs échecs et de leurs blocages psychologiques. Bonne chance à votre fille, je suis sûr qu’elle va réussir et qu’elle va surmonter les obstacles avec succès. Encore une fois Bonne chance à elle.

      Bien à vous

      Steve Etherington

  42. Lola 2 janvier 2017 at 19 h 24 min - Reply

    Bonsoir,

    J’ai 19 ans et cela fait 2 ans maintenant que je n’ai pas eu une seule relation. Lorsque j’étais en pleine adolescence, j’avais des copains tout le temps, j’étais bien, j’étais moi.
    Depuis deux ans tout est différent. J’ai vécu une rupture à mes 17 ans qui a été très difficile, de plus j’ai toujours eu un blocage sexuel suite à une « première fois ratée » à mes 15 ans.. Bref. Tout sa pour dire que j’ai un réel problème et j’en suis consciente. Je n’arrive pas à m’épanouir avec un homme. Au début je vais le trouver attirant, mignon. Puis lorsqu’il va se rapprocher de moi, je vais commencer à le haïr, à voir seulement ses défauts, je vais être désagréable au possible.. Un jour, mes amis sont venu me voir pour me dire de me préparer, que j’allais manger au restaurant avec un garçon qui m’attirait beaucoup depuis quelques temps.. Ma seule réaction a été de m’enfermer dans ma chambre à clé et de ne répondre à personne.
    Je suis consciente de cette souffrance même si je ne sais pas laquelle c’est mais j’ai peur.. Je suis tombée amoureuse une seule fois et je veux revivre cela..
    Je me fais aider par une psy mais rien n’y fait.. Alors je consulte les sites pour essayer de trouver des solutions.. Pour le moment la seule solution est de se « forcer », ce qui est impossible pour moi.

    Help..

    • Steve Etherington 4 janvier 2017 at 14 h 27 min - Reply

      Bonjour, j’ai lu attentivement votre message. Par internet ce n’est pas évident pour vous aider mais je vais faire tous ce que je peux pour vous aider.

      Suite à cette fameuse première fois ratée, il est naturelle que soit né une peur qui a sûrement favorisé la création d’un schéma négatif inconscient, qui entraine et nourri peurs et angoisse sur tout ce qui se rapporte à l’intime et au rapport sexuel.

      Vous dites être tomber amoureuse et avoir vécu une rupture difficile, ce qui a entrainé sûrement la création d’autres second schémas inconscient, de méfiance, d’échec et frustration.

      Avez vous déjà eu malgré tout au moins un rapport sexuel plaisant ou est ce le désert sur le côté sexuel ?

      Pourriez vous me raconter plus en détail votre premiere fois raté ? Cela me permettra peut-être de mettre en lumière et comprendre pourquoi ce blocage.

      Je vous propose de me contacter en message privé pour plus de discrétion.

      Contact @ psy-online .tv

      Bien à vous

      Steve

      • Lola 4 janvier 2017 at 19 h 31 min - Reply

        Votre adresse mail est Contact @psy-online .tv ?

        • Steve Etherington 6 janvier 2017 at 17 h 23 min - Reply

          Bonjour Lola, oui c’est le mail de contact, j’ai mis des espaces car aussi non ca créer un lien dans les commentaires mais le mail est correcte, vous pouvez m’y contacter en privé.

  43. Anne 28 décembre 2016 at 15 h 14 min - Reply

    Bonjour Steve,
    Tout d’abord merci et bravo pour la régularité avec laquelle vous répondez à vos internautes. Depuis mars 2015, c’est impressionnant!

    J’aurais deux questions à vous poser.

    1) Parmi les symptômes d’un blocage psychologique, peut-on compter aussi ces deux phénomènes : l’ « hyposensibilité » (le contraire de l’hypersensibilité, donc le fait de ne plus ressentir d’émotions fortes au quotidien et/ou envers une personne ou une situation) et l’effacement de certains souvenirs, y compris de souvenirs heureux? (je ne parle pas d’amnésie traumatique véritable, mais d’une tendance à minimiser, à pondérer, à mettre au placard des souvenirs autrefois très intenses). Ce sont en effet les deux phénomènes qui m’affectent depuis trois mois.

    2) Ma deuxième question a un angle plus personnel. Sachant que ces deux phénomènes découlent globalement de ma rupture avec mon amant, mais que je considère cette rupture comme une bonne chose (dont je suis sincèrement assez contente), est-ce qu’ils sont révélateurs d’un blocage (donc quelque chose de négatif) ou d’une simple envie d’aller de l’avant (donc quelque chose de positif) ? A moins que l’envie d’aller de l’avant puisse coïncider avec un blocage psychologique?… (j’ignore totalement si c’est incompatible ou non)

    Merci d’éclairer ma lanterne dans cette nouvelle période de ma vie, et bonnes fêtes de fin d’année!

    • Steve Etherington 4 janvier 2017 at 14 h 40 min - Reply

      Bonjour, pour répondre à votre première question, oui une hyposensibilité et une hypersensibilité peuvent être des symptômes et peuvent aussi être déclenchées lors de traumatisme important ou d’événements douloureux émotionnellement.

      Une hyposensibilité est souvent le signe que plusieurs schémas psychologiques inadptés sont actifs dans la personne. Il ne sont pas forcément révélateur d’un blocage mais sont une conséquence. On va surtout parler de modes de fonctionnement dysfonctionnels.

      Une hyposensibilité est le signe d’une personne qui refuse inconsciemment de ressentir les émotions. La personne semble insensible à ce qu’on lui dit, aux événements… Pour l’entourage et les personnes côtoyés cela peut donner une impression de froideur, de narcissisme, d’égoïsme …etc alors qu’en faite réellement la personne au plus profond d’elle meme à un epersonnalité positive et chaleureuse.

      C’est en quelque sorte une stratégie de l’inconscient pour protéger contre la souffrance et pour épargner de vivre des émotions douloureuses.

      L’important est d’aller chercher ces émotions profondément enfouies notamment les émotions négatives telles que la colère, la rancune et autres et faire un travail d’accepter ces émotions vis à vis de personnes ou d’événements qui nous ont fait du mal et souffrir.

      Après pour aller plus dans l’aide que je peux vous apporter, je dois en savoir plus sur vous, ce que vous vivez, ce que vous avez vécu jusqu’à aujourd’hui, en savoir plus sur vous et votre famille ainsi que votre enfance.

      Je vous souhaite plein de bonnes choses pour cette année 2017.

      Bien à vous

      Steve

  44. Florianne 19 décembre 2016 at 13 h 50 min - Reply

    Bonjour, je pense aussi avoir un blocage émotionnel avec mon partenaire actuel. Je suis en couple depuis 2 mois avec lui, il est gentil, attentionné et fait tout pour que je sois heureuse. Le problème c’est qu’avant lui je suis resté plus de 3 ans avec je dirais « un pervers narcissique », qui m’a détruit, humilié et m’a fait passer pour folles auprès de ses amis, pourtant je suis revenu à chaque fois après de lui jusqu’à la dernière fois ou j’ai dis stop (il devenait violent physiquement). Ca fait plus de 4 mois que cette histoire toxique est finie mais j’ai encore du mal à me pardonner que j’ai pu accepter toutes les horreurs qu’il m’a fait subir. Je me suis malgré tout projeter avec cet homme là (désire de vivre ensemble, d’essayer de le pardonner et de croire qu’il m’aimait) et jme dis que j’ai été plus idiote qu’autre chose.

    Bref dans ma nouvelle relation c’est super, mais par fois j’ai pleins de doutes qui tournent en bouclent dans ma tête :  » est ce que tu l’aime vraiement? Pourquoi tu pense toujours à ton ex? ». C’est horrible et je me culpabilise de penser ça alors que mon homme actuel est totalement l’inverse. J’ai aussi perdu le plaisir de manger et je ressens un vide en moi comme si l’autre m’avait tellement malmener que s’en à été une sorte de drogue à être malmener puis « rassurer » par les paroles de mon ex, qui savait être charmant pour me ramener à lui.

    Pendant 1 mois et demi c’était tout nouveau et super et plus ma relation actuelle avance plus j’ai peur de ne plus l’aimer, de ne pas avoir aimer et pourtant on se protège tous les 2 et je sais que je pourrais vivre longtemps avec lui. Je sais que cette situation lui fait du mal et ça me fait pleurer quand il me le dit.Je suis perdue et ne me trouve pas vraiment normale. Que pensez vous de mon histoire?

    • Steve Etherington 4 janvier 2017 at 15 h 03 min - Reply

      Bonjour Floriane et désolé de revenir seulement maintenant vers vous pour répondre à votre message.

      J’ai lu attentivement votre message et je vais être assez directe dans la sentence. Je ne suis pas certain que votre relation actuelle aille bien loin pour la simple raison qu’elle a sûrement eu un rôle surtout réparateur et palliatif pour vous sur le plan affectif et émotionnel.

      D’ailleurs le fait que vous vous posiez beaucoup de question sur la nature de vos véritables sentiments à l’égard de l’homme avec qui vous avez une relation depuis 3 ou 4 mois.

      En ce qui concerne votre ex, s’il était narcissique, il était sûrement hautement manipulateur car ce sont deux mode de fonctionnement qui vont de paires.

      Un narcissique profond exerce toujours sur ses proies une pronfonde emprise psychologique car pour lui vous êtes ca chose et vous ne pouvez pas ou plutôt vous n’avez pas le droit de lui échapper.

      La relation que vous avez vécue était similaire à une sorte de relation domination et soumission. Le chantage affectif est souvent employé ainsi que tout les autres techniques de manipulation de l’autre.

      La personne narcissique a en fait de gros problème qui remonte le plus souvent à l’enfance voir même légué de génération en génération dans le terrain familiale.

      Personnellement je pense que vous devriez faire un point sérieux sur votre relation actuelle et si celle ci n’est pour vous pas un amour véritable, il serait peut être préférable d’y mettre un terme et d’entamer ensuite un véritable travail de deuil de votre enseigne relation qui a sûrement fait un peu de dégât émotionnellement parlant.

      Elle a du affecté plusieurs plans de votre vie et notamment votre véritable personnalité car l’un des buts inconscient d’un narcissique est de briser la personnalité de l’autre pour qu’il soit soumis ou soumise.

      Quoi que vous choisissiez et décidiez, je vous souhaite une excellente année 2017, de trouver l’amour, de trouver l’homme de votre vie, un homme bien qui vous correspond parfaitement et qui partagera les mêmes aspirations profondes que vous.

      Bien à vous, Steve

      • Florianne 5 janvier 2017 at 12 h 43 min - Reply

        Merci pour votre réponse, ça fait seulement 2 mois que je suis avec mon nouveau partenaire et je pense peut être que c’est normal que je me pose autant de question avec ce qu’il s’est passé dans ma dernière relation. J’ai commencé à voir une aide psychologique pour m’aider également. Cette personne là ne pense pas que s’est un problème d’amour envers mon compagnon actuel, mais beaucoup de fatigue nerveuse, de peurs et qu’il faut que l’on se laisse du temps tous les 2 car je suis toujours harcelé par mon ex (texto, appels). Meilleurs voeux à vous aussi

        • Steve Etherington 6 janvier 2017 at 17 h 21 min - Reply

          Oui, seule vous pouvez vraiment savoir au plus profond de vous meme ce qu’il en ai de votre relation actuelle, car personne d’autre que vous ne peux ressentir ce qu’il y a dans votre cœur même avec énormément d’empathie, on ne vit pas les émotions le plus profondes des autres.

          Pour ce qui est de votre ex, avez vous songé à tout changer vos numéro de téléphone et moyens de contact.

          Pensez à le signaler à la police en faisant une main courante ou un dépôt de plainte.

          Bien à vous et bonne continuation.

          Steve

  45. Lydia 19 décembre 2016 at 12 h 52 min - Reply

    Bonjour Steve,

    Tout se que vous venez de m’écrire, j’en suis complétement consciente, et en effet j’accepte mes blessures car elles font partie de moi et de ma vie.

    Oui, j’ai été attiré pendant longtemps par des personnes toxiques qui m’ont réveillés mes blessures de l’enfance, depuis maintenant 1 ans, je suis sur la bonne voie.

    En effet, j’ai rencontré des hommes bien dernièrement ou ça n’a pas marché par manque d’amour d’une tierce personne ou par manque d’attirance.
    Aujourd’hui je suis avec quelqu’un de bien qui m’attire intérieurement et extérieurement, j’ai eu 3 jours de crises d’angoisse dont j’ai réussi à dompter, soit à avoir de la compassion et depuis ça c’est calmé et je me sens de mieux en mieux avec lui.

    Comme vous le disiez il faut s’ouvrir à l’autre, c’est se que j’ai fait, je lui ai parlé de mon parcours passé et rapidement de mes blessures, se qui m’a fait beaucoup de bien.

    Je me sens sur la bonne voie, après je ne suis pas maitre de mon futur, si cette relation sera sur la durée ou pas, l’avenir me le dira.

    Merci d’avoir répondu à mon commentaire.

    Bien à vous,

    Lydia

    • Steve Etherington 20 décembre 2016 at 18 h 31 min - Reply

      Je vous souhaite bonne chance pour votre relation et je vous souhaite qu’elle soit à la hauteur de ce que vous cherchez et voulez au plus profond de vous.

      Bonnes fêtes de noel et bonne fin d’année

      Steve

  46. Lydia 13 décembre 2016 at 0 h 36 min - Reply

    Bonjour,

    Je me prénomme Lydia et j’ai 29 ans, je prends l’initiative de vous écrire car je ressens un blocage affectif.

    En effet, je connais les causes de se problème, j’ai beaucoup travaillé sur moi seul et avec un thérapeute.

    Les causes sont dû au faite que ma mère n’étais pas présente dans mon développement personnel, elle est partie alors que je n’avais que un an et mon père qui était peu présent, alcoolique, dure,et le traumatisme est surtout dû au faite que mon père est eu beaucoup d’échec sentimentaux soit très peu de stabilité familiale.

    Se qui m’a réveillé cette blessure c’est dû à ma dernière relation, ou je me suis beaucoup investi, mais ou il avait peur de l’engagement et surtout c’était quelqu’un de toxique qui ma ranimé ma blessure de l’abandon.

    Se que j’ai compris et qu’il fallait que je change mes croyances et mes pensées dans le sens positifs et aimante envers moi même.

    Se que je m’efforce de faire, le soucis dès lors que je mets en couple avec quelqu’un qui me plaît, je suis en total panique, j’ai une peur irrationnel d’être abandonné ( trahi, de souffrir, d’échec ) et cela m’attriste beaucoup.

    Je désire au plus profond de moi d’avoir une vie de famille, je travail énormément sur moi, mais je craque, je sais plus quoi faire alors que je mérite d’être heureuse.

    A l’heure d’aujourd’hui, je suis en couple depuis une semaine avec quelqu’un de bien et je désire une chose est de réussir à avancer dans le bon sens sans stress, se qui pour le moment est très fragile alors si vous avez une solution je suis preneuse.

    Dans l’attente de vous lire.

    Bien à vous,

    Lydia

    • Steve Etherington 19 décembre 2016 at 12 h 27 min - Reply

      Nous serions peut-être fait pour être ensemble ! Je comprends profondément ce que vous vivez et ressentez car je vis intérieurement et dans la vie les mêmes choses. Par pour les mêmes raisons que vous mais je vis avec des schémas similaires aux votre.

      Il n’est pas évident de mettre en lumière tout ce que vous vivez pour la simple raison qu’un approche virtuelle ne peut pas remplacer une interaction humaine physique où l’on voit et peut ressentir les émotions de l’autre.

      D’après ce que vous me dites sur vous dans votre message, il me paraît évident que vous avez plusieurs schémas précoces inadaptés actif en vous qui vous font vivre des scénarios de vie répétitifs.

      Vous avez un schéma de manque affectif, un schéma d’abandon par rapport à votre mère, et sûrement un schéma de méfiance – abus et un schéma d’échec (affectif – sentimental) en rapport avec votre père.

      Je tiens à vous dire que ce diagnostic est très subjectif dans le sens où je ne vous ai pas rencontrer et où nous n’avons pas eu l’occasion d’établir une réelle connection.

      Ce message devra donc être lu et interprété avec une certaine réserve.

      Quand vous étiez petite inconsciemment vous vous êtes construit des modes de fonctionnement pour vous protéger des émotions qui vous ont fait souffrir mais depuis que vous êtes adulte et plus vous prenez de l’âge plus vos schémas et vos modes de fonctionnements deviennent dysfonctionnels car ils sont à l’opposé de ce que vous voulez vraiment pour votre vie et plus vous prenez de l’âge plus vos mode de fonctionnement inconscient deviennent dysfonctionnel, bloquant vos aspirations les plus profondes et vos schémas rendent votre vie (seulement votre vie affective pour le moment) relativement chaotique.

      Le problème c’est que le risque est que progressivement cela s’étende à d’autres sphères de votre vie.

      Il est très long, très compliqué voir même quasiment impossible de guérir totalement ses schémas précoces inadaptés.

      Par contre vous pouvez apprendre à les dompter et les maîtriser.

      VOUS me paraissez déjà sur la bonne voie dans le sens où vous êtes très consciente de ce que vous vivez intérieurement et que vous ne faites pas l’autruche. En clair l’acceptation est un point de départ important et je crois que pour vous l’acceptation est quelque chose de vraiment acquis.

      En ce qui concerne vos relations amoureuses passés et celle que vous vivez actuellement sont le fruit en quelque sorte de vos schémas. Je veux vous dire par là que vous avez attiré à plusieurs reprise des personnes avec qui avait des traits de caractères, des personnalité et des modes de fonctionnement qui activaient vos schémas pour finir inexorablement à l’échec. C’est une méthode inconsciente et un mode de fonctionnement inconscient pour vous « protéger » de revivre la douleur et la souffrance que vous avez vécu durant votre enfance.

      Le problème et vous êtes très consciente actuellement c’est que vos modes de fonctionnement inconscient sont complétément inadaptés et destructeurs et vous bloquent pour rencontrer un homme qui vous correspond parfaitement et avec qui vous pourrez vous marier et fonder une famille.

      Les hommes que vous avez attiré et envers qui vous avez de l’attraction sont des hommes qui active des réaction chimique en vous sur le plan psychique et qui correspondent à vos schémas et mode de fonctionnement et c’est pour cela que vous avez rencontré certains type d’homme et que vous plus attiré par certain type d’homme.

      Le risque pourtant est qu’en répondant oui à cette attraction et chimie à l’intérieur de vous, vous risquez encore de revivre une fois de plus le même scénario (ou avec des variantes car le subconscient et particulièrement doué pour vous « protéger » une fois programmé)

      Guérir votre enfant intérieur et primordial. Ensuite il est important que vous trouviez un homme qui n’active pas vos schémas.

      Pour cela, je vous suggère de vous ouvrir totalement à l’autre et de révéler votre vulnérabilité et sensibilité émotionnelle. C’est un exercice qui peut s’avérer difficile car se sentir vulnérable tel un(e) enfant, va déclencher des réactions inconscientes de crainte et de peur irrationnelles telles qu’on les vit quand on est enfant.

      La communication sincère et profonde est primordial pour la réussite de votre couple. Demander à l’autre les deux choses les plus importantes qu’il a besoin que vous lui donniez et dites lui les deux choses dont vous avez absolument besoin en amour, demander à l’autre de vous donner ce que vous avez besoin pour vous sentir, bien, confiante et rassurée dans votre couple.

      Il est judicieux d’analyser et définir les schémas de votre partenaire amoureux et savoir ces mode de fonctionnement.

      Cela vous permettra à tous les deux d’établir les fondations et les bases du relation amoureuse saine et constructive où vous aurez la garantie de vous diriger vers une relation saine et à long terme et je vous le souhaite pour toute la vie.

      Je serais ravi de continuer à partager avec vous et je souhaite sincérement pouvoir vous aider.

      Je ne sais pas si vous répondrez à ce message, donc je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.

      Bien à vous Lydia

      Steve

  47. Julien 8 décembre 2016 at 12 h 09 min - Reply

    Bonjour Steve, je me présente Julien, j’ai 20 ans et ça fait 2 ans que j’ai commencé à réfléchir sur moi et sur ma vie et j’ai peur de faire face à un blocage affectif.
    À vrai dire avec tout ce temps j’ai été capable de suivre la démarche seul, et de mieux analyser mes soucis mais aujourd’hui, je n’avance plus. Je m’explique:
    Mes parents se sont séparés j’avais 1 ans, « à cause » de mon père qui est allé avec une autre femme, qui est restée ma belle mère depuis. Seulement, il n’a jamais vraiment été présent à domicile, logique, et n’a jamais cherché à passer tant de temps avec moi. J’ai toujours préféré rester avec ma mère, elle que je voyais comme une victime de cette histoire. Seulement j’étais enfant j’ai mis du temps à savoir ce que je pensais à cet âge, sans même être certain de ce que je pensais, d’où une supposition que je fuyais une certaine réalité.
    Donc j’ai commencé à me renfermer et à ne plus parler, dès l’âge de 4 ans je me suis enfermé dans les dessins, les jeux vidéos, et plus tard la musique, toutes sortes d’univers qui me faisait oublier facilement en fait. Entre temps, j’ai du vivre avec ma mère, seuls, ai du traverser l’alcoolisme dont elle fait l’objet depuis mes 15 ans et me sens plus que seul dans énormément de situations et surtout vis-à-vis de mes deux parents maintenant envers qui je peux avoir des choses à leurs reprocher. Aujourd’hui j’ai l’impression de faire impasse sur n’importe quel sentiment, et de l’enfouir. Je ne parviens pas à répondre à n’importe quelle discussion, ou alors je suis toujours complètement à côté de la plaque et je commence à ressentir un énorme sentiment de solitude.
    Alors j’ai commencé à fumer, depuis 5 ans maintenant, et 4 ans pour des drogues douces. (je trouve important de le préciser non pas pour en faire l’apologie mais parce que l’adiction peut-être aussi révélatrice d’autres choses).
    Enfin bref le problème est que je n’arrive pas à identifier mes sentiments et émotions par rapport à tout ça. Je suis perdu dans cette société quand il s’agit de faire quoi que ce soit. Je suis resté un enfant je pense et maintenant je suis perdu. Je ne sais pas vraiment vers qui me tourner. Je pensais parler à mon père mais je finirai par lui lâcher les choses méchamment ou bien en lui rejetant la faute. Bien que je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il y ai pour quelque chose, mais vous dites dans votre article qu’il ne le faut pas justement. Alors maintenant je me sens encore perdu pour savoir à qui parler. Parler à un psychologue m’a pas vraiment aidé, bien que j’ai fais qu’une séance, elle m’a permis de me regarder dans un miroir et d’entreprendre tout ce raisonnement, mais c’était loin d’être suffisant sur l’apport personnel. Devrais-je essayer quelque chose de plus profond en moi comme l’hypnose ? Je ne veux qu’une chose c’est pouvoir réussir à passer outre ces problèmes et réussir à être quelqu’un de normal..
    En espérant recevoir une réponse, et en vous remerciant d’avance. Cordialement !

    • Steve Etherington 9 décembre 2016 at 19 h 26 min - Reply

      Bonjour Julien, tout ce que vous vivez intérieurement me parle beaucoup car j’ai vécu le même scénario familial. Divorce des parent quand j’étais jeune …etc Tout d’abord j’aimerais vous orienter vers une lecture qui pourra fortement vous aider dans votre cheminement « Je réinvente ma vie » de Jeffrey Young qui est le créateur de la shéma-thérapie ou thérapie des schémas. J’aimerais vous poser quelques questions pour savoir où vous en êtes dans votre vie. Quel âge avez vous ? Avez vous travaillé et avez vous de l’expérience professionnelle ? Avez vous déjà des relations sentimentales … ? Pouvez vous me parlez brièvement de votre vie sentimental ? Avez vous l’impression de tourner en rond et d’être bloqué dans votre vie ? Avez vous l’impression que vos blocages empire au fur et à mesure que vous avancez dans la vie d’année en année ? Je serais ravi de pouvoir vous aider à amorcer les changements intérieur nécéssaire pour vivre une vie libéré dans laquelle vous pourrez réaliser et matérialiser vos vraies aspirations les plus profondes. Bien à vous, Steve Etherington

      • Julien 21 décembre 2016 at 11 h 50 min - Reply

        Bonjour, tout d’abord merci pour votre réponse, j’essaierai d’aller voir cette lecture qui pourrait m’aider.
        Ensuite bien sûr je peux répondre à vos questions:
        J’ai 20 ans et je travaille actuellement, donc oui j’ai une expérience professionnelle, d’ailleurs c’est un travail assez solitaire.
        Pour ce qu’il est des relations sentimentales, j’en ai toujours eu « besoin » d’en avoir une. Ca fait 5 ans que j’enchaîne les relations longues (1 an ou 2 ans) mais cela fait 8 mois que je préfère rester seul pour réfléchir sur moi au lieu de dépendre d’une relation et d’une personne.
        Effectivement ces dernières années j’ai plutôt l’impression de tourner en rond, sans pouvoir sortir de ma situation. Mais cette réflexion sur moi m’aide à avancer un minimum Je crois que j’ai besoin de prendre un appartement seul pour essayer de souffler un peu et changer d’environnement. Mais déjà écrire tout ça et le poser sur papier (ou site internet) m’a aidé 🙂
        En tout cas merci pour votre temps.

        • Steve Etherington 21 décembre 2016 at 12 h 08 min - Reply

          Bonjour Julien, oui effectivement la dépendance affective est une forme de prison qui vous gâche votre liberté et celle de votre partenaire amoureux(se).

          Des périodes seul peuvent être propice et l’occasion pour étudier, travailler sur soi et son développement personnel pour gagner en maturité spirituelle.

          Je vous souhaite un bon cheminement personnel et spirituel et vous souhaite de trouver le véritable amour, la femme de votre vie avec laquelle vous pourrez construire une vraie relation d’amour en vue du mariage, une relation avec une femme qui sera en accord parfait et complet avec vous et avec laquelle vous pourrez vous entraider, vous soutenir et vous « coacher » mutuellement pour réussir à construire une vie de couple pleine et remplie sur tous les aspects de l’existence, aussi bien affectif, que spirituel, que professionnelle, matériel et financier.

          Bonne chance, STeve

  48. Valentin 7 décembre 2016 at 1 h 30 min - Reply

    Bonjour Steve, j’ai 20 ans j’ai un blocage psychologique depuis quelques années : il m’ai impossible d’avoir une relation sexuelle car à chaque fois qu’arrive le moment, que je suis avec une partenaire, je ne ressens plus aucun désir et il m’ai donc impossible d’avoir une érection. J’ai eu une relation tres fusionelle mais ma copine ne voulait pas coucher avec moi, elle avait peur je pense et j’ai l’impression que ces peurs me sont retombées dessus, car je n’ai jamais couché avec elle, ni avec aucune autre d’ailleurs car depuis, c’est l’impossibilité de passer à l’acte ! Ça devient vraiment invivable car je n’ai pas de vie sexuelle ! savez vous comment remedier à ça ? Je consulte une psychologue depuis peu mais ce problème traîne quand même

    • Steve Etherington 9 décembre 2016 at 19 h 34 min - Reply

      Bonjour valentin, tout d’abord je veux vous dire que je n’ai pas de baguette magique pour supprimer ce blocage qui vous empêche d’avoir une vie sexuelle normale et épanouie. Néanmoins, je peux vous aider dans un premier temps à trouver la véritable cause de ce problème. Parfois cela peut être un processus pénible et douloureux suivant les causes profondes. Nombreux sont les blocages en tout genre qui prennent leurs source et leur naissance durant l’enfance, voir même pré ou post natal. Pouvez vous me parlez brièvement de vos parents, et de votre histoire familiale. Pouvez vous me parlez également de vous, ce que vous êtes et faites actuellement, votre cheminement jusqu’à aujourd’hui. Pouvez vous me dire les points important de votre vie, qu’ils soient positifs ou négatifs, constructifs ou destructeurs. Pouvez vous me dire si vous avez vécu des choses ou des événements particulier durant votre enfance, adolescence et jusqu’à maintenant. Vos parents ont ils eu une enfance normale ou compliqué, voir problèmatique ? Bien à vous, Steve Etherington

      • Valentin 10 décembre 2016 at 16 h 42 min - Reply

        Bonjour Steven, Merci pour ta réponse rapide. Mes parents sont normaux, tout deux on un travail prenant mais qui les satisfait, Il on été élevé à la vieille école et j’ai appris récemment que ma mère avait un passé douloureux (des moments de son enfance je crois) car elle consulte un psy régulièrement pour ça, même si je ne sais pas ce que c’est. On ne communique pas beaucoup dans la famille même si on sait tous qu’on peut compter les uns sur les autres.
        Moi je suis de nature discrète avec les gens que je connais pas et je peux me montrer très dynamique avec les gens que je connais, je stress un peu pour rien. Je suis passionné par la musique et le sport (les deux domaines où je me sens en confiance) mon parcours scolaire est bien, j’ai obtenu mon bts l’année dernière mais dans un domaine qui ne me plait pas donc je suis à la recherche d’autre chose.
        Cette année je suis à la recherche d’un emplois mais surtout d’un nouvel objectif.
        Il ne m’ai rien arrivé de particulier à part des petits soucis de santé étant petit, je faisais des grosses crises d’épilepsie.
        Je ne sais pas si je vous en ai dis assez sur moi, en tout cas j’ai essayé de vous éclairer un peu sur moi même.
        Merci de votre réponse

        • Valentin 10 décembre 2016 at 21 h 21 min - Reply

          J’ai toujours été assez stressé et anxieux a propos des relations sexuelles, mais au début je savais que je pouvais passer au dessus car c’était quelque chose de normal. Mais j’en suis arrivé à un point où je m’interdisait les relations sexuelle par peur de ne pas être à la hauteur, de mal faire. et ensuite j’ai eu une copine, j’étais tres amoureux d’elle, j’avais du coup envie de passer à l’acte mais elle ne voulait pas, je pense par peur. On s’est ensuite quitté et je l’ai mal vécu pendant pas man de temps. et depuis (c’était il y a 3 ans) plus rien ne vas dans ma vie sentimentale, je n’arrive plus à aimer ou juste à éprouver du désir quand je suis avec une partenaire et à chaque fois ça finis mal pour elle ou pour moi.

          • Steve Etherington 19 décembre 2016 at 12 h 48 min - Reply

            Bonjour valentin, il y a visiblement un problème de confiance en soi lié à un manque d’estime de soi profond. La valeur d’un homme ne se juge pas à sa performance sexuel valentin. Les femmes ne recherche généralement pas cela chez un homme sauf dans le cas de relation purement platonique visant à assouvir uniquement des désirs charnels.

            Par contre, une femme à besoin de sentir à l’aise et « en sécurité » et si vous êtes nerveux, stréssé…etc alors oui cela va continuer à être compliqué pour vous.

            La première étape est que vous dédramatiser le rapport sexuel et que vous supprimiez vos croyances inconscientes. La relation sexuelle entre un homme et une femme est une étape naturelle quand deux personnes éprouve de l’attraction, des sentiments et de bonnes émotions l’un en vers l’autre. Mis cela doit resté dans votre esprit quelque chose de simple, de beau et de naturel.

            Les humains ont tendance a toujours compliquer des choses qui sont à la base saine, simple et naturelle.

            La relation sexuelle n’est pas un but en soi mais juste une étape vers un amour plus profond et plus intense entre deux êtres humains.

            Soyez vous même, ne jouez pas de rôle, quand vous êtes vous même en VOUS déhanchant de ce que pense les autres de vous, alors vous serez bien avec vous même et vous serrez chaque jour de plus en plus confiant. Inévitablement vous rayonnerez une attitude plus positive et plus confiante envers les autres et envers les filles, et l’attraction sera naturelle, il vous faudra ensuite apprendre à parler et vous sentir bien et décontracté en présence des filles.

            L’objectif n’est pas d’être le mec gentil, le mec sympa que les filles classe dans la catégorie amis mais pas plus.

            Le but est que vous soyez vous même, un homme avec ses défaut, ses qualité, un homme à l’écoute des femmes sans devenir le simple confident que les filles dirigent directement dans la « friend zone ».

            Le but est que vous soyez vous même un homme confiant et positif, qui a des passions dans la vie, des centres d’intérêts, des amis, qui aime rire, plaisanter, mais qui sait aussi être sérieux, attentionné, à l’écoute. Un homme qui sait prendre des décisions, un homme sûr de lui qui avance dans la vie de tous les jours, un homme auprès de qui une femme pour inconsciemment se dire, c’est un homme bien qui dégage quelque chose de rassurant, un homme en qui je pourrait compter et en qui je pourrait confier ma vie et ma sécurité matérielle, financière et affective.

            Etre un homme fort et équilibré.

            Je ne dit pas que c’est forcément facile, mais prenez conscience que sur le plan inconscient une femme évalue un homme sur son degré et sa capacité de survie et de sa capacité à pouvoir assumer la sécurité qu’un chef de famille doit procuré à sa femme et la mère de ses enfants.

            Les filles ont un sixième et septième sens même si elle ne l’avoue pas ou ne le reconnaisse pas.

            Et ne vous méprenez pas, ce que je vous dit na rien de machiste, se sont simplement de vérité biologiques et psychologiques.

            Devenez un homme fort, décidé, entreprenant et confiant.

            Développez une profonde estime de vous même sans devenir pour autant un homme narcissique.

            VOUS verrez que vos relations avec les filles, les femmes changeront pour toujours.

            Bien à vous Valentin

            Steve

            • Valentin 19 décembre 2016 at 17 h 11 min - Reply

              Bonjour Steve, je prend, Merci de votre réponse, vous m’avez été d’une grande aide et vous m’avez faire prendre conscience de certaines choses à travers ce message simple. Maintenant je vais aller de l’avant. Belle journée et vous et merci beaucoup pour vos conseil.
              Valentin

  49. Claire 28 novembre 2016 at 8 h 49 min - Reply

    Bonjour , je me presente je suis actuellement en couple depuis 2 ans avec un homme envers qui jai une entiere confiance ,mais je souffre d’un blocage ,un degout du sexe . Je pense avoir ete victime d’un choc emotionnel du a la rupture precedente vecu avec mon ex car n’ayant pas eu confiance en moi je me suis quand meme permit d’avoir des relation sexuelle frequente malgres la peur de ne pas etre a la hauteur ,au final mon ex ma quittée sans raison et je pense que le blocage date de cet evenement . Avec mon compagnon actuelle nous avions reussi a passer a l’acte 2 fois il y a un an de cela mais a chaque fois a la fin de notre relation sexuelle j’ai ressenti de la colere, de la tristesse et me suis mise a pleurée . J’ai une honte d’aller consulter j’aimerai enormenent que vous puissier m’aider je suis triste car mon compagnon me desir enormement mais je ne peut pas allée plus loin..

    • Steve Etherington 30 novembre 2016 at 17 h 45 min - Reply

      Pour supprimer un blocage psychologique et émotionnel il y a de nombreuses approches et solutions possible. Vous devez trouvez celles qui vous correspond le plus. La thérapie par l’hypnose est très bien, consulter un psychologue pour faire une thérapie cognitive et comportementale peut être également indiqué ou vous pouvez décider de cheminer seule. La communication claire et sans retenue doit être au cœur de votre démarche avec votre partenaire actuel. Je ne sais personnellement pas où vous en êtes intérieurement dans votre vie amoureuse et je ne sais pas ce que vous voulez et attendez vraiment sur le plan sentimental et affectif. Votre but est il le mariage et de fonder une famille. Est ce que ce projet était il avec votre ancien partenaire ? Vous devez vous mettre au clair avec ce que vous voulez vraiment car c’est le seul moyen de déterminer le plan d’action pour vous libérer de vos peurs inconscientes, ressentiment, haine et colère. Si vous ne le faites pas vous ne réussirez pas à vous libérer du schéma négatif qui c’est créer lors de la rupture avec votre ex. Je vous suggère de m’écrire en message privé pour me raconter avec plus de détail votre situation, ce que vous avez vécu…ETC pour vous aider j’ai également besoin d’en savoir plus sur vous, qui vous êtes, quel votre histoire de vie personnelle et familiale depuis votre enfance. Bien à vous. Steve Etherington

  50. Ramdane 14 août 2016 at 0 h 48 min - Reply

    Bonjour/Bonsoir a toi steve je voudrais avoir des conseils a propos du blocage psychologique sentimental . En effet cela fait plus d un ans que je suis amoureux d une fille qui etait dans ma classe de terminal au lycee , etant un garcon ayant enormement de conquete c est a dire que j ai souvent des petites amies je ne suis pas timide on me traite de garcon a fille mais helas avec la fille que j aimes je n arrive pas a me dėvoiler , je vais t expliquer au dėpart je n accordais pas trop d attention a cette fille , puis les mois passent plus je la connait et plus je l apprėcit pour moi elle est la fille qui me correspond elle est simple elle n a pas eu beaucoup de relations comme moi , elle est vierge etc . Au depart je n avais aucun problėme a parler avec on s entendait bien on se parlait tout le temps on etait assis en classe ensemble tout allait bien jusqua que les mois passent et que je l aime de plus en plus , j arrete de sortir avec des filles c est a dire que je ne me suis pas mit en couple pendant 6 mois a peut prės car je l aimais et que je ne voulais plus qu elle , ellr etait la fille qui me fallait pour etre heureux je me disait sa dans ma tete , mes copains ne me reconaissait plus car je parlais tout le temps d elle , je ne voyais plus de fille plus rien . Ils m ont dit de foncer de lui reveler mes sentiments or moi par peur d un refus de la part de la fille que j aimais j ai refuser et jusqu’a maintenant je ne lui ai toujours pas reveler mes sentiments . Plus le temps passe plus je me detruit je me garantissait qu elle ne sorte pas avec des garcons , depuis que je la connait elle n est sortit avec aucun garcon ce qui me reconforte un peu , a partir du mois de mars j ai decider de ne plus lui parler elle m avait rien fait tout aller bien entre nous mais je sentait que je me detruisait petit a petit , ducoup je vais en cour j essaye de l eviter par tout les moyens en croyant que c etais la seul solution or cela m’a juste plus fait souffrir et je voyais que elle aussi etait au plus mal , la voyant triste j ai decrocher scolairement je me suis mit a la drogue afin d essayer de l oublier mais en vain , je ne mange presque plus je suis constament triste je n ai pas eu mon bac voila je me dit que je me suis detruit , la plus part des soirs je met des musiques d amour afin de me rappeler d elle quand on etait si proche si complice , j ai essayer de me forger dans ma tete a l oublier en essayant d avoir de la haine contre elle , en sortant avec des filles tout sa en vain voyant que le travaille sur moi meme n a pas marcher j ai decider de lui reparler en cours

  51. Ibrahim 20 juillet 2016 at 14 h 29 min - Reply

    Bonjour et merci de votre offre. J’ai compris ce que vous expliquer mais néanmoins je reste toujours au meme stade depuis maintenant deux ans. J’aimerais changer et pouvoir évoluer. Cela est il possible ? Je sais que c’est du a des blocages mais je ne les identifie pas

    • Steve Etherington 26 juillet 2016 at 18 h 23 min - Reply

      Bonjour, Si vous n’arrivez pas à trouver la ou les causes de votre blocage, essayez de trouvez quelqu’un pour vous aider avec qui vous serez prêt à ouvrir votre cœur. Pour identifier un blocage et sa cause profonde ou ses causes, il faut vraiment vous mettre en mode 100% lucide et honnête avec vous même. Ne cherchez surtout pas la cause à l’extérieur de vous. Si ce blocage est dû à une relation avec une personne, ne regettez pas la faute sur les autres ou sur les circonstances, ça ne vous avancera à rien et surtout ne vous aidera en aucun cas à supprimer le blocage et le système d’auto-sabotage en place. Je vous souhaite sincérement de trouver la solution en vous et de trouver la personne qui pourra vous aider dans votre entourage. J’aimerais pouvoir vous aider mais internet limite les choses quand il s’agit de l’humain. Bien à vous, Steve

  52. Ibrahim 20 juillet 2016 at 14 h 23 min - Reply

    Bonjour
    Je suis agé de 21 ans et je crois souffrir de ces maux. En effet je ne vis pas la vie dont je rêve, j’ai toujours un poids sur le Coeur que je n’arrive pas à ôter. Et je ne d’ou il provient .
    . Merci

  53. riri 26 mai 2016 at 1 h 15 min - Reply

    Bsr,je vais avoir bientôt 25 ans et sa fait 6 mois que mon petit ami et moi sortons ensemble et pendant les rapports sexuels je ressens une douleur lors de la penetration.j’ai fait des recherches sur le net. Et je crois que je souffre du vaginisme qui es un blocage causé par des troubles.svp aidez moi

    • Steve Etherington 29 mai 2016 at 15 h 45 min - Reply

      Bonjour, ce genre de douleur peuvent avoir diverses origines. Il est important d’apprendre à se conneître soi-même et d’identifier notamment certaines peurs inconscientes lié à l’enfance ou la situation familiale dans laquelle vous avez grandie.

      Accepter et être honnête avec soi même est la base du travail.

      Cela peut être dû à une mauvaise acceptation de votre corps, du plaisir sexuel…etc

      Beaucoup de personne développe une forme de culpabilité à avoir dès rapports sexuels et à éprouvé du plaisir sexuel.

      La jouissance et le plaisir du sexe doivent devenir une source de bien être et bonheur.

      Quel éducation avez vous reçu en ce qui concerne le sexe et tout ce qui se rapporte à la sexualité ?

      Parliez vous librement de sexe où est ce que ce sujet était quelque chose de tabou ?

      Avez vous peur de tomber enceinte et d’avoir un enfant ? (Cette peur inconsciente peut causer des troubles sexuel, d’où la contracture de votre vagin durant le coit.) c’est comme si vous vouliez inconsciemment bloquer la pénétration du penis de votre petit ami.

      Il est important je pense que vous preniez le temps de communiquer vraiment sur le sexe et le plaisir avec votre petit ami. Inclure des jeux, découvrir les sensations mutuellement. Se faire des massages réciproques.

      Apprenez à accepter votre jouissance. Vous êtes libre de vous lâcher totalement pour vivre votre sexualité d’une manière totalement détaché des préjugés. Écoutez votre corps et laissez le jouir Librement. Dites à votre petit ami de s’y prendre en douceur et de surtout prendre son temps, le temps de vous caresser, le temps d’embrasser votre corps de partout, le temps de vous masser avec des huiles de massages pour que vous soyez totalement détendue et relâchée. Si vous avez besoin, nous pouvons parler en message privé. Cordialement, Steve Etherington

  54. frederic 16 mars 2015 at 11 h 07 min - Reply

    MERCI mais votre offre; comment faire si on a pas de quoi INVESTIR dans votre Guide sur la psychologie de l’argent. Tout le monde veut avoir de l’argent; pensez à ceux qui sont au bas de l’échelle at qui ne peuvent pas INVESTIR EN CE MOMENT dans des méthodes pour se refaire ou se faire

    • Steve Etherington 25 mars 2015 at 12 h 14 min - Reply

      Bonjour Frédéric, c’est justement là le grand challenge qui s’ouvre à vous. Il y a quelques années j’étais surendetté et j’ai quand même trouvé des solutions pour faire de l’argent afin de continuer à investir dans ma formation. Quand on veut on peut toujours mais trop de personne veulent qu’on leur donne tout gratuitement. C’est un mauvais raisonnement et fonctionnement. Tant que vous raisonnerez ainsi votre vie financière restera au point mort. Vous pouvez trouver beaucoup de contenu gratuit de plus ou moins bonne qualité. Mais après pour passer à des stades supérieurs vous devez absolument vous former. Après c’est à vous seul de décider de chercher et trouver des moyens pour gagner l’argent nécessaire pour vos former. Depuis plus de 10 ans j’ai dépensé plus de 10 à 15 milles euros pour me former. Et beaucoup d’autres entrepreneurs sont dans le même cas. Pour passer à des niveaux supérieurs vous devez vous former, appliquer, passer à l’action et toujours continuer à vous former au fur et à mesure que vous grandissez, peu importe si vous avez besoin de 2,3,4,5 ou 10 ans pour réaliser vos objectifs. L’essentiel est d’arriver à destination.

      Cordialement, Steve

Leave A Comment