Peur de l abandon en amour

Vous êtes ici : Accueil - psychologue - Peur de l abandon en amour

Peur de l abandon en amour

Peur de l’abandon en amour est un article sur la cause d’une peur de l’abandon. La peur de l’abandon en amour peut avoir de multiples sources mais elle vient généralement d’un choc psychologique durant l’enfance. Très souvent l’élément déclencheur est le déchirement familial ou à un autre niveau, une histoire amoureuse qui s’est soldé par un échec et qui provoqué des peurs inconscientes.



Comment vaincre la peur de l’abandon en amour

Dans un premier temps, avant de ce jeter dans un combat acharné pour faire disparaitre votre peur, vous devez chercher et trouver la cause d’une peur. Trouver la cause de votre peur de l’abandon est le seul moyen pour vraiment vous libérer au plus profond de vous. Pour trouver la cause, cherchez en vous même avec honnêteté et courage.

Ce travail n’est pas forcément facile car très souvent les individus pour tenté de guérir d’une blessure rapidement, vont tenter d’effacer mentalement le choc ou traumatisme. Nombreuses sont les personnes qui pour se soigner d’un choc psychologique vont littéralement occulter et faire un déni du traumatisme qu’elles ont vécu. 

L’inconvénient en faisant çà est que le problème et la blessure se loge dans les profondeurs du subconscient et vont continué à agir dans la vie de la personne en créant des conditions et des évènements qui ne seront généralement pas positifs. 

Vous devez donc dans un premier temps, chercher et trouver la cause véritable de votre phobie de l’abandon aussi insignifiante qu’elle puisse vous paraître. Soyez vraiment humble et conciliant envers vous même dans ce travail psychologique de fond. C’est une des clés de la réussite pour vous libérer de la blessure d’abandon que vous avez au fond de vous.

Le pouvoir de l’acceptation

Acceptez votre peur de l’abandon et acceptez l’aide des autres. Vous avez le droit d’avoir un problème et vous avez le droit de vous en libérer aussi. Acceptez les choses comme elles sont sans culpabiliser et sans condamner l’autre ou les autres pour la blessure d’abandon que vous avez subit. 

Des blessures psychologiques lié à un déchirement familiale résultant d’un divorce, ne sont pas évidentes à gérer pour un enfant et ont des répercutions qui peuvent aliéner la vie d’un adulte sur tous les plans de vie, aussi bien sur le plan affectif, émotif, professionnel et même par extension financier. 

Le pouvoir du pardon pour guérir

Pardonner aux autres et surtout se pardonner à soi-même de s’être infligé des souffrances psychologique est un travail à faire en parallèle. Le pardon à une immense valeur psychologique et produit des miracles. Faites rentrer le pouvoir du pardon dans votre vie pour vous libérer de toutes les souffrances et chaines qui vous emprisonnent. Le pardon guérit et libère  Il est une des plus puissante solution que vous puissiez utiliser pour vous guérir de votre phobie de l’abandon.

Une fois que vous aurez commencé à utiliser le pardon dans votre vie, vous ne pourrez plus vous en passer. Le pardon produit tellement d’effets et d’évènements positif dans votre vie que vous ne cesserez de l’utiliser dans toutes les sphères de votre vie, pour votre bien et celui des gens qui vous entourent.

 

Posez votre question ci-dessous ?

 

Besoin de discuter ?

Laissez un commentaire, je vous répondrait le plus rapidement possible.

 

 

Mot clé google : peur de l abandon en amour, phobie de l abandon, psychologie peur de l abandon, peur de l abandon, la blessure d abandon, d angoisse.

 

 

2016-12-09T19:12:35+00:00

About the Author:

Passionné par la psychologie et le développement personnel, j'ai eu envie de créer ce blog pour partager sur ces deux thèmes. La psychologie s'applique à tous les domaines de notre vie, donc je publierai des articles dans de nombreux domaines. Laissez des commentaires, partagez vos expériences et donnez votre avis . Bonne visite

72 Comments

  1. Liana 26 février 2016 at 16 h 24 min - Reply

    Bonjour,

    Je ne sais pas si je vais parvenir à résumer ma situation.
    J’ai eu une enfance particulièrement étrange, dans une famille ou on ne communique pas, fait de mensonges, de chantages affectifs, de drames en tout genre, où je n’ai jamais réellement eu ma place. Les relations étant très conflictuelles, à mes 18 ans, j’ai pris mon indépendance. Je ne peux m’empêcher de faire le constat que les tensions se sont apaisées suite à mon départ. Je reste tout de même très proche de ma famille, et suis présente à la moindre sollicitation.
    J’ai très peu d’amis et toutes mes relations amoureuses ont été très chaotiques. Je ne cesse de faire des reproches, dès que je me sens délaissée ou pas suffisamment aimé. Mon premier grand amour a duré 5 ans, avec un homme qui sortait voir ses amis la moitié de son temps. La rupture a été très douloureuse pour moi, j’ai été mise à la porte et j’ai du retrouver un autre logement. Ici encore, je n’avais pas ma place.
    Je suis maintenant avec un homme que je trouve encore plus détaché, indépendant et peu attentionné que les précédents, mais au fond je sais bien que le problème vient de moi. Les disputes sont perpétuelles depuis qu’il a perdu ma confiance et même avant (C’est un homme qui aime séduire, plaire, parler à d’autres femmes, ce qui ne m’aide pas…) Il semble vivre un calvaire avec moi et j’ai pris la décision de lui épargner toute cette souffrance en me séparant de lui même si je l’aime profondément.
    Je me retrouve donc de nouveau perdue dans ma vie, qui semble être une succession d’échec, de perdition, d’erreurs, de mauvais choix. J’ai conscience que quelque chose ne va pas en moi, j’ai constamment besoin d’être rassurée dans une relation, de me sentir aimée, de compter pour l’autre. Et dès que l’autre fait quelque chose qui me montre l’inverse, j’abandonne. Je pense connaître la cause, mais même comme ça, rien ne s’arrange. J’ai l’impression qu’en fin de compte, je ne mérite pas l’amour.
    Une fois qu’on connaît l’origine de notre problème, comment parvenir à le régler?

    Cordialement,

    Liana

    • Steve Etherington 12 mars 2016 at 20 h 52 min - Reply

      Bonjour Liana, je vous suggère de chercher et trouver un psychologue ou thérapeute avec qui vous avez un bon ressentis. Ouvrez vous à ce professionnel de la psychologie dont le travail est d’aider. Plusieurs séance seront à prévoir pour vous libérer. Il vous donnera les clés psychologiques et mentales. Recherchez à présent un homme qui vous correspond vraiment et qui partage les mêmes envie et ambitions dans la vie, cela facilitera beaucoup de chose dans votre relation et en vous même.

      Cordialment, Steve

  2. Guillaume 25 février 2016 at 1 h 49 min - Reply

    Bonsoir,
    Je m’intéresse à la psychologie et à la communication depuis quelques années. Jusqu’à l’année dernière je me suis souvent mis en relation avec des femmes à problèmes que je cherchais à sauver (le schéma de mon enfance) et pour lesquelles je me suis sacrifié. Lors de ma dernière rupture j’ai décidé de me débarrasser de vieilles casseroles, de faire la paix avec mon passé, de me mettre au sport, réalisé des projets que j’avais toujours remis à plus tard, poser des bases stables à une vie qui était faite de tâtonnements et de recommencements perpétuels. J’ai fait une rencontre, devenue une relation amoureuse depuis 4 mois. Mais j’ai réalisé que ma partenaire me fait souvent des chauds-froids. Ayant une blessure d’abandon (j’ai commencé depuis une thérapie EMDR), ça me fait très mal. Ma partenaire est allée passer presque 2 mois à l’étranger. Mais alors qu’elle avait un comportement très fusionnel avant son départ (ce dont j’essayais parfois de m’extraire) parfois alterné avec des grosses colères contre elle-même (elle montrait sa colère contre elle-même devant moi, en disant qu’on passait trop de temps ensemble et qu’elle avait peur de ne plus en avoir pour elle… sauf qu’elle voulait avoir la liberté qu’elle avait en tant que célibataire et courir d’une activité à l’autre… ET EN MÊME TEMPS une vie de couple…), elle a commencé à faire des silences radios de presque une semaine à chaque fois. J’ai manifesté mon malaise devant le contraste radical entre avant et après son départ. Lors de nos rares échanges depuis, chaque fois que j’aborde la question de son attitude très très changeante, elle s’énerve, se sent sous pression et retombe dans le silence et le mutisme. Après 3 semaines, je lui ai répété mon malaise et fait une requête directe (inspirée par ma pratique de la Communication Non-Violente : est-ce qu’elle serait capable de m’écrire au moins une fois par semaine une phrase positive ou tendre (pour ne pas recevoir que silence ou colère). Elle a refusé, prétextant qu’elle veut décider de ce qu’elle écrit et quand. Je lui ai objecté qu’une relation doit se nourrir d’échanges, même plus distendus et pas toujours négatifs. D’abord elle s’est énervée en me reprochant de ne pas lui faire confiance, me demandant de la laisser revenir, puis elle a dit douter de ses sentiments (à 3 jours de différence). J’ai compris qu’elle avait une phobie de l’engagement. Elle m’a dit avoir commencé une thérapie en lien avec ça.
    J’ai le sentiment que tout ce qui se construit avec elle peut être remis en question à n’importe quel moment. Ça me donne l’impression de marcher sur des œufs (du nom d’un livre sur les relations avec les personnes ayant un trouble de personnalité borderline – j’ai connu ça dans le passé…). Quand je lui ai parlé de rupture (car je ne me sentais pas pris en considération) elle m’a contacté tout de suite en faisant des excuses. Je la crois sincère et les gens qui la connaissent disent que c’est une bonne personne. Mais j’appréhende les discussions qu’on va pouvoir avoir à son retour.

  3. moutonbrady 17 novembre 2015 at 18 h 03 min - Reply

    bonjour, je viens de rencontrer un homme, il a mon age, 41 ans, nous nous sommes plus dès la première rencontre, on a passé des moments formidables, une belle complicité. Jusqu’au jour, ou un soir, il devait venir dîner chez moi, je reçois un sms, me disant et je le site « Stéphanie, je ne viendrais pas ce soir, je sais, je me comporte comme le dernier des connards, je n’en suis pas fier crois moi, ce we j’étais sincère avec toi, mais c’est justement quand je vois que ça pourrait être cool que je fous tout en l’air. Ne cherche pas, je l’admets, j’ai un problème psychologique voir psychiatrique. en amour, tout ce que je touche je casse. Je pensais que j’avais mis certaines choses au clair dans me tête c’est visiblement loin d’être le cas, je suis sincèrement et profondément désolé de t’avoir fait souffrir. je suis un enfoiré névrosé et toi une fille bien, alors déteste moi et respecte toi. »
    J’ai tenté de savoir pourquoi un tel revirement, sa réponse à été, « j’ai peur de l’abandon », je ne sais pas si c’est suite a une précédente relation, ou un abandon vécu ds son enfance.
    Une chose est sure, quand on est ensemble, c’est l’homme le plus doux et attentionné que j’ai connu, mais des qu’il est seul, ces « démons » reviennent à la surface, et ds se cas là, il reste chez lui pour se « démonter la tête »!!!!
    J’ai essayé de le rassurer, qu’a deux on pouvait surmonter ces craintes, et que l’amour avait un pouvoir magique, mais en vain.
    Son dernier sms » je suis désolé que tu m’ai trouvé sur ton chemin. Je ne suis pas quelqu’un de bien ».
    Je sais que c’est un homme bien, je lui ai dis plusieurs fois, mais il est en souffrance.
    Comment aider un homme qui à peur de l’abandon?
    J’attends avec impatience vos conseils

  4. Sy 22 juin 2015 at 1 h 09 min - Reply

    J’ai eu un parcours difficile et en même temps un parcours m’ayant permis d’etre la personne que je suis devenue..

    Mes souffrances sont mes forces ..

    Situation économique et sociale merdique , père alcoolique violent avec ma mère , une mère sur protectrice , violente ( manque de limitées) avec ses enfants et particulièrement moi et en meme temps aimante au plus haut point .. Deuxième d’une fratrie de 4 enfants. Et un climat de violence physique , verbale et psychologique durant 21 ans ..

    Tout au long de ce périple , j’ai eu la chance de faire de Belles rencontres..

    Avec le temps j’ai eu des rencontres amoureuses. J’ai connu la passion très jeune qui s’est terminé avec des coups ..

    D’autres histoires avec comme souvenirs premier de La tromperie , l’abandon …

    Depuis 5 ans je n’ai pas eu de relation stable seulement des aventures oú j’ai souffert ..

    Depuis trois ans j’ai entamé une psychothérapie analytique . Cela fait du bien , cependant c’est derniers temps je souffre beaucoup . Je me suis engagée dans une relation avec un homme et cela se passé très bien …

    Au bout de deux mois , j’avais besoin de plus de démonstration, d’amour , de mots d’amours , d’être rassuree.. J’ai meme fait des « crises » de panique .. Le mec ne savait pas comment réagir .. Je ne lui parlais que seulement lorsque je le décidé … Il a pris de la distance depuis et c’est insupportable. il dit ne pas vouloir rompre .. Je ne comprends pas ..

    Il a littéralement changé et me dit que je lui donne beaucoup d’attention .. Qu’il faut que je pense à moi .. Quand je lui demande si notre proximité lui manque il me répond oui et non .. Le début de notre histoire était genial .. Je crois que je lui ai fais peur , qu’il a payé pour les autres .. Et j’imagine en permanence qu’il va me quitter et je le pousse chaque jour à me donner des explications sur le pk de son changement … Je n’en tire rien ..

    La frustration devient difficile à gérer , le sentiment de jalousie m’envahit et dieux seul sait à quel point je ne trouve pas cela saint .. Mais c’est plus fort que moi …

    Je supporte souvent des choses de mes partenaires que je n’aime pas par crainte d’être seule ..

    J’ai la sensation d’avoir envie de partir , de prendre une décision ..

    Je m’interroge non sans quelques inquiétudes quant à mon besoin de l’Autre pour vivre ..

    Je ne pense plus qu’à l’autre et je m’oublie ..
    Je suis distraite comme personnes .. Je perd tout ( carte d’identité , Cb. Menteaux , téléphone , agenda etc ..) .

    Dans mon entourage , le milieu professionnel et pas plus tard qu’hier au travail lors d’une audience . Le magistrat me dit que j’ai tout pour moi . Mes amis me disent qu’ils ne comprennent pas se manque de confiance ..

    Les hommes me disent au début qu’ils ont de la chance de m’avoir et doute de mon célibat .. et à la fin je suis dans une dépendance affective au plus au point …

    Mon mec a pris de la distance , la souffrance est physique et psychologique … La frustration s’est rude à supporter ..

    Je tente de me dire quand j’étais petite j’étais capricieuse ? Je me souviens pas mais je sais que je me suis faite beaucoup remarquer !! Jalouse de mon aînée ..

    Je réalise avec cette histoire d’amour m’a difficulté à penser à moi et seulement à moi …

    Des que je rencontre quelqu’un je lui consacre toute mon énergie , mes pensées ..

    Et je commence à m’interroger … Les doutes s’installent et se multiplient ..

    J’ai envie de changer , je ne sais pas comment faire et j’en souffre …

    La peur de l’abandon est omni présente et me pousse à ne pas m’affirmer ..

    Je perds de belles années ..

    26 ans , SY

    • Steve Etherington 24 juin 2015 at 16 h 21 min - Reply

      Bonjour Sihame, j’ai lu avec beaucoup d’attention votre message qui retrace brièvement ce que vous avez vécu.

      Comment puis-je vous aider ?

      Ou en êtes vous à présent ?

      Qu’est ce que vous voulez vraiment maintenant pour vous dans votre vie ?

      Prenez conscience Sihame que le passé c’est le passé même s’il a été douloureux, pénible. Mais plus le passé reste aujourd’hui vivant en vous plus il vous fera souffrir encore et encore.

      Il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre de votre vie et passer à autre chose.

      Concentrez vous sur le présent et ce que vous voulez pour votre futur et avenir. Concentrez vous uniquement sur tous ce que vous voulez au lieu de vous concentrer sur le passé et tout ce qui ne fonctionne pas comme vos le souhaiteriez aujourd’hui.

      Vous devez faire à tout prix un travail personnel de clarification de ce que vous voulez vraiment obtenir de la vie. Une fois que vous savez exactement ce que vous voulez, concentrez vous à 100% sur tout ce que vous voulez et rien d’autre. Vous verrez que la vie vous guidera vers des expériences de vie bien plus agréable et vos rapport avec les autre changeront et votre toute entière changera.

      Bien à vous,

      Steve Etherington

  5. Nathalie 11 juin 2015 at 21 h 59 min - Reply

    Bonsoir.

    J’ai un énorme problème. Et je pense savoir d’où cela proviens… Alors, pour faire bref, je ne connais pas mon géniteur ( je l’ai su a 17 ans ) , ma mère ne m’aimait pas ( suite à l’abandon de mon père ) Elle s’est mariée avec mon  » beau-père ( Lorsque j’avais 1ans… Il m’a reconnu. Toute la famille savait et même les amis… Sauf moi, mes frères et ma petite sœur. ) et lui, m’aimait trop… J’ai subis l’inceste. J’ai des souvenirs quand j’avais 5ans et ce jusqu’à mes 12ans. Puis, pendant les vacances scolaires j’allais chez ma grand-mère et là c’est un oncle, qui abusait de mon corps… Je suis anorexique, j’efface ce corps à mesure. Ma première relation, un homme qui buvait, me battait et me faisait subir des actes barbares… Comme me laisser, en hivers, dans la cave en petite tenue… Les rapports conjugaux étaient toujours contrains et forcés… Cela a duré 6ans… J’avais très peur de lui… Aujourd’hui j’ai 43 ans, j’aime un homme depuis 1ans et 8mois. Mais, je ne contrôle plus mes colères… Souvent du à la jalousie. Il était très patient, tendre et me rassurait, ce qui m’apaisais… Et là, depuis que J’ai pris conscience de mon mal être, et de faire une thérapie pour nous aider, il a changé… Il me cri dessus, et m’accable de cette situation. Je ne sais plus quoi faire. Je suis totalement perdue. Nous communiquons ensemble, mais j’ai cette sensation qu’on tourne en rond. Nous avons aménagé depuis peu, mais, la situation à fait que je suis repartie depuis deux semaines chez moi. Sans meubles, juste un matelas et une TV. Je n’ai pas de permis et je ne trouve personne pour m’aider à récupérer mes affaires. Et là, je ne sais si je dois ( comme il voudrait, apparemment ) que je revienne en rampant ou tout lâcher et faire ma reconstruction sans lui… Je ne comprends pas qu’il puisse me laisser ainsi et me dire que je suis la femme de sa vie…?! Je n’en peux plus, je suis à bout… Vraiment désolée, mais je jette cette bouteille à la mer. J’ai besoin de parler, de lâcher prise sous ses mots. Merci à vous pour prendre de votre temps à aider ceux qui sombres..

    Nathalie.

    • Steve Etherington 15 juin 2015 at 13 h 01 min - Reply

      Bonjour Nathalie,

      Le fait de vous exprimer par écrit est une très bonne car l’écriture à un pouvoir libérateur très puissant sur le plan psychologique et émotionnel. Je vous suggère de faire un petit exercice personnel qui a été découvert et testé par un groupe de psychologue Canadien. Ecrivez en détail sur des feuilles blanche tout ce que vous avez vécu durant votre enfance et adolescence. Pensez bien à mettre les détails même si cela peut être encore un peu douloureux. Une fos que vous avez écrit toutes ses pages, prenez chaque jour une demi heure le matin et une demi heure le soir pour réciter à haute voix le texte que vous avez écrit. Plus vous le connaîtrez par coeur plus vous vous libérerez sur le plan émotionnel. C’est comme si le texte de votre histoire était une pièce de théâtre dont vous étiez actrice. Vous allez chaque jour de plus en plus vous détacher de cette histoire et votre nouveau moi sera plus fort et plus joyeux mais surtout vous commencerez enfin à vivre à 100% le présent chaque jour de votre vie. Faites ce processus pendant au moins un mois pour obtenir de bon résultat.

      Je vous souhaite le meilleur.

      Cordialement,

      Steve Etherington

      • Nathalie 15 juin 2015 at 13 h 20 min - Reply

        Bonjour Mr Etherington,

        vraiment merci pour votre présence sur le mal être à chacun. Je vais de ce pas prodiguer vos conseils… De plus j’aime beaucoup l’écriture…

        Encore merci pour le précieux de votre aide.

        Cordialement,

        Nathalie

        • Steve Etherington 17 juin 2015 at 20 h 03 min - Reply

          Je vous souhaite le meilleur Nathalie. Soyez persévérante et continuez à être courageuse comme vous l’êtes.

          Bien à vous

          Steve

  6. Camille 24 septembre 2014 at 12 h 40 min - Reply

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article et je dois dire que je me suis retrouvé dans ce que vous avez dit. Cela fait longtemps que je souffre d’un mal être que je n’arrivais pas a comprendre. J’ai plutôt eu une enfance normale, mais je pense que cela s’est déclenché lors de mon adolescence lorsque j’ai subi une grosse rupture amoureuse et cela s’est répété plusieurs fois en deux ans avec la même personne.. Je n’arrivais pas a men défaire et nous nous sommes remis ensemble séparé trois fois et a chaque fois c’étais plus douloureux..
    Maintenant je vis une relation stable depuis 5 ans mais dès que mon ami veut sortir sans moi ou qu’il part en déplacement pour le travail je me sens très mal.. Enfaite j’ai réalisé que j’avais peur que cela refasse comme pendant mon adolescence et que j’avais peur d’etre abandonnée. Je n’arrive pas à laisser mon compagnon faire des choses sans moi.. C’est plus fort que moi et je m’en veut terriblement d’agir comme sa, je me sens nul et je n’arrive pas a reprendre le dessus…

    Merci de votre aide et de votre soutien.

    • Steve Etherington 25 septembre 2014 at 10 h 12 min - Reply

      Bonjour Camille, je vous suggère de travailler sur vous. Le manque de manque confiance en l’autre prend très souvent sa source dans le manque de confiance en soi et dans le manque d’estime de soi. Vous devez vous reprogrammer pour définitivement avoir des croyances positives en ce qui concerne le couple, votre couple. Vous avez le droit au bonheur conjugal. Ne laissez pas vos peurs inconscientes prendre le contrôle de vos émotions et de votre esprit. Faites tout ce que vous pouvez pour développer et enraciner la confiance au plus profond de vous. Vous ne pouvez pas donner ce que vous n’avez pas. Enfin avoir une image positive et bonne de soi ainsi qu’avoir une bonne estime de soi veut dire que vous reconnaissez et accepter votre véritable valeur. Vous êtes une femme de grande valeur et plus vous en serez persuadé, plus vous le croirez au plus profond de vous, plus vous dégagerez des ondes positives qui communiquera à votre compagnon et peut être votre futur mari, je vous le souhaite que vous êtes une femme merveilleuse et unique et que vous êtes la femme de sa vie.

      Je vous souhaite le meilleur, bien à vous.

      Steve Etherington

  7. Mélanie 16 septembre 2014 at 13 h 08 min - Reply

    Bonjour,
    Mon histoire en quelques mots … enfin lignes plutôt !
    Née sans père, je me suis agrippée à mon grand-père comme figure paternelle.
    A mon grand regret, il nous a quitté à mes 7ans.
    J’ai développé une maladie de peau suite à ça.
    Ma mère c’est marié à mes 10ans avec un homme qui buvait.
    Mais auparavant, nous n’avions pas une vie de rêve : fin de mois difficile, frigo pas beaucoup rempli, pas de vacances = ce qui marque un enfant enfin en tout cas moi.
    Autant dire que les soirées et les WE n’étaient pas très joviales (disputes – insultes – heurts …)
    J’ai connu mon 1er mari à mes 16ans, quittée le domicile de mes parents vers mes 17ans afin de fuir tout ça.
    Nous nous sommes construits : adolescence, relation, vie, maison et enfant : une fille.
    Mariée en 2008, ma fille est née en 2009 et j’ai décidé de partir en fév. 2010
    Pourquoi alors que nous avions une vie bien remplie ? : Pompier de paris (tout comme mon père biologique) – donc absent de 2 à 4 jours dans la semaine : je ne supportais plus.
    Et puis nous n’étions pas sur la même longueur d’onde « intellectuellement » parlant même si je ne sors pas de St Cyr non plus
    Il ne participait pas beaucoup et – problème majeur tout de même : je n’arrivais pas ou très peu à me donner à lui
    Pourquoi s’entêter dans cette relation alors ? Je pense que je voulais avoir une vie rêvée, un schéma type mais je me suis rendue compte que ça ne collait pas et je ne pouvais continuer à lui mentir sur mes sentiments.
    En 2007-2008 : je ne sais plus trop – j’ai souhaité rencontrer mon père biologique.
    Chose faite, je voulais avoir sa version même si je me doutais bien qu’elle serait différente de celle de ma mère et bingo !! Ce fût le cas.
    J’ai rencontré sa femme et ses 3 autres enfants, il est devenu envahissant comme s’il souhaitait rattraper le temps perdu mais on ne peut pas.
    Et puis, je ne me sentais pas à l’aise, pas à ma place alors j’ai décidé de rompre le contact.
    Il m’a laissé le choix de l’introduire ou pas dans ma vie à la minute où il m’a abandonné.
    Après mon divorce, en sept 2010, j’ai rencontré un homme travaillant dans la même entreprise que moi.
    Il était marié et un enfant : avant d’entreprendre quoi que ce soit ensemble : il avait fait la démarche de rompre avec son épouse
    Notre histoire a duré 1mois et il est retombé dans ses bras.
    Au lieu de cesser tous contacts, nous avons continué à échanger et les sentiments sont devenus plus fort = > un amour platonique pendant 2années ou jamais je n’ai pu regarder ailleurs ou je ne voyais que par lui … une totale dépendance.
    Les semaines de vacances, les congés estivales c’était juste horrible … invivable
    Besoin d’un contact permanent
    Après 2 années d’amour platonique, nous avons fautés et là pire ça été
    Le rôle de maîtresse n’est pas facile à endosser quoi qu’en pense les personnes
    Il n’arrive pas à me lâcher, je n’y arrive pas n’ont plus et il n’arrive pas à l’a quitté
    Chose classique vous me direz !
    Et puis en avr./mai de cette année, il en a marre de vivre ainsi et a le courage de tout stopper avec moi …que dire : la fin de MON monde
    10kg en mois, goût à rien, envie du pire bref…
    Fin mai, il revient car perdu puisque Madame fait le con et se rapproche d’un autre homme… il ne sait comment faire pour la récupérer.
    Bonne poire vous me direz mais je ne pouvais le laisser ainsi.
    Je l’ai conseillé, orienté comme j’ai pu, sans parti pris, difficile …. Très !
    En juin, ils décident de se séparer… les démarches sont entreprises et le NOUS renaît
    Trop tôt, trop vite : je ne sais pas ….
    Il a emménagé définitivement à la maison en août
    Pas si facile finalement !
    Il est absent, comme si il était là sans le vouloir = chose qu’il ne réfute pas quand on en parle
    Puis me dit être en colère contre elle et moi – à la question pourquoi : c’est un je ne sais pas comme réponse
    Son manque d’attention, d’engouement me refroidissent et je me ferme
    J’ai comme l’impression qu’il n’a pas tourné la page, je ne me sens pas à ma place et je ne sais comment lui dire pour qu’il le comprenne sans le heurter
    Et à la moindre dispute ou suspicion de dispute : je me braque / je me ferme
    Peur que ça s’envenime, peur qu’il parte que tout se termine
    Les jours ne sont pas simples mais sans lui je ne sais pas faire et je ne veux pas
    Mais j’ai peur
    Croyez-vous qu’une relation puisse marcher, durer quand on dit en vouloir à cette personne ?
    J’ai l’impression qu’il s’empêche d’être heureux parce qu’il a fait de la merde à une époque ou peut-être parce qu’il pense inconscient qu’elle reviendra
    Ça me tords d’écrire tout ça
    Comment réagir face à tout ça
    Votre avis, votre regard sur mon histoire….
    Merci pour l’attention portée

    • Steve Etherington 25 septembre 2014 at 10 h 27 min - Reply

      Bonjour Mélanie, j’ai lu attentivement plusieurs fois votre message et j’ai bien compris ce que vous avez vécu. Cependant par souci de déontologie il va être difficile pour moi de vous aider ici sur internet car je pense que vous avez un grand intérêt à vous tourner vers un psychologue proche de chez vous et non pas un psychologue en ligne. Un psy en ligne a une certaine limite dans la relation d’aide et là pour votre vous je pense sincèrement que vous devriez envisager une psychothérapie pour vous libérer définitivement de votre passé. Je vous dit ça et je n’ai aucun intérêt personnel à le faire, mais vraiment j’ai le sentiment et l’intuition que vous avez beaucoup de chose à démêler sur le plan psychologique et je crois qu’il y a de nombreuses choses inconscientes qui n’attendent qu’à émerger et sortir de vous. Alors oui il est vrai que cela représente un budget mais la liberté, la paix intérieure et la paix de l’esprit n’ont pas de prix car vous vivrez enfin en harmonie et en mode positif et vous pourrez vraiment commencer à vivre la vie de vos rêves sans vos casseroles qui restent accrochées à vos pieds comme des boulets.

      Bien à vous, Steve Etherington

  8. claire 27 juin 2014 at 9 h 11 min - Reply

    Bonjour je subis une rupture brutale y’a 3 ans de mon ex partie du jour au lendemain sans ríen dire , il revenu y’a quelque mois dans ma vie et cela ma déclencher des crise d angoisse, penser vous Que j’ai une peur de l anbondon ?

    Comment retrouver la force et le courage de lutter ? Et surtout de chercher d’où vient cette phobie ? Comment ne plus avoir peur de souffrir en creusant au fond de soi-même?

    • Steve Etherington 29 juin 2014 at 11 h 18 min - Reply

      Bonjour Claire, peur de l’abandon, oui dans une certaine mesure où cette rupture il y a trois ans a été un choc pour vous. Cependant ce n’est pas parce que vous avez vécu cette mauvaise expérience qu’elle va encore se répéter dans votre vie. Après je ne suis pas certain qu’il soit judicieux de recommencer une histoire avec cet homme qui est revenu dans votre vie car il est surement instable et auprès de vous il n’a pas pu se canaliser et changer. Imposer une démarche de mariage pour responsabiliser votre conjoint ou votre futur conjoint peut être une solution. Une fois mariée vous vous sentirez plus en sécurité et de plus si votre homme s’engage dans le mariage cela veut dire qu’il se responsabilise et ce tiens prêt à assumer des responsabilité de couple et familiale.

      Cordialement

      Steve

      • claire 29 juin 2014 at 17 h 40 min - Reply

        Bonjour , il responsabiliser mais je ressens un stresse mais je c’est pas si cela vient de rupture et surtout quel et cette peur ??

  9. Aurélie 18 mars 2014 at 18 h 47 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai 28 ans et jusqu’à il y a peu de temps j’ai cumulé des relations sans avenir. Par peur de l’abandon, j’étais attirée par des personnes inadéquates, déjà prises ou malveillantes. Je tombais amoureuse, me faisait abandonner bouclant ainsi la boucle, et me convainquant que je n’étais pas aimable.

    Je suis maintenant en couple depuis un an. Avec une personne qui a une peur bleue de l’engagement (comme moi il faut croire ;)).
    Nous avançons ensemble avec nos peurs, en échangeant beaucoup, en faisant un travail avec un thérapeute chacun de notre côté.

    Ma question est la suivante. Comment faire le distingo entre des pensées « parasites » qui me pousseraient à mettre ma relation en échec, et de réels arguments en défaveur de la relation (ex. type des pensées qui me viennent: oui mais il est cholérique, oui mais il a peur de s’engager donc il va m’abandonner, oui mais il est trop éxigeant…)? Comment savoir quand arrêter une relation et s’il faut l’arrêter quand on est dépendant?

    Merci pour votre éclairage!

    • Steve Etherington 20 mars 2014 at 12 h 04 min - Reply

      Bonjour Aurélie, déjà quand vous dites « savoir s’il faut arrêter quand on est dépendant », je pense que la dépendance affective ou autre est très mauvaise car elle vous met vous ainsi que votre partenaire dans une position qui peut favoriser le chantage affectif et peut vous pousser l’un et l’autre à accepter des choses « inacceptables » en temps normal. Un véritable amour ne vous emprisonne pas , il vous libère normalement. Le manque d’amour et le besoin d’affection pousse de nombreuses personnes à se mettre en couple avec une personne qui ne leur convient pas en réalité.

      Pour combler le manque d’amour et les besoins affectifs, vous devez apprendre à rayonner l’amour librement sans rien attendre en retour envers tout le monde. Plus vous aimez les autres, plus vous donnez d’amour et plus vous êtes aimé des autres naturellement sans rien faire.

      C’est dans cet état d’esprit, c’est dans cet état émotionnel et dans ce mode de fonctionnement que vous pourrez attirer vraiment la personne qui vous correspond vraiment dans la vie.

      La peur de l’abandon, le syndrome de l’abandonnique est directement lié au manque affectif, au manque d’amour. Le manque de confiance en soi et le manque d estime de soi constitue aussi des élément qui permettent à vos peurs inconscientes de subsister en vous.

      Bien à vous

      Steve

  10. NATH 15 mars 2014 at 12 h 03 min - Reply

    bonjour,
    effectivement , j’ai vu que vous parler de la peur quand j’analyse tous les commentaires en plus ce que vous dites nous sommes responsable de notre défaite la peur n’ai pas une bonne chose il faut apprendre à l’apprivoiser

    • Steve Etherington 16 mars 2014 at 11 h 53 min - Reply

      Bonjour Nathalie,

      Oui effectivement la peur est le fruit de l’esprit mais n’a en fait pas de réalité objective si ce n’est l’importance et la place que vous lui donnez dans votre vie et votre esprit. Ce qui est compliqué avec la peur c’est qu’elle fonctionne dans un processus inconscient. Pour supprimer la peur de l’abandon vous devez en trouver la ou les causes. Il n’est pas normal d’avoir peur, il est donc d’une grande importance de comprendre et savoir l’origine exacte de ses peurs afin d’en arracher les racines.

      Bien à vous

      Steve

  11. tristoune 6 mars 2014 at 21 h 35 min - Reply

    Bonjour

    Fatiguée de devoir prouver à mon ex compagnon que je l’aimais et qu’il n’avait pas de crainte concernant mon amour pour lui, j’ai rompu et pourtant je l’aime toujours.
    Je devais en permanence lui prouver à chaque instant que je l’aimais, par mail sms et autre. il était envahissant et devenait de plus en plus exigeant, il voulait voir mes sms mes mails et savoir en permanence ce que je faisais ou ce que j’avais dit à tel ou tel personne. Il dit qu’il m’aime mais cet amour est oppréssant et lourd, quand il est parti de chez nous je me suis sentie allegée et je me sens coupable de ça. Il était pour moi parfait j’adorais sa manière de s’occuper de moi, mais il me mettait trop de pression.

    Il fallait que je sois avec lui en permanence et parfois même quand j’étais à coté de lui dans ses bras, il me disait que je lui manquais, je ne comprenais plus rien 🙁 aujourd’hui je suis triste de plus l’avoir à mes côtés mais je ne supportais plus ses demandes insésentes de prouver mon amour pour lui…je suis certaine qu’il est sujet à la peur de l’abandon mais ne veux pas l’accepter, il est persuadé que quand on aime, il faut être en permanence sur l’autre…c’était usant, et j’en ai souffert. ai je bien fait? ce n’est pas faute d’avoir essayé de lui faire comprendre que ce n’était pas normal mail pour lui il était tout à fait convaincu que c’était ça l’amour. après nos multiples disputes j’ai rompu c’était trop de pression pour moi

    • Steve Etherington 9 mars 2014 at 11 h 03 min - Reply

      Re bonjour Nadia 🙂

      Je suis un homme donc je comprends parfaitement le cheminement mentale de votre ex compagnon. La peur de l’abandon en amour est intimement lié à un manque de confiance en soi. Un homme confiant ou une femme confiante ont beaucoup plus de facilité généralement sur le plan affectif et sentimentale car le fait d’avoir confiance en soi vous prédispose a faire confiance aux autres.

      Alors il faut toujours être vigilant pour ne pas être la proie d’un manipulateur ou d’une manipulatrice, mais ceci est une réalité psychologique. Le problème de l’abandonnique, celui qui a la peur de l’abandon, c’est qu’il essaye inconsciemment d’établir une sorte de chantage affectif qui devient insupportable pour le conjoint et même invivable. A force si la personne reste dans ce mode de fonctionnement, elle vous épuise tellement sur le plan psychologique et mentale qu’elle peut véritablement devenir nocive et toxique pour votre bien-être, votre santé physique et mentale. A force de continuer dans cette voie vous devenez petit à petit de plus en plus enfermé dans une relation amoureuse sans issus où vous subissez l’enfer psychologique que l’autre vit à l’intérieur de lui.

      Si c’est l’homme que vous aimez et si vous êtes la femme qu’il aime, il doit changer et se libérer de cet enfer pour que votre vie de couple et vos vies à tous les deux soient rayonnantes et positives. Dans le cas contraire vous risquez de regretter toute votre vie d’avoir fait ce choix. Vous ne pouvez pas décider pour l’autre de régler ces problèmes intérieurs qu’il rendent tel qu’il est actuellement mais s’il fait preuve d’intelligence de coeur et s’il vous aime vraiment, il doit logiquement vous prouvez qu’il est capable de changer pour vous offrir une vie pleine de joie et d’amour.

      Depuis combien de temps êtes vous séparés ?

      Aimeriez vous rencontrer un autre homme ?

      Bien à vous Nadia

      Steve 🙂

      • tristoune 10 mars 2014 at 20 h 22 min - Reply

        Merci pour votre réponse Steve, je n’avais pas vu que j’avais envoyé deux fois un message sur le même sujet. j’ai quelques problèmes de connection pour le moment.

        Cela va faire un mois que nous sommes séparés et trois semaines que je n’ai plus de nouvelle de lui, c’est très décevant, il s’amuse à mettre des photos de lui ou il apparait souriant et bien, je sais très bien que c’est encore sujet de manipulation, il tente aussi de rentrer dans mes mails…., je l’ai bloqué je veux plus voir ça, surtout sachant qu’il m’a laissé avec tous les problèmes de l’appartement à régler seule…..pendant que lui s’amuse…. mais soit, il a fait son choix, il ne changera pas, il l’a dit clairement, pour lui c’est moi le problème et c’est moi qui a provoqué cette rupture dûe au fait que je ne veux pas accepter de devoir lui montrer mes mails et sms et passer mon temps à le rassurer.
        Je quitte la ville ou je me suis installée pour lui et il le sait et n’essaye pas de me retenir alors tant pis. En ce qui concerne les hommes, je préfère m’occuper de moi et apaiser mon coeur et mon esprit avant de me lancer dans une nouvelle relation, je ne suis pas prête à ouvrir mon coeur à qui que ce soit pour le moment et ça prendra le temps qu’il faudra.

        Merci encore

        Nadia

        • Steve Etherington 11 mars 2014 at 10 h 40 min - Reply

          Bonjour Nadia, je suis toujours un peu triste d’entendre des histoires comme la votre car j’aime tellement voir les gens heureux, joyeux et remplit de bonheur. D’après ce que vous me dites, j’ai le sentiment et l’intuition que vous avez vraiment tout intérêt à tourner la page pour vous diriger vers la réalisations de vos aspirations profondes en terme professionnel et qui c’est dans quelques mois, dans 1 à 2 ans vous rencontrerez surement dans votre milieu un homme qui s’accorde parfaitement avec vous. C’est tout du moins ce que je vous souhaite Nadia afin que votre bonheur et votre joie soit totale dans votre vie.

          Une nouvelle route s’ouvre à vous, la vie est ainsi faites, la vie est une aventure passionnante alors je vous souhaite bonne route et bonne chance ! 🙂

          Bien à vous Nadia

          Steve

          • tristoune 11 mars 2014 at 20 h 41 min - Reply

            Merci Steve, j’espère que ce témoignage ouvrira les yeux des gens et leurs fera comprendre à quel point leurs compagnons et compagnes peuvent souffrir de leur mal être. Svp réagissez ne détruisez pas une belle relation sauvez vous pour sauvez votre couple.

            Je vous souhaite également le meilleur.

            Nadia

            • Steve Etherington 12 mars 2014 at 12 h 19 min - Reply

              Bonjour Nadia, votre témoignage est très enrichissant et j’espère également qu’il servira de réflexion à des hommes et des femmes qui ne se rendent pas compte qu’elles gâchent tout à cause d’un mode de fonctionnement anormal vis à vis de leur partenaire amoureux(se).

              Merci encore à vous !

              Bonne route et bonne chance pour la suite !

              Amicalement

              Steve

  12. me 6 mars 2014 at 21 h 22 min - Reply

    Bonjour

    Bonjour,

    ça va faire un mois que je viens de rompre avec l’homme avec qui j’allais me marié. Je suis persuadé qu’il est sujet à la peur d’abandon. Il ne me lachait pas d’une semelle, voulais que je le rassure tout le temps. Il voulait en permanence être avec moi, et je ne pouvais plus faire des choses seule. Il voulait tout voir, mes sms reçus mes mails, il disait que je devais lui montrer pour le rassurer car il a des craintes. Par moment alors que nous étions sur le canapé ensemble (nous vivions ensemble depuis plus de 4 mois, une relation d’un après) il arrivait me dire que je lui manquais alors que j’étais à coté. Tout ça ‘était pour moi trop de pression jusqu’au jour ou j’ai craqué je lui ai dit que c’était finit. Je l’aime énormément mais je ne peux plus vivre comme ça, son comportement était lourd et nous plongeait dans de méchante dispute qui nous poussais à blesser l’autre. Est je eu raison d’en finir avec cette relation? j’ai essayé à mainte reprise de lui faire comprendre que je l’aimais et que j’étais à ses côtés mais en vain. c’était épuisant pour moi, j’en pouvais plus. là il me manque mais je me sens délesté d’un poid quand même et ça me rend coupable… merci pour votre aide . Nadia

    • Steve Etherington 9 mars 2014 at 10 h 44 min - Reply

      Bonjour Nadia,

      Je comprends votre situation, votre message est très clair. Quand il y a de l’amour et de l’affection c’est toujours une décision difficile à prendre de rompre. Après il est vrai que le fonctionnement de votre compagnon est un comportement qui vous prends malheureusement beaucoup beaucoup d’énergie. Mais plus dur encore c’est que si la personne à des problèmes sur le plan affectif du a des événements dans son enfance ou adolescence comme la peur de l’abandon et qu’elle ne fait rien pour guérir intérieurement, elle va continuer à vivre un véritable enfer à l’intérieur d’elles même mais va aussi vous entraîner dans son sillon.

      Tant que vous êtes forte mentalement et psychologiquement, vous réussirez à canaliser les crises d’angoisses de votre compagnon mais au prix de beaucoup de patience et d’énergie. Par contre le jour ou vous serez dans un état affaiblit à cause du travail, de la fatigue, du stress ou un passage personnel difficile, elle vous fera plonger avec elle de cet enfer psychologique qu’il vit.

      Donc pour résumer, si cet homme est l’homme avec qui vous sentez que vous pouvez construire quelque chose, je vous suggère de reprendre contact avec lui et s’il veut vraiment revenir avec vous en vue du mariage, je vous suggère de le guider vers un ou une professionnelle spécialisé en psychologie ou psychanalyse pour qu’il puisse se libérer de cet état négatif et nocif pour le couple. S’il est retissant comme c’est le cas généralement chez les hommes quand on leur parle de psychologue, je vous invite à commencer par des séances en couple et une fois qu’il sera en confiance avec le ou la psychologue il ira tout seul.

      Votre couple et votre mariage pourra ainsi débuter sur de bonnes bases, des bases solides et positives pour que vous viviez tout les deux heureux et comblés.

      Je reste à votre écoute.

      Amicalement

      Steve

  13. Mayella 24 février 2014 at 4 h 52 min - Reply

    Je suis toujours angoissée quand je suis loin de mon copain ou quand nous avons une chicane j’ai peur qu’il décide de me quitter. Je ne dors pas et je panique et je finis toujours par revenir á lui par peur de l’abondon.

    • Steve Etherington 25 février 2014 at 13 h 04 min - Reply

      La peur de l’abandon est souvent lié à un manque affectif et en conséquence un chantage affectif inconscient et parfois très subtil. Quand il y a peur de l’abandon en amour il y a aussi souvent manque de maturité avec des comportements dans le couple de « petit garçon et « petite fille » avec des caprices que l’autre doit assouvir. La première étape consiste donc à devenir de vrai adulte avec un dialogue et comportement entièrement adulte entre les époux et épouses.

  14. Audrey 27 janvier 2014 at 23 h 32 min - Reply

    Comment retrouver la force et le courage de lutter? Et surtout de chercher d’où vient cette phobie? Comment ne plus avoir peur de souffrir en creusant au fond de soi-même?

    • Steve Etherington 28 janvier 2014 at 17 h 27 min - Reply

      Si vous n’arrivez pas a trouver les causes profondes de votre peur de l’abandon, il peut être judicieux de faire se travail avec un professionnel, un psychologue ou un psychanalyste. Vous avez besoin de supprimer une bonne fois pour toutes ses peurs qui vous bloquent et vous rongent continuellement.

      Bonne continuation.

      Steve

  15. Thais 6 janvier 2014 at 20 h 48 min - Reply

    Bonjour
    Abandonnée par sa mère dans la petite enfance (pas physiquement mais laissée de côté) avec un père qui n’a jamais voulu ou su ou osé me défendre…..puis perdu un mari dans un accident de moto…. maintenant j’ai cette énorme blessure que je n’arrive pas à refermer et à guérir. Dois je en parler à mon amoureux depuis 7 ans. Il voit que quelque chose ne va pas, mais j’ai peur en découvrant ce problème, qu’il ne prenne peur.
    Merci pour votre réponse.

    • Steve Etherington 10 janvier 2014 at 0 h 07 min - Reply

      Comme la majeure partie des personnes dominées et esclaves de leur peur, celle-ci gagne du terrain sur toute chose dans votre vie. Vous devez absolument faire un travail pour reprendre le contrôle de vous même pour ne pas vous laisser dominer par la peur qui est par nature quelque chose de psychologiquement néfaste, négatif et destructeur. Vous êtes privé de liberté quand vous êtes sous le joug de la peur.

      Votre mari et encore plus au bout de 7 années ne va pas partir en courant si vous lui dévoilez certaines choses de votre existence que vous aviez occulté de dire auparavant.

      Au contraire, je crois que parlé librement à votre compagnon est une chose qui va vous rapprocher et créer de nouveau liens plus fort. Vous aurez une complicité plus grande q’avant. Et j’aimerais mettre le point sur le fait qu’il va surement enfin mieux vous comprendre sur de nombreux points de votre personnalité.

      Je pense également si ce n’est pas encore fait de votre part, vous devriez voir un professionnel de la psychologie ou de la relation d’aide à la personne pour déballer votre sac, parler et extérioriser tout ce qui vous empêche de vivre « normalement » intérieurement ou tout du moins vivre dans la paix et le bonheur. Etre heureux est un état d’esprit qui s’acquiert en premier par l’auto-libération de tout ce qui a provoqué des problèmes dans votre vie et en vous.

      Bien à vous

      Steve

  16. orphan 1 décembre 2013 at 21 h 14 min - Reply

    J’ai toujours été angoissée dans mes relations, amicales ou amoureuses, à être dans un paradoxe (vouloir être seule et avoir une bande d’amis par ex). Etant en couple depuis bientôt 4ans, mon homme et moi parlons fiançailles et j’ai le sentiment que seul cet acte (suivi d’un mariage) me permettrait d’arrêter d’angoisser sur ma relation avec lui. Je ne supporte plus de stresser et de penser qu’il va me quitter à cause de tous mes défauts que je vois.
    J’aimerais m’en sortir, je sais d’où vient mon abandonnisme (décès de mon père peu de temps après ma naissance) mais je ne sais pas comment m’en débarrasser… J’aimerais vraiment réussir à vivre plus sereinement.

    • Steve Etherington 2 décembre 2013 at 17 h 56 min - Reply

      Bonjour, Claire, Je ne veux surtout pas vous décourager mais je pense que votre peur de l’abandon ne disparaîtra pas avec le mariage et les fiançailles. Vous aurez peut-être une amélioration pendant quelques mois voir quelques années, mais votre peur reviendra si vous ne la supprimez pas totalement. Là ce que vous allez faire est seulement couper la tige tout en laissant la racine.

      Pour supprimer un effet, vous devez supprimer la cause. Si vous connaissez déjà la cause de votre sentiment d’abandon, c’est une bonne chose mais si vous êtes abandonnique vous devez idéalement accepter de vous faire aider par un professionnel de la psychologie, un psychologue ou psychanalyste qui va vous aider à définitivement guérir de cette souffrance qui vie en vous depuis longtemps. Je suis persuadé que vous pouvez trouver une personne compétente dans votre lieu de résidence. Privilégié des séances en direct plutôt que virtuelle, les résultats seront plus rapide et bien meilleur.

      Je vous souhaite le meilleur,

      Steve

  17. gooo 2 novembre 2013 at 14 h 43 min - Reply

    A vrai dire, que faire, je dois admettre maintenant à l approche des 30 ans que j ai fatalement peur de tombé amoureux et de l assumer, généralement je n utilise pas ce genre de site pour résoudre mes problème, mais je dois dire que la je suis à un point où je suis complètement perdu et cherche la solution partout où elle peut être. Pour ma part, j ai maintenant 27 ans, mes parents sont divorcé depuis l âge de 4ans, j ai vraiment peu de souvenir d eux ensemble, mais maintenant tout va bien ils sont bon amis. Pour ma part je suis toujours célibataire, j ai eu assez d histoire mais jamais trop longue, pour cause de non amour ou de situation compliquée ou darrangement temporaire « copain calin », mais chaque fois que je commence à ressentir un peu plus que de l attirance j ai tendance à le sevré, jusque là ça allait, je pense que je devais me dire que j aurai le temps de changer, mais avec le temps et en voyant que ma vie d adulte se profile de plus en plus à l horizon, ça devient de plus en plus compliqué d esquiver cela, je pense que sans vouloir reproduire un schema, j en ai besoin mais suis intrinsèquement pas fait pour cela et pas fait pour elle, pas assez je ne sais quoi, mais pas assez.
    J ai un veux que je fais souvent, c est arrivé à vivre en paix sans en avoir besoin, j aimerai que ça puisse être ainsi. Si vous avez un avis sur la question faites le savoir ça peut être utile. Merci

    • Steve Etherington 3 novembre 2013 at 13 h 31 min - Reply

      L’important est je pense que vous sachiez ce que vous voulez vraiment comme partenaire. Une fois trouvé il est important d’être claire sur vos besoins essentiels comme un espace de liberté ou tout autre chose. Vous ne devez pas vivre votre couple comme une prison ou comme un danger. Votre manière de fonctionner en amour correspond à votre histoire familiale. Tant que vous ne vous libérez pas de ce choc émotionnel de la séparation de vos parents, même si vous n’en avez pas de souvenir, vous continuerez à avoir ce système d’auto protection qui consiste à vivre des relations à courte ou moyenne durée. la peur inconsciente de reproduire le schéma familiale vous empêche de rencontrer la femme avec qui vous pourrez construire.

      Sur internet l’aide reste limité. Je vous conseille si vous voulez vraiment vous libérer de tout ca, de rencontrer un psychologue ou un psychanalyste qui vous aidera à briser cet archétype mental inconscient, pour construire un nouveau modèle psychologique sur le couple et l’amour.

      Bien à vous

      Steve

  18. VIALA 24 octobre 2013 at 12 h 39 min - Reply

    comment aider un abandonnique qui refuse la discussion et se ferme .

    • Steve Etherington 24 octobre 2013 at 16 h 26 min - Reply

      Bonjour Danielle, vous voyez je parlais justement de ceci avec ma petite soeur ce matin car son conjoint est un abandonnique et de surcroît en pleine crise actuellement. Tout comme ce que vous décrivez, mon beau-frère est un homme qui refuse de parler, se ferme à toute discussion et compromis et est d’une rancune hors norme.

      Ce que j’ai conseillé à ma petite soeur, c’est de petit à petit l’amener en douceur à accepter l’idée de se faire aider par un psychologue. Il faut absolument une personne en dehors de votre entourage, un psychologue est parfait car il n’a aucun lien affectif et aura une vue objective de la situation.

      Que ce soit un abandonnique, un déserteur ou autre vous ne pouvez aider une personne que si elle accepte véritablement de se faire aider. Vous ne pouvez pas et je pense que vous ne devez pas imposer à une personne de se faire aider ou de se faire soigner.

      Mais ce que vous devez savoir dans le cas d’un abandonnique c’est que plus il attendra pour se faire aider plus les troubles auront tendance à s’accentuer, rendant ainsi la vie du conjoint invivable à certain moment de crise émotionnelle, de crise intérieure.

      Il n’y a donc pas recette miracle, le seul moyen c’est dans un premier temps que la personne ce décide à se libérer de se trouble psychologique et d’ensuite entamer le processus de guérison avec l’aide d’un psychologue. Celui trouvera les causes profondes et fera un travail de psychologie pour aider la personne à se libérer de cette pathologie.

      J’espère avoir répondu au mieux à votre requête.

      Cordialement

      Steve

  19. Arlette 24 octobre 2013 at 9 h 39 min - Reply

    Tout à fait Steve, etmerci pour votre réponse. Dans mon cas, je n’ai pas vécu de divorce de mes parents donc peut-être à chercher la cause ailleurs… Je verrai aussi pour la PNL, je ne sais pas bien ce que c’est donc je ferai des recherches. Merci aussi pour la ‘mise en garde’ au sujet des alternatives new age comme vous dites. J’aimerais tout de même comprendre davantage, si cela vous est possible, les risques liés à ce type de pratiques.
    En vous remerciant une fois de plus!

    • Steve Etherington 24 octobre 2013 at 16 h 08 min - Reply

      Bonjour Arlette,

      En ce qui concerne la PNL, ce sont les initiales de « programmation neuro-linguistique ». C’est un outil de psychologie très utile pour votre développement personnel afin de toujours vous maintenir dans des attitudes mentales positives. La compréhension et l’utilisation est très simple mais surtout c’est une discipline et un outil que vous pouvez apprendre seule à utiliser.

      Pour ce que j’ai nommé « les techniques new age », je suis allé un peu fort sur le terme, mais c’était simplement pour vous alerter sur le fait que des pratiques de psychologie alternative peuvent comporter certain risque dans le sens où elles peuvent se pratiquer par n’importe qui et n’on aucun code déontologique.

      Au petit bonheur la chance, si vous tomber sur un praticien doué et éclairé en psychologie, tout va bien, mais si vous tombé sur une personne qui n’a pas une grande connaissance et maîtrise du fonctionnement et des rouages de l’esprit, ceci comporte des risque directement sur votre santé mentale et psychologique.

      Si vous avez une fragilité particulière, un traumatisme ou un choc émotionnel de longue date et profond, des troubles psychologiques pourraient s’éveiller. En clair je vous mets simplement en garde pour que vous soyez consciente qu’il faut être prudent avec l’esprit et user de sagesse.

      Je vous souhaite le meilleur !

      steve

      • Arlette 24 octobre 2013 at 20 h 47 min - Reply

        Merci infiniment pour ces éclairages Steve!

        Au plaisir.

        Arlette.

        • Steve Etherington 24 octobre 2013 at 23 h 20 min - Reply

          Je vous souhaite le meilleur bien à vous.

          Steve

  20. Arlette 23 octobre 2013 at 13 h 53 min - Reply

    Merci pour cet article…Je viens de découvrir votre site et je suis en train de l’éplucher pour tout ce qui me concerne.
    la peur l’abandon en amour…je dirai que ça pourrait très bien être le titre de ma vie. J’en suis très consciente mais je n’arrive pas à savoir d’où cela vient. Tout ce que je sais c’est que de m’être séparée avec mon premier ‘vrai’ copain m’a littéralement affectée. Par la suite, je me suis forgée un roc comme mur de protection. je refusais que l’on dise que je suis ‘gentille’ car à chaque fois, on en avait abusé et donc je ne voulais pas que ça se reproduise.

    Je suis le genre de personne que tout le monde dit forte mais au fond de moi je suis très sensible et fragile mais j’ai mis beaucoup de temps avant de l’accepter.

    Ma vie sentimentale a toujours été très trouble et je crois qu’aujourd’hui je traine de gros traumastismes…J’ai fait des choses dont je ne suis pas fière et il y a 1an, j’ai décidé de changer de vie…d’accepter ma fragilité et de devenir quelqu’un de meilleur. Il y a quelques mois, j’ai rencontré un homme que je trouve absolument merveilleux mais avec le temps qui passe, mes peurs refont surface et je recommence à douter de tout. Je fais une fixation sur le fait qu’il me trompe ou qu’il me quitte ou qu’il ne soit pas sérieux.

    En gros, ça me bouffe et me pourrit la vie de ne pouvoir faire confiance. Je n’arrive tellement pas à me ‘laisser aller’ que même sexuellement, c’est pareil. J’en suis consciente mais je ne sais pas d’où ça vient, ni comment y remédier… J’ai pensé à l’hypnose et j’y pense encore d’ailleurs car je me dis que si j’arrivais à oublier mon passé, j’irais beaucoup mieux.

    J’ai peut être été longue mais je pourrai écrire des pages et des pages…

    Que pensez-vous de tout ça? Votre réponse m’aidera certainement.

    • Steve Etherington 23 octobre 2013 at 14 h 51 min - Reply

      Bonjour Arlette,

      Je vais tenté de vous apporter déjà quelques réponses ou tout du moins vous donner des informations en rapport avec ce que vous venez d’écrire qui pourront vous aider. La peur de l’abandon en amour vient généralement d’un choc émotionnel assez fort lié à une rupture sentimental personnel ou par le divorce de parents quand vous êtes enfant.

      Un divorce est extrêmement destructeur sur le plan psychologique pour les enfants. On en mesure pas et on ne reconnait pas l’impacte qu’un divorce peut avoir sur des individus en bas âge. L’unité de la famille est à la base de la prospérité des individus mais aussi de la prospérité d’un pays. Ce que nous vivons sur le plan économique actuellement est, je pense fermement, en partie causé par l’explosion des familles et des divorce depuis une vingtaines d’années.

      Voilà pour la petite parenthèse !! 🙂

      Votre décision de changer de vie est un bon départ pour vous libérer de vos fardeau sur le plan affectif et émotionnel. Vous êtes donc sur la bonne voie pour vous libérer définitivement de la peur de l’abandon.

      Quand vous dites que vous avez accepté que vous étiez fragile et sensible, d’accord, mais sachez qu’au fond de vous il y a une force qui ne demande qu’à vous protéger, et vous apporter le meilleur dans tous y compris dans les relations.

      L’important est de ne pas vouloir paraître devant les autres pour se protéger. Colmater les traumatismes, les chocs émotionnels fort et les blessures profondes n’est en soi pas une solution, tout du moins sur le long terme. En fait ce procédé un réflexe infantile que beaucoup d’adulte conserve. Ceci les prive en parti de devenir un adulte sain, fort et responsable, et vous empêche d’être capable d’affronter les choses avec une grande objectivité et calme. Ce schéma psychologique contraint un grand nombre d’adulte à vivre à 100 % sur l’émotionnel qui n’est pas rationnel. Un mode de fonctionnement 100 % émotionnel est très compliqué à gérer par vous même mais aussi pour votre entourage et toutes les personnes que vous rencontrez.

      Il est donc important de faire un travail sur soi très profond pour ne pas retomber dans ce genre de fonctionnement. Si vous n’arrivez pas à le faire par vous même, ne perdez pas de temps et prenez au plus vite rendez vous auprès d’un professionnel de la psychologie, un psychologue ou autre. Évitez les alternatives new age dont je ne citerai pas le nom car beaucoup ont des déviances et pourrait vous égarer plutôt que de vous aider et vous libérer.

      Pour opérer un véritable changement de vie, vous devez en quelque sorte vous reprogrammer, la PNL est un outil qui vous sera utile par la suite pour votre développement personnel. Mais en premier lieu vous devez trouver la ou les causes de vos problèmes personnels pour traiter les causes plutôt que de traiter toutes votre vie les effets. C’est le point clé de l’auto libération. Si vous n’y parvenez pas seul, encore une fois faites vous aider d’un professionnel reconnu et dont les gens sont satisfait. Beaucoup de personne ne vont pas voir un psychologue de peur que leur entourage voit çà d’un mauvais oeil. Mais sachez que si vous le faite vous le faite pour vous et votre propre bonheur.

      Alors foncez et diable le jugement des gens peu tolérant et fermé d’esprit, l’important et l’essentiel est que vous vous libériez pour enfin vous diriger et vivre la vie de vos rêves, une vie de plénitude, de joie, d’amour, de paix et de réussite dans tous les domaines de votre vie.

      J’espère que ma réponse vous aura aider et contactez moi si vous avez besoin d’une oreille à votre écoute.

      Cordialement

      Steve

  21. Ethan 11 octobre 2013 at 17 h 27 min - Reply

    Très bonne article, plein de bon sens et de vérité psychologique.

    J’aime beaucoup tous ce que vous écrivez.

    Je fais partis de vos meilleurs lecteurs.

    Ethan

    • Steve Etherington 12 octobre 2013 at 11 h 30 min - Reply

      Merci pour votre commentaire Ethan, je vais rougir , non je plaisante. En tout les cas, ce genre de commentaire sont vraiment super car me donne du courage et de l’énergie pour continuer mon travail et mon oeuvre.

      Cet article sur la peur de l’abandon fait partit des sujet que j’aime développer car dans des pays et société comme en France ou dans le monde où le taux de divorce france ne cesse d’augmenter au fil des ans. Les premiers à payer le prix de cela sont les enfants. En prenant de l’âge, très souvent les enfants de parents divorcés sont la proie à ce genre de problème psychologique qu’est la peur de l’abandon en amour.

      Voilà tout !

      Merci à vous

      Steve

  22. SALIMA 11 octobre 2013 at 17 h 25 min - Reply

    Bonjour
    J’ai pris conscience depuis quelques temps la peur d’être rejeter ; abandonner ; voire la peur de la solitude .
    Je contrôle toujours les choses avec sérénité ( que ce soit étude ; vie sociale etc) quand j’ai le sentiment d’exister dans une relation. Ma plus grande phobie après le serpent ; c’est l’abandon affectif. j’ai l’impression tout s’écroule et rien n’a plus de sens dans ma vie car j’ai ce sentiment horrible qui me rappel que j’ai toujours été abandonné et de toute façon j’ai beau refusé la triste vérité que mon destin c’est de finir seul.

    Quand un problème surgisse dans mon couple ; je pense déjà au pire … je me dis automatiquement il se lâche de moi ; il va me quitter. Et des fois même je préfère partir avant qu’on me quitte car tout simplement je vis très mal l’abandon.

    Mon problème c’est que je ne suis pas tout le temps amoureuse( disons je commence à connaitre la personne , à l’apprécier etc..) ; car en étant en couple je contrôle tout ; je ne laisse pas apparaître cette peur de l’abandon. Pour être claire ; j’ai toujours la crainte d’être abandonner même si mon cœur n’est pas tout a fait conquis. Ça me pourrit la vie et je me demande pourquoi je suis comme ça.

    POURQUOI ?

    • Steve Etherington 12 octobre 2013 at 12 h 39 min - Reply

      Bonjour Salima,

      J’ai lu attentivement votre message sur votre peur de l’abandon affectif. Pour vous répondre d’une manière plus précise, il faudrait bien entendu que je parle avec vous pour connaître plus en détail votre histoire personne et votre histoire familiale, car très souvent ce genre de peur viennent de votre enfance et plus particulièrement de ce que vous avez vécu dans votre famille.

      Parfois votre peur de l’abandon en amour peut aussi vous avoir été transmise par vos parents et ce d’une manière très inconsciente de leur part.

      Dans certaines partie de votre message, j’ai ressenti un pessimisme face à votre situation. Sachez que rien n’est figé dans la vie, et que tout est possible. La seule chose c’est que vous gardiez confiance et courage jusqu’à ce que vous réussissiez à changer les choses que vous n’aimez pas dans votre vie. Il n’y a pas de fatalité dans la vie. Il y a un combat a mené jusqu’à obtenir le bonheur.

      Comme le disait le président Benjamin Franklin dans la déclaration d’indépendance américaine. « Tous les hommes sont crées égaux, ils sont doués par le Créateur de droits inaliénables, parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur« .

      Pour changer les choses vous devez en trouver la cause. C’est seulement une fois que vous aurez trouvé la cause de votre peur de l’abandon que vous serez en mesure d’en supprimer les effets. Une fois que vous aurez la cause vous serez confiant en amour et trouverez enfin la personne avec qui vivre la vie de couple que vous voulez vraiment vivre.

      Il y a aussi un deuxième point que je voudrais que vous preniez en considération. C’est que vous devez savoir exactement ce que vous voulez vraiment en amour.

      Très souvent et même la plupart du temps, les personnes ont une fâcheuse tendance à se concentrer sur ce qu’elle n’aime pas et ne veulent pas, mais c’est justement en restant concentrer sur ces choses que vous en attirer encore plus et que vous attirer continuellement les même situation et les mêmes évènements.

      Donc maintenant, je vous suggère de faire se simple exercice qui est de prendre une feuille, tracez un trait vertical pour avoir deux grandes colonnes. Dans la première colonne écrivez tout ce que vous n’aimez pas et ne voulez pas dans votre vie amoureuse et ensuite en face de chacune des phrases écrivez ce que vous aimez et voulez vraiment dans votre vie amoureuse.

      Cet exercice vise à clarifier les choses dans votre esprit. Après vous devez faire en sorte et vous entraîner à uniquement penser à ce que vous aimez et à ce que vous voulez vraiment en amour.

      Pour allez plus loin et pour que je puisse vous aider plus, répondez à mes questions ci-dessous :

      Répondez d’une manière brève et synthétique

      Quelle est votre histoire familiale ?

      Quelle est votre histoire personnelle ?

      Je vous souhaite le meilleur

      Et souvenez vous si jamais vous ne donnez pas suite à cette réponse, votre DESTIN d’être heureuse, votre DESTIN est de trouver et de vivre la vie de couple que vous avez vraiment envie de vivre.

      Le tout est de le vouloir et de mettre tout en oeuvre pour réaliser, concrétiser ce que vous voulez.

      Vous avez le pouvoir de changer de vie et vous avez le pouvoir d’écrire votre vie en partenariat avec l’éternel.

      Votre vie et la vie de chaque individu est régit par la loi de la croyance. Si vous croyez à la fatalité et que votre destin est d’être malheureux alors il en sera ainsi.

      Par contre si courageusement, vous vous dites je vais me battre jusqu’à la victoire et jusqu’à la réussite, alors il en sera ainsi et vous accomplirez de grande chose avec l’aide et le soutien de l’éternel.

      Steve

      • SALIMA 24 octobre 2013 at 16 h 04 min - Reply

        bonjour
        Pour commencer , je vous remercie du temps que vous preniez pour me lire et pour me répondre.
        Je vais essayer de retracer ma vie familiale ; c’est pas facile pour moi de l’exposer car je suis du genre qui n’aime pas étaler ma vie.

        Pour commencer ; depuis mon enfance ; j’ai toujours eu une influence sur ma famille . A leur manière d’aimer ; je dirais que mes parents m’ont apporté de l’amour ; ils se sont souciés pour que nous ne manquions de rien. Je crois que j’étais la préférée de mes parents.

        Cependant derrière tout ça ; j’ai vécu dans une famille plutôt instable. pour moi ; j’ai des parents qui ont vécu ensemble depuis des années mais qui ne sont jamais aimé. Il y’a eu toujours des disputes entre eux ; de la haine ; de la colère ; mais ça n’empêche ; ils ne se séparent pas ; ils continuent à avoir des enfants (disons mes frères et sœurs). Ils ne se gênaient pas de se disputer devant les voisins . quand j’étais petite je ne comprenez pas ; je crois je pleurer et quand les choses rentrent dans l’ordre ; j’oubliais vite.

        Mais quand moi et mes sœurs commençons à distinguer le mal et le bien ; on réalisait que c’est une grande humiliation de voir souvent ses parents entrain de se disputer pour des raisons que nous même on ignore. Ma mère se plaint beaucoup ; du genre elle ne connait pas le bonheur du mariage etc… quelques fois , on a l’impression que quand elle se sent mal ; elle nous rend la vie infernale. Avant ; on prenez position ; mais maintenant ; on est neutre . Pour tout résumer ; j’ai eu des parents très instable dans leur couple ; qui ne se posaient jamais la question à savoir ce que leur altitude avait des conséquences sur nous. Malgré tout ça je ne me doute pas qu’ils sont toujours été là pour nous , c’est vrai ils nous rendait triste mais ils n’aiment pas nous voir triste .( Phrase très ambigu …. )

        Moi j’ai 24 ans ; j’ai toujours voulu quitter ma famille car je n’en pouvais plus de cette famille. J’adore ma famille plus que tout au monde ; mais j’ai toujours eu le sentiment que je pense différemment ; je ne supportais plus ces problèmes etc. Quand j’avais eu mon bac ; j’ai demandé à mon père de me payer les études à en Europe .

        J’ai quitté ma famille il y a 4 ans et je vis seule. Je suis dans une université ; et je travaille un peu à coté pour pouvoir payer mes études et ma vie sentimentale ; je vous je l’ai déjà évoqué .

        • Steve Etherington 25 octobre 2013 at 17 h 26 min - Reply

          Si vous avez la peur de l’abandon, il y a de forte probabilité que la cause soit votre modèle parental. Vous dites que vos parent ne se sont jamais aimé. Je ne suis pas sûr que le terme soit adapté. S’ils ont été marié et sont resté ensemble malgré les disputes etc…etc, c’est surement qu’ils de l’affection l’un pour l’autre. Après malheureusement ils ont peut-être des caractères et des personnalités qui ne sont pas très bien assortit, mais ceci est le lot de nombreux couple partout dans le monde.

          Si vous avez la possibilité de choisir votre partenaire, votre compagnon, il convient que vous soyez très vigilante sur les traits de personnalité et de caractère que vous souhaitez voir chez votre compagnon et si Dieu veut votre futur mari.

          Pour avoir un mariage et une union vraiment réussie, ce point est crucial. Vous pouvez par exemple vous renseigner sur les signes astrologiques occidentaux et chinois et vous servir aussi de la numérologie qui est la science des nombres. Vous aurez accès à des indications importantes pour faire le bon choix. Le choix du partenaire est important pour connaître le bonheur, la prospérité et la réussite.

          J’espère que cette réponse vous sera utile.

          Si vous souhaitez avoir des réponses particulières et personnalisé, je vous suggère de formuler une question précise à la fin de chaque commentaire car je reçois beaucoup de monde, de courrier et communique par téléphone avec de nombreuses personnes. Il m’est donc difficile de garder tout à l’esprit.

          Bien à vous

          Steve

  23. Laura 30 août 2013 at 14 h 02 min - Reply

    Bonjour, j’ai actuellement la même peur cela va faire un an que je suis avec quelqu’un je l’aime passionnément et je suis persuadée que lui aussi le problème c’est que j’ai constamment peur qu’il m’abandonne pour quelqu’un d’autre ce qui me rend très possessive, ça me bouffe des foisje pleure sans raisons valables enfin je vie ça très mal.
    Je pense que ce traumatisme vient de la séparation de mes parents en effet mon père est partit au bout de 2o ans de mariage avec une fille deux fois plus jeune que lui ce qui a laisser ma mère anéantie. De plus j’ai vécue une relation difficile avec quelqu’un qui m’a tromper a plusieures reprises.
    Voila je pense connaitre les causes de mon mal être mais j’aimerais savoir comment guérir cela afin que ça n’empiete pas sur ma relation actuelle.

    • Steve Etherington 30 août 2013 at 16 h 12 min - Reply

      Bonjour Laura,

      Je voulais déjà vous dire que le fait que vous soyez consciente que ce que vous avez vécu avec vos parents est la cause de votre angoisse et de votre peur de l’abandon, fait que vous êtes sur le bon chemin pour vous libérer de cette peur de l’abandon en amour qui agit en vous.

      Pour guérir la peur de l’abandon, vous devez arracher toutes les racines de cette peur qui sont logées dans votre esprit inconscient, votre subconscient. Ce travail, vous pouvez l’effectuer vous même, seule ou avec l’aide de quelqu’un, psychologue, psychothérapeute ou une personne de votre entourage spirituellement éclairée et avisé.

      Si vous me demandiez quel est la meilleure solution, je vous dirai d’essayé par vous même. C’est un chemin initiatique, très riche qui vous permettra avec le temps d’avoir une grande maîtrise de vous même, de votre esprit et de vos émotions.

      Mais le prix a payer pour cela, c’est du temps, de la patience, de la pratique, des remises en questions, cela vous demandera une grande sincérité et honnêteté avec vous même, car très souvent une grande partie des individus préfèrent se voiler la face et se raconter des histoires. Beaucoup de personnes n’accepte la vérité et la réalité, beaucoup veulent seulement entendre et croire ce qu’ils leur fait plaisir !!!

      Plus concrètement, pour commencer j’aimerai vous dire que vous ne devez pas être dans le mode chantage affectif. Si votre compagnons sent que vous êtes complètement accro et dépendante, alors vous n’êtes plus aussi désirable que dans la phase de séduction avant relation. Vous devez maintenir la dragée haute pour maintenir un haut degré d’attirance pour votre partenaire. Si vous êtes pliée en quatre pour lui, assouvi à ces moindre envies et désir alors vous n’êtes plus qu’un objet. Vous ne devez pas être du tout cuit et de l’acquis.

      Si vous restez dans le mode actuel, vous allez reproduire inconsciemment ce que votre mère à vécue et par extension vous attirez le même genre d’homme que votre père.
      (je dit cela sans aucun jugement)

      Je suis peut-être dur dans les paroles que je vous écris. Mais regardez les choses d’un oeil objectif.

      J’aimerais finir par un dernier point. Vous dites au début de votre message, je cite :  » je l’aime Passionnément »

      J’aimerais mettre l’accent sur ce point car comme vous le savez déjà au fond de vous, si vous êtes honnête, la passion n’est du véritable amour. La passion est quelque d’entièrement charnel alors que l’amour véritable comprends le côté charnel, le coté mental, la personnalité, les aspirations de chacun, les désirs profonds en commun,
      le côté intellectuel et tous les autres aspects qui rendent la vie du couple possible à très long terme, une union réussie ou un mariage réussit et pour toute la vie si cela est dans votre projet de vie à tous les deux.

      Songez à cela !! La passion n’est pas durable et se finit la plupart du temps par beaucoup de souffrance pour un des partenaire voir même les deux. La passion à terme peut-être pour ne pas dire est, très destructrice sur le plan émotionnel, affectif et psychologique.

      Attention, je ne dis pas qu’il ne doit pas y avoir de passion dans le couple, mais celle-ci ne doit pas être la clé de voûte du couple et de l’union entre deux individus.

      Voilà, j’espère vous avoir déjà apporté une petite aide et contribution par cette réponse !

      Bien à vous , je vous souhaite le meilleur !

      Steve

    • Laura 4 septembre 2013 at 23 h 53 min - Reply

      Merci beaucoup de votre réponse je vais essayer de faire bon usage de vos conseils.

      Bonne continuation et encore merci.

      • Steve Etherington 5 septembre 2013 at 12 h 10 min - Reply

        Bonjour Laura,

        C’est avec grand plaisir que j’ai échangé avec vous. Une ecoute active et une ecoute psy peut être d’une grande aide. J’ai pu le voir depuis plusieurs années. Le simple fait d’être écouté et simplement écouté peut déjà débloquer de nombreuses situations et problèmes. Ça ne résous pas le problème mais permet d’extériorisé son mal aise ou autre.

        Ce qui est un des premiers pas pour se libérer d’un fardeau.

        Je vous souhaite le meilleur Et vous encourage pour que vous soyez persévérante jusqu’à la réussite et la libération.

        Bien à vous Laura

        Steve

      • Steve Etherington 5 septembre 2013 at 12 h 22 min - Reply

        Bonjour Laura,

        Je suis content que vous soyez satisfaite de l’aide psychologique et de l’aide spirituelle. Une simple ecoute active ou une simple ecoute psy peut avoir de nombreux effets positifs.

        Extérioriser son ou ses problèmes auprès d’une personne neutre, je veux dire par là, qui ne fait ni partie de votre famille, amis ou autre proche, est déjà un des premier pas pour se libérer d’un problème.

        Le soucis c’est que des personnes proches qui vous connaisse personnellement vont immédiatement avoir un jugement (pas tout le temps, mais inconsciemment oui!). Pour trouver la solution à un problème, une personne avec qui vous n’avez pas de lien affectif est plus à même de vous apporter une aide psychologique ou une aide spirituelle.

        Bien à vous Laura, prenez soin de vous.

        Courage et bonne route vers la joie, le bonheur et la liberté.

        Steve

  24. FRANCOISE 9 août 2013 at 15 h 29 min - Reply


    < FRANCOISE:

    Bonjour, Je souffre d’une peur d’abandon en amour. Je pense que mon problème vient du rejet de ma mère et de l’abandon de mon géniteur avant ma naissance. Actuellement, je vis une relation amoureuse avec un homme qui a plusieurs maîtresses. J’aimerai être la seule femme de sa vie bien sûr, mais il me fait des promesses qu’il ne tient pas. Il est toujours indécis, il ne sait pas ce qu’il veut je pense. Moi, j’ai besoin d’un homme qui me soit fidèle mais je suis accroc à cet homme et je ne veux pas arrêter cette relation. Le mieux serait de rompre peut être mais je n’en ai pas envie. Dans l’attente de votre réponse, merci.

    • Steve Etherington 12 août 2013 at 14 h 10 min - Reply

      Bonjour Francoise,

      J’ai lu attentivement votre message. Je voudrais vous dire bravo de laisser un commentaire sur ce que vous vivez, car vous avez le courage de savoir et d’accepter que votre peur de l’abandon en amour est lié à ce que vous avez vécu dans votre enfance.

      Sachez que votre commentaire va peut-être aider de nombreuses personnes dans le même cas que vous, car beaucoup plus de personnes que l’on peut le penser vivent ou ont vécu le genre de chose que vous avez vécu dans votre enfance.

      Je vais essayer de ne pas être trop dur dans ma sentence mais je tiens malgré tout à être honnête avec vous, droit et direct.

      L’homme sur lequel vous êtes tombé et dont vous êtes amoureuse est un prédateur, un loup à la recherche de proie facile. Cet homme a de nombreuses maîtresses comme vous le dites, et je suis prêt à parié que toutes ses proies dont vous faites partie sont des femmes avec des troubles et des problèmes affectifs.

      Ce doit être un homme très lucide, très manipulateur, qui sait exactement sur quel « bouton appuyer pour arriver à ces fins.

      Pour être franc avec vous Françoise, votre relation avec cet homme ne vous mènera nulle part et se trouve inévitablement voué à l’échec, la déception et la souffrance.

      Vous ne voulez pas arrêter cette relation car vous avez mis peut-être du temps à refaire rentrer un homme dans votre vie. Et vous vous dites surement, si j’arrête ma relation avec cet homme maintenant, je n’aurai plus d’amour et plus d’affection que je recherche tant. Donc au risque de souffrir et d’être déçu, ce que vous savez déjà au fond de vous je suis sûr, vous vous trouvez des excuses et vous vous voilez la face en lui trouvant pour lui aussi des excuses.

      Il vous jette quelques promesses trompeuses qui sont en fait des paillettes et des petites étoile dans les yeux !!!

      Vous avez le choix, tout le monde y compris vous Françoise avez toujours le choix d’accepter ou de changer les choses. Personne d’autre ne peut le faire à votre place.

      Sachez que personne ne pourra changer cet homme si ce n’est lui même et ce type de personnage manipulateur change très rarement. Ne comptez pas faire le faire changer car ceci est peine perdu, vous y gaspillerez votre temps, votre énergie et probablement votre santé.

      Sachez que vous pouvez dès aujourd’hui attirer l’homme idéal que vous désirez. Et ceci est quelques chose de bien réel. J’ai étudié durant des années la psychologie, et plus particulièrement la psychosomatique et la PNL. Vous pouvez vous servir de votre esprit pour vous reprogrammer et enfin attirer l’homme de votre vie.

      J’ai fait de nombreuses expériences personnelles pour vérifier les méthodes et les techniques pour ce faire.

      Pour vous citer un exemple, il y a 3 ans en arrière, j’étais seul et en avait marre de cette solitude, j’ai décidé d’essayé une technique de PNL pour attirer une petite amie. Je ne cherchais pas le grand amour mais un flirt.

      J’ai rédiger une courte description de ma partenaire idéale et je me suis répété cette courte déclaration affirmative le matin et le soir avant de me couché pour que celle-ci s’imprime dans mon subconscient. J’ai fait cet exercice avec la foi dans le fait que mon esprit allais me guider vers la bonne personne. Selement 4 jour après avoir commencé, j’ai rencontré d’une manière originale la femme qui allait devenir ma petite amie pendant deux ans.

      Vous allez peut-être dire, oui mais moi je cherche une relation à long teme. En fait j’ai attiré cette femme et cette relation qui correspondais entièrement à ma demande , soit un amour passager.

      Si vous désirez et demander à votre esprit de trouver un homme pour passer le reste de votre vie, vous attirerez et vous rencontrerez exactement en fonction de ce vous demandez et désirez.

      Pourquoi avez vous attiré cet homme à femme ?

      Car inconsciemment vous avez attiré un homme qui a le portrait de votre père biologique.

      Vous pouvez donc changer ceci définitivement pour votre plus grand bonheur Françoise et en finir avec la peur de l’abandon, mais seulement vous pouvez le faire en conscience et en acte.

      Je vous conseille de lire le livre de Mickeal Losier qui vous sera d’une grande aide pour trouver, attirer et rencontrer l’homme que vous voulez vraiment.

      Je pourrais dans le cadre de votre lecture, vous aider et vous coacher pour que vous ayez une totale confiance dans le processus. Je peu vous aider car ces techniques et méthodes sont des choses que j’appliquent dans mon quotidien. Et surtout j’ai obtenu et obtiens des résultats, ce qui me donne une confiance totale dans le processus mental et psychologique qui vous permet de réaliser les choses que vous voulez vraiment dans la vie.

      Voilà tout, je vous souhaite le Meilleur Françoise.

      Et surtout je vous souhaite de trouver le véritable Amour et non pas uniquement la passion.

      Bien à vous !

      Steve

  25. bouteloup 17 juillet 2013 at 15 h 50 min - Reply

    Bonjour, depuis toujours après un échange/communication avec quelqu’un que j’apprécie, je vais analyser toute la conversation et forcément trouver nul ce que j’ai pu dire.. ça me mine le moral parce que je me dis « pourquoi je lui ai dit ça ». C’est contradictoire, lorsque je suis avec d’autres je suis très spontanée, jusqu’à dire des choses qui ne se disent pas forcément et après, dès que je suis seule j’analyse tout et du coup suis complètement déprimée.. Qu’est-ce qui est normal ? de réfléchir avant chaque parole prononcée ? ou de la spontanéité avec des gaffes parfois ? est-ce choquant d’avoir dit à mon patron ce matin qu’il est plus beau que son frère ? je suis à l’aise avec mon patron. je n’ai pas pu voir sa réaction face à mon propos, il passait à coté de moi et m’a demandé pourquoi je souriais, alors je lui ai répondu « t’es quand même plus beau que ton frère! ». que peux t’il penser d’après vous ? et vous qu’en pensez-vous ? je sais qu’il m’aime bien et je ne veux pas tout gâcher en passant pour une « folette ».. merci de me rendre réponse rapidement, ça m’évitera de cogiter trop !!

  26. Maxime 13 juillet 2013 at 19 h 28 min - Reply

    Je souffre de cette peur de l’abandon. Il n’y a pas si longtemps que j’en ai pris conscience. Dans mes relations sentimentales, je mets beaucoup de temps a faire confiance à l’autre. A chaque fois le même scénario se reproduit. L’autre vient vers moi. Je semble vraiment l’intéresser. Je suis sincèrement surpris. Ça m’est très agréable. Ca me rend curieux, parfois amoureux. Mais je garde mes distances. Je doute du caractère durable de l’intérêt qu’on me porte. Je n’exprime pas mes éventuels sentiments. Cette phase peut durer longtemps.
    Puis vient un moment où l’autre semble s’éloigner, du moins, il vient un moment où je commence a faire attention malgré moi aux signes d’éloignement. Je ne pense pas pour autant que je fantasme ces signes d’éloignement, mais surement que je les surestime. C’est là que tout glisse vers la peur quasi panique d’être abandonné. Je peux alors avoir un comportement vraiment étouffant pour l’autre. Je vais parfois jusqu’à provoquer consciemment la rupture pour me libérer tellement j’en souffre. Et ce que je craignais le plus fini vraiment par arriver. On m’abandonne.
    J’ai l’impression que tout va bien tant que je garde mes distances, tant que je ne m’investis pas affectivement dans une relation. Mais forcément, ce n’est pas durable. L’autre se fatigue toujours à un moment. Et c’est précisément a ce moment que malgré moi, je tombe dans l’affectivité, dans la peur de l’abandon. L’issue est toujours la même.
    J’aimerai vraiment régler ce problème. Pouvoir m’ouvrir en toute confiance. Je n’y arrive pas. Combien d’échecs me faudra-t-il encore pour trouver la solution?
    Ma mère a vécu l’abandon. Mal aimée par ses parents, battue par son premier mari. Elle a perdu sa propre mère alors qu’elle était enceinte de moi. Elle a divorcé de mon père aussitôt après ma naissance. Mon père avait un droit de visite. La suite s’est mal passée. Mon père, pensant (je doute de sa sincérité) que je n’étais pas heureux chez ma mère, a cherché a obtenir ma garde. alors que j’avais 9 ans, il m’a demandé d’écrire et de lui envoyer une lettre comme quoi j’étais malheureux etc, que cela servirait devant un juge. J’étais en admiration devant mon père. Cela dit, il faisait tout pour cela. Je n’ai pas osé lui dire non, mais au fond de moi, je ne voulais pas faire de mal a ma mère. Mon père a du s’en rendre compte malgré tout car il a fini par arrêter de me demander. Ma mère s’est défendu en faisant convoqué mon père dans un procès, ayant pour prétexte la pension alimentaire.
    Je n’arrive toujours pas à pardonner à mes parents d’avoir voulu régler des problèmes d’égo en utilisant leur enfant en otage. J’ai beaucoup trop souffert. Je sens les larmes monter rien que de l’écrire. Il me semble que j’ai perdu à ce moment là, toute confiance dans l’adulte. Je m’en veux aussi, même si je n’avais que 9 ans, de ne pas avoir su dire non à mon père.

    • Steve Etherington 14 juillet 2013 at 15 h 43 min - Reply

      Bonjour Maxime,

      J’ai lu attentivement votre message et je comprends particulièrement ce que vous pouvez ressentir sur le plan psychologique et émotionnel, pour la simple et bonne raison que j’ai vécu le même genre de situation dans mon enfance, avec une variante quelque peu différente car chaque histoire et ressentit sont unique.

      J’aimerais tout d’abord rebondir sur une phrase qui m’a tout de suite choqué, quand vous dites « combien me faudra t’il d’échec encore pour trouver la solution ? »

      En fait, vous vous êtes programmé inconsciemment pour que toutes vos histoires amoureuses échouent. Pourquoi ? Parce que inconsciemment, et surement depuis votre jeune âge, c’est la seule solution inconsciente que vous avez trouvé pour vous protéger de la souffrance pour tout se qui touche le plan affectif.

      Si vous êtes en relation est que tout va bien, votre inconscient va rentrer en alerte et se dire à si ca continue à aller bien plus longtemps je risque de souffrir de la même manière que lorsque j’étais enfant.

      Si je ne me trompe pas, vos histoires d’amour doivent être relativement courtes.

      De pls avec ce qu’à vécu votre mère avec ses propres parents puis une vie sentimentale plutôt chaotique, il est de toutes évidence que beaucoup de concepts et archétypes destructeur se sont imprimés dans les profondeurs de votre esprit inconscient.

      Tant que vous ne casserez pas cette spirale infernale, vous ne pourrez pas rencontre et vivre une vie de souple et sentimentale harmonieuse.

      Le premier travaille que vous devez absolument faire et réussir, est de pardonné du fond du coeur vos parents, car encore actuellement vous les rendez coupable de votre malheur. Alors oui effectivement ils ont une part de responsabilité dans se que vous avez vécu jusqu’à aujourd’hui, mais si vous continué a accusé vos parent maintenant que vous êtes un adulte, vous ne vous en sortirez jamais.

      Sachez que vous à présent à 100 % responsable de vous même, de votre et de votre bonheur.

      Pourquoi ?

      Parce que vous avez le choix de vous dire , « je change les choses et je transforme ma vie pour qu’elle soit positive et constructive ou bien de choisir de rester de cet état négatif face à votre vie.

      Vous avez le pouvoir de choisir le bien, la joie, le bonheur et la réussite, mais cela ne tiens qu’à vous, personne ne peut le faire à votre place. Vous êtes le seul responsable de vous même et de votre vie.

      Vous devez aussi dans ce processus vers l’auto-guérison et l’auto-libération, vous pardonnez à vous même. C’est un acte de psychologie et de conscience très puissant. Je ne sais pas quel âge vous avez, mais depuis que vous êtes adulte et autonome, vous aviez le pouvoir de changer les choses, et à rester dans la souffrance, vous avez infliger à votre esprit et à votre âme de grandes souffrances alors que le principe de vie en vous, ne veut pour vous que le bien, la joie, la bonne santé physique et mentale, l’amour, le bonheur, la réussite et la prospérité.

      Se pardonner à soi-même du fond du coeur implique que vous prenez conscience que de votre responsabilité dans le fait d’avoir enduré votre souffrance. Vous vous êtes privé du bonheur et de l’amour et vous pardonner donne le message à votre inconscient que ceci est maintenant terminé et que vous passer à autre chose.

      Si vous êtes croyant, prier régulièrement pour votre père et votre mère pour le souhaitez la lumière, l’amour, la joie et le bonheur. Si vous le faites, vous allez commencer à reprogrammer votre esprit positivement.

      Si vous êtes plus un esprit scientifique, prenez le temps de créer dans votre esprit des pensées positives et constructives envers vos parents et toutes les personnes qui vous entourent.

      Soyez conscient que tous ce que vous vivez extérieurement, les conditions et évènements dans votre vie, résulte de votre mode de penser dominant, si celui est plutôt destructif et négatif, alors vous connaissez toutes sortes de malheurs et d’échecs dans votre vie, si au contraire votre esprit émet des pensées et des vibrations positives et constructives, toutes votre vie se transformera d’elle même pour le meilleur.

      Vous pouvez vaincre la peur de l’abandon et aussi la peur de l’abandon en amour.

      Voici le mantra que je m’applique quotidiennement depuis des années : P P P = Pensées Positives Permanentes

      Répétez le encore et encore jusqu’à ce que votre esprit se mette à fonctionner en mode positif en permanence.

      J’espère que cette réponse vous aidera à cheminer vers la Liberté, l’amour , la joie et le bonheur.

      Voici quelques articles pouvant vous aider :

      Pardon
      Estime de soi
      Se pardonner

      Steve Etherington

    • Maxime 14 juillet 2013 at 18 h 35 min - Reply

      Merci pour votre réponse rapide et merci pour votre réponse tout court.
      Effectivement mes histoires amoureuses ont toujours été courtes. Dès que je ressens de l’amour pour quelqu’un, il s’éloigne. Ou peut être est ce l’inverse : je ressens de l’amour dès que la personne qui m’aime finit par s’éloigner, fatigué de devoir ramer pour faire sortir quelque chose de moi (on me l’a souvent reproché). Alors je peux devenir démonstratif a l’extrême. Mais il est déjà trop tard. Je deviens possessif , étouffant, tout en sachant que cela conduira inévitablement vers la rupture. Dans ces moment là, je me sens pris dans un courant violent duquel je ne peux sortir et dans lequel je me noie complètement.
      Je sais que je ne vivrais aucune relation sentimentale épanouie si je ne sors pas de ce schéma. Est ce du à ce que j’ai vécu dans mon enfance? Mes parents ne m’ont pas abandonné, ils m’ont utilisé pour régler la rancœur qu’ils avaient l’un pour l’autre. Pourquoi j’ai si peur de l’abandon? Pourquoi dès qu’on s’intéresse à moi, je me dis : attention, ne t’implique pas, ça va pas durer et tu vas encore morfler.
      Enfin, dernière question : pensez vous que je devrai suivre une thérapie?

      • Steve Etherington 15 juillet 2013 at 13 h 33 min - Reply

        Bonjour Maxime,

        Pour répondre à votre première question, ce n’est pas en deux messages que je puisse vous dire avec certitude que votre problème vient exclusivement de l’enfance. Par contre il évident que ce que vous avez vécu durant votre enfance, à être la balle de ping pong entre vos parents, ceci à surement été un élément déclencheur de problème. Avec le temps vous avez surement vécu de nouveaux traumatismes psychologiques aussi minimes soient ils, qui ont progressivement amplifié et accentué le malaise de départ. Plus les problèmes de tout ordre sont traité et soigné rapidement plus cela est facile.

        La peur de l’abandon est un des effets à une peur inconsciente très puissante d’être abandonné par vos parents, ce qui a impressionné votre esprit subconscient lorsque vous étiez jeune et très malléable sur le plan émotionnel, affectif, psychologique et mental.

        Un enfant a un imaginaire généralement très développé et surtout l’enfant ne perçoit pas et ne comprends pas les choses comme à l’état adulte. Une séparation, un divorce est quelque chose de traumatisant, c’est un choc émotionnel et affectif très fort qui laisse une empreinte très profonde dans l’esprit.

        Après vous devez prendre conscience que certain automatisme et habitudes sont profondément encré dans votre inconscient. Le seul moyen de se libérer de tout ca est de faire un travail en pleine conscience et surtout avec beaucoup d’intérêt. Vous devez vous impliquer à 200 % dans le processus de guérison et de programmation positive.

        Pour répondre à votre dernière question, oui je pense qu’il serait judicieux que vous fassiez une thérapie, enfin tout du moins de programmer plusieurs séance avec un psychologue compétent et reconnu proche de votre lieu de vie.

        Internet est très bien mais reste limité pour agir avec efficacité et pour avoir une consultation en psychologie de bonne qualité. Le but est que vous obteniez un résultat tangible et définitif. Ne vous contentez pas de seulement connaitre la cause. Une fois la ou les causes trouvées et démasquées, vous devez changer la ou les causes de votre problème de peur de l’abandon en amour.

        Pour changer les causes vous devez vous reprogrammer et reprogrammer votre esprit. L’important est d’impressionner votre esprit subconscient avec de fortes suggestions positives et constructives en rapport avec ce que vous voulez vraiment.

        Pour vous donner un exemple : il y a quelques années, j’ai connu une période avec un manque de confiance en soi, la suggestion qui m’a aider à libérer de çà pour que soit remplit de confiance en soi a été :

        « Oui, Je suis chaque jour de plus en plus confiant et entreprenant »

        J’espère que cette réponse vous a aidé.

        Cordialement

        Si vous avez aimé mes réponses, Partagez ce BLOG PSYCHOLOGIE avec vos cercles de connaissances !

        Je vous remercie d’avance

        Steve Etherington

        Lien utile :

        Estime de soi
        Pardon
        Se pardonner

  27. Joseph 11 juillet 2013 at 13 h 32 min - Reply

    Bonjour,

    je suis victime de cette peur de l’abandon, c’est très difficile à vivre en couple.
    Je vois souvent un psy au Bapu. Mais impossible de trouver une cause dans mon enfance (Pas de divorce, d’abandons ou autres … j’ai même été très gâté, mes parents m’aimaient et m’aiment toujours, et sont toujours ensemble)

    Cette peur de l’abandon peut elle venir d’une relation amoureuse qui s’est terminée dans la souffrance pour moi? (j’ai été largué par cette femme au plus haut moment de mes sentiments. )

    Des conseils pour vivre avec cette peur le temps d’en trouver la raison avec la psychanalyse que j’opère ? Car je suis anxieux, crise de panique, stress, boule au ventre … Et la situation devient de plus ne plus dur et j’ai peur de flinguer mon couple en devant rompre pour arrêter tout ça. je veux garder cette fille et ce couple, car c’est parfait, ça se passe parfaitement bien !

    PS: j’ai 22 ans, suis un homme et étudiant

    • Steve Etherington 12 juillet 2013 at 13 h 11 min - Reply

      Bonjour Joseph,

      Il vrai qu’il n’y a pas une réponse universelle pour tout le monde souffrant de la peur de l’abandon. Chaque personne est unique avec sa propre histoire qui elle aussi est unique.

      La peur de l’abandon en amour est donc quelque chose de très personnel. Par rapport à votre message, un point très positif, c’est que votre peur ne vous a pas empêché de trouver l’amour suite à votre séparation douloureuse précédente.

      Il me semble évident et urgent après lecture de votre message, que vous vous focalisiez sur la confiance en soi. L’un des meilleurs moyens que vous avez pour vous délivrer de vos peurs et de prendre profondément conscience que la peur n’a aucun fondement, la peur ne repose sur rien si ce n’est des idées et des conceptions fausses et erronées.

      Prenez aussi conscience que vous êtes le seul mettre à bord de votre esprit, vous devez être le capitaine de votre navire. Je veux dire par là que vous avez le pouvoir de choisir de laisser libre court à vos peurs, ou de reprendre le total contrôle de vous même en n’acceptant plus de vous laisser dominer par vos peur et vos angoisses.

      Vous n’êtes pas ici sur terre pour être un esclave, l’esclave de vos peurs, angoisses et toutes autres conditions psychologiques destructrices. Vous êtes ici sur terre pour ETRE LIBRE, vivre dans la joie et le bonheur chaque jour de votre vie.

      Beaucoup de personne s’auto-punissent, se dévalorisent, et acceptent toutes sortes de suggestions négatives de l’extérieur. Le problème est que votre subconscient agit suivant se qui s’imprime en lui, que se soit des impressions et des suggestions négatives ou positives, destructrices ou constructives.

      Une des premières choses que vous devez faire et donc de travailler sur vous, en mettant en lumière des pensées et croyances inconsciente qui vous empêche d’être remplit de confiance.

      J’ai une ou deux question pour vous joseph.

      Pensez vous mériter le bonheur ?

      Méritez vous d’être fort, courageux et confiant ?

      Pensez vous mériter l’amour et la joie ?

      Quelle valeur vous donnez vous ?

      Vous devez avoir une bonne opinion de vous et avoir une haute estime de soi, car l’estime de soi veut pour votre esprit subconscient que vous vous aimez.

      S’aimer et se pardonner à soi même est un processus psychologique très puissant qui peut progressivement vous libérer.

      Je vous parle d’expérience, car ce genre de passage a fait parti de mon cheminement.

      Pardonnez vous d’avoir un manque d’estime de vous et de votre véritable valeur. Ne vous rabaissez jamais avec des pensées du genre, « je suis bête,  » je suis nul » …etc

      Répétez vous vous même : « Je suis chaque jour de plus en plus fort et de plus en plus confiant »

      « Je suis chaque jour de plus en plus confiant et positif »

      Trouvez vous des letmotiv, des mantras qui vous aideront sur le plan psychologique. Reprogrammez vous, reprogrammez votre esprit pour avoir un mode de penser et fonctionnement positif et constructif.

      Je vous souhaite le meilleur Joseph.

      Cordialement

      Steve

  28. HTaubi 6 juillet 2013 at 8 h 02 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai fait la connaissance il y a environ 4 semaines d’une personne souffrant de la peur d’abandon. Nous nous sommes mis ensemble alors que je me séparais de mon mari. En lisant les différents articles sur cette peur, j’ai vite compris qu’il souffrait de la peur de l’abandon en amour.

    Cela fait 3 fois déja qu’il me dit qu’il n’en peut plus parce qu’il pense trop à nous (il est dans une clinique psychiatrique et peut sortir tous les jours) et qu’il est devenu trés dépendant de moi et cela lui fait trés peur. J’aurai tout fait pour essayer de le rassurer mais il me répéte toujours « j’ai besoin de temps. Je ne suis pas prêt à avoir une relation amoureuse etc. » alors que ces attitudes et gestes disent totalement le contraire lorsque nous sommes ensemble. Entre nous, nous avons énormément de gestes de tendresse que tous couple devraient avoir (moi même n’avais pas cela avec mon mari avec lequel je suis restée plusieurs années).
    Il a souffert de la méchanceté de sa mère lorsqu’il était enfant et son père a quitté le foyer (pour se marier à nouveau) trés subitement. Il n’a plus de contact avec sa mère mais avec son père.

    Je vois qu’il m’aime aussi, mais je souhaiterai tellement l’aider à surmonter ses peurs pour que nous puissions vivre une relation amoureuse en paix et sérénité (peut être trop demandé quand la peur de l’abandon est là)

    Dites moi s’il vous plait quelle attitudes avoir envers lui. Je ne veux pas le perdre. Je veux l’aider.

    Merci d’avance.

    • Steve Etherington 6 juillet 2013 at 11 h 54 min - Reply

      Bonjour Tania,

      Avant de pouvoir vous répondre, j’aurais besoin d’éléments supplémentaires. Vous dites que votre nouveau compagnon est dans une clinique psychiatrique.

      Est-il interné pour des problèmes psychiatriques ?

      La peur de l’abandon peut avoir des degrés extrêmement différent suivant les individus. Si les problèmes psychologiques de votre compagnons lié à son enfance se sont transformés en problème psychique plus profond, je ne pourrais absolument pas vous renseigner, car je ne suis pas médecin psychiatre ni psychologue, je n’ai aucun diplôme et je n’ai donc absolument pas de droit pour traiter des personnes et des troubles psychiques.

      Mon aide spirituelle et mon aide psychologique gratuite ne peut pas rentrer dans la sphère médicale.

      Je peux malgré tout vous donner un conseil en rapport à votre message ci-dessus. Vous dites qu’il est devenu très dépendant de vous. En Amour, tout comme dans tout les autres domaines, la dépendance n’amène et n’augure en général rien de bon. Une relation basé sur la dépendance emprisonne et prive les deux personnes de la liberté. La liberté à tous niveau.

      Si j’ai un conseil à vous donner, il serait de tout faire pour ne pas tomber dans la dépendance affective et émotionnelle. Dans mon livre « Argent et Psychologie » j’ai d’ailleurs consacré un chapitre tout entier où j’explique les incidences et les répercutions à long terme et profondes que peuvent avoir des dépendances affectives, émotionnelle. J’ai du insérer un chapitre tout entier sur ce sujet car cela peut entraîner des répercutions importantes et nocives aussi sur le plan financier.

      Sachez que s’il y a dépendance entre vous, vous risquez de vous faire du mal à tous les deux. L’Amour doit être quelque chose de Libérateur et non pas un esclavage affectif, émotionnel et psychologique.

      Les effets et conséquences peuvent être extrêmement destructrice pour une personne fragile sur le plan psychique et psychologique.

      Si votre compagnon a des problèmes, soyez prudente, très à l’écoute et ne brusquez pas les choses.

      Je vous souhaite le bonheur

      Amicalement

      Steve Etherington

  29. Gigi 26 mai 2013 at 18 h 40 min - Reply

    Bonsoir,
    C’est suite à une relation passionnelle destructrice qui s’est très mal finie que j’ai commencé à comprendre que je souffrais d’abandonnisme.
    Depuis j’ai fait le rapprochement avec le fait que depuis que j’ai quitté le toit familial, je me sens profondément seule et n’arrive pas à me prendre en main ni à devenir adulte (à 23 ans), toutes mes pensées ne tournent qu’autour de ce vide affectif qui est en moi, j’ai beau entreprendre des études, je me sens tellement seule que je ne parviens pas à entreprendre les choses pour moi-même, donc je finis par décrocher des études. Je passe mon temps sur les forums pour espérer un soutien, quelqu’un là pour moi, je vis dans le rêve d’un amour inconditionnel, la moindre de mes relations amoureuses me remplit de vie comme si je ressuscitais, je suis dans la fusion et le reste ne semble pas exister. La chute ensuite n’est que plus brutale. Je me rends compte que je développe des problèmes de santé plus importants encore qu’avant (j’ai toujours été souvent malade) depuis que je vis seule.
    J’ai le rapport suivant aux gens : un complexe d’infériorité et j’attends qu’on prenne soin de moi, comme un enfant face à des adultes. J’ai un complexe d’infériorité et une phobie sociale.
    Tout le monde est potentiellement adulte par rapport à moi, même ma petite sœur semble avoir réussi à passer un cap de maturité que je n’ai pas.
    Un autre truc qui est horrible pour moi : quand je ne vois pas mes parents, j’ai l’impression que je n’en ai pas, que je suis orpheline, à 23 ans!! C’est horrible. J’ai l’impression de ne pas avoir de véritable famille qui m’aime vraiment moi. Je dépéris comme un bébé abandonné quand je suis seule, je survis en vivant dans un monde imaginaire..
    Et pourtant!! Ce n’est PAS le cas, mes parents m’aiment, mais c’est vrai que mentalement je me sens éloignée d’eux depuis des années, trop d’incompréhension entre nous, des relations très conflictuelles avec ma mère pour aboutir aujourd’hui à quelque chose de plus pacifique mais à distance, j’ai l’impression d’une cloison mentale entre nous.
    Je suis égoïste et pourtant très généreuse pour ceux que j’aime, mais égoïste avec mes parents dans le sens où j’attends quelque chose d’eux et j’ai du mal à spontanément prendre des nouvelles d’eux. J’ai du mal à avoir un rapport adulte avec eux. Je pensais qu’ils m’infantilisaient mais pourtant, je me rends compte que s’ils me traitent plus en adulte, c’est moi qui n’arrive pas à me comporter comme tel. Egoïste aussi avec mes amoureux. J’ai du mal autant à donner qu’à recevoir, et pourtant j’en ai un besoin viscéral.
    Je me sens une éternelle enfant. Même physiquement, j’ai l’air d’une gamine.
    Je me suis rendue compte que je suis perpétuellement dans une semi-angoisse que je ne saurai dater tellement j’ai l’impression qu’elle est là depuis toujours, sourde et profonde.
    Elle atteint son paroxysme dès que mes repères changent un tant soit peu, que je me retrouve seule.
    Je n’entretiens pas spontanément mes relations et pourtant je souffre dès que je ne me sens plus entourée. Je nourris alors de la rancune pour les gens qui m’entourent de ne pas prendre plus de nouvelles de moi, de ne pas me comprendre, de me laisser dans mon coin…

    En gros, comme un petit enfant.

    Bon, ma question maintenant est comment en guérir? Comment guérir mon enfant intérieur?
    Comment devenir adulte?
    Ce qui est horrible, c’est que mes parents sont loin de savoir que je vis intérieurement tout ça, je ne sais pas quoi leur dire, même en leur présence je me sens seule. Ils m’accompagnent de façon matérielle, on peut partager des repas, des moments mais je me sens mentalement loin d’eux. J’ai l’impression d’être en suspens depuis des années, bloquée dans mon passé. je ne vois pas comment rattraper le temps perdu sachant que mes parents ne me redonneront jamais l’amour que j’aurais dû avoir bébé, ils ne me traiteront plus jamais comme une bébé.
    Et pourtant, ils m’infantilisent un peu…
    Un vrai casse-tête! Ces angoisses, c’est invivable j’ai vraiment vraiment envie d’avancer!! Plus que jamais!!!
    Ah oui dernier point : je passe mon temps à être en proie à des questionnements existentiels, je cherche à COMPRENDRE, toujours comprendre, et bien sûr je me heurte à la réalité : je ne peux pas comprendre réellement car c’est quasi irrationnel. « Il n’y a pas de réponse intelligente à une question qui n’a pas de sens ». Les questions amènent des bribes de réponses qui ne font qu’amener d’autres questions…

    Dernière chose :j’ai peur de transmettre cela à mes futurs enfants 🙁 … sachant que je pense qu’au fond, ma mère a vécu le même trauma enfant, sa propre mère également….)

    J’écris tout cela alors que mes parents sont dans la pièce d’à côté, à mille lieux de savoir ce qui me traverse l’esprit, ils semblent tout à fait normaux, sympathiques, adorables mes parents ^^, et pourtant…
    Suis-je folle?? Je suis leur aînée et pourtant je suis persuadée d’avoir été aimée, je ne comprend RIEN…

    Merci de votre aide et soutien

    Gigi.

    • Steve Etherington 26 mai 2013 at 20 h 37 min - Reply

      Bonjour à vous,

      La première chose que j’aimerais vous dire tout juste après cette première lecture de votre message poignant, c’est de vraiment ne pas chercher à vous culpabiliser et encore moins chercher un coupable pour ce que vous vivez.

      Très souvent, les personnes essaient de rejeter la faute sur quelqu’un. Prenez plutôt ce que vous vivez comme un challenge que la vie vous propose de relévé pour grandir spirituellement.

      Sachez que vous n’êtes pas seule à vivre ou ressentir ce genre de chose. Ceci n’a pas vocation de supprimer votre mal être mais le fait de savoir et surtout d’être conscient que nombreux sont les humains à vivre intérieurement de véritable épreuves.

      Vous disiez que vous vivez vos histoire d’amour d’une manière très fusionnel apparemment. Il n’y aucun mal la dessus, car cela vous aide établir un bon équilibre sur le plan psychologique et mental.

      Enfin, si je peut vous donner un premier conseil, c’est de vous trouver une activité qui occupera énormément votre esprit jusqu’au point où vous n’aurez pas le temps de penser à autre chose.

      Je pense que si vous aviez une grande activité physique, vous réussiriez à trouver un état de paix intérieure. Quand le corps est fatigué après une grande dépense énergétique, l’activité de votre mentale et de votre esprit sera calme et apaisé.

      Avez vous une activité de type méditation ou yoga ?

      La méditation ou le yoga sont des activité idéale pour calmer progressivement votre mental et ainsi atteindre une maitrise de vous même, de vos émotions et de vos sentiments.

      La pratique de la méditation de type transcendantale, vous permet de progressivement être vous même capable d’être dans un état psychologique calme et serein.

      Avez vous déjà fait un voyage lointain seule ?

      Un voyage peut prendre un caractère initiatique vous permettant d’opérer des changements et des transformations en profondeur dans votre esprit et votre coeur.

      Quand j’étais plus jeune, j’ai vécu personnellement des difficultés sur le plan familiale et personnel. Le voyage a été ma thérapie qui m’a rendu ma LIBERTE.

      Cordialement

      Bien à vous

      Steve Etherington

    • Steve Etherington 27 mai 2013 at 11 h 40 min - Reply

      Bonjour Gigi, je reviens vers une nouvelle fois après une seconde lecture.
      .
      .
      J’ai essayé de faire la synthèse mais je dois dire que votre message est partit un peu dans tout les sens.
      .
      .
      J’aimerais vous dire qu’il est important de comprendre ou tout du moins d’essayer, mais vous devez aussi vous détacher un peu de tout ca et arrêter de laisser tourner en boucle votre « disque mentale ».
      .
      .
      Vraiment je reviens à la charge comme dans le message d’hier, vous devez absolument stopper votre dialogue intérieur et faire tout ce que vous pouvez pour que votre mental s’apaise.
      .
      .
      Les techniques de relaxation et de méditation sont des outils parfait pour diminuer le dialogue intérieur et libérer votre mental du disque rayé qui rabâche la même chose en permanence.
      .
      .
      Enfin j’aimerais aussi vous dire d’accepter les choses comme elles sont sans essayer de trouver une réponse à tous prix. L’acceptation lié au pardon peut vous libérer. Mais ce doit être un travail et non une lubie passagère.
      .
      .
      Beaucoup de personnes, tombe dans un système un peu masochiste, et s’auto-punissent inconsciemment et s’interdisent le bonheur. Vous devez prendre conscience que personne d’autre que vous ne peut faire de choix à votre place.
      .
      .
      Choisissez le Bonheur, choisissez la liberté, la joie. Travailler chaque sur vous et faites vous un programme d’auto-suggestion pour penser chaque jour de plus en plus d’une manière positive et constructive.
      .
      .
      Personne ne peut le faire à votre place. Vous êtes la « capitaine de votre propre navire ». Décider de reprendre la barre de votre vie et décidez de la direction que vous voulez suivre. N’attendez sur personne d’autre que vous-même.
      .
      .
      Vous serez inévitablement déçu si vous attendez toujours sur les autres et sur l’amour des autres, et ceci est encore plus vrai envers les personnes de votre famille et de toutes les personnes que vous aimez.
      .
      .
      J’aimerais aussi vous dire, de toujours faire attention vers qui vous vous tournez quand vous éprouvez un petit coup de moins sur le plan psychologique. De nombreux gourous jaillissent de toutes part.
      .
      .
      Soyez donc prudente durant toute la phase de développement personnelle par laquelle il est nécessaire que vous passiez pour vous auto-libérer.
      .
      .
      Souvenez vous que vous ne devez attendre que sur vous même pour vous libérer. Des personnes peuvent temporairement vous y aider comme c’est le cas maintenant je l’epère, mais vous devez fuir comme la peste toutes formes de dépendance psychologique et psychique.
      .
      .
      Enfin, j’aimerais vous dire de lire, lire, lire et apprendre, sur tout ce qui touche l’humain, la psychologie…..etc.
      .
      .
      Lisez par exemple pour commencer les livre du Dr joseph Murphy qui fut un grand orateur et un grand spécialiste de la science de l’esprit. Ces ouvrages peuvent vous être d’une grande aide pour vous libérer par vous même de tout ce qui vous bloque dans votre vie.
      .
      .
      Allez y foncez, faites votre route, soyez chaque jour de plus en plus confiante en vous même. Continuer de donner, donner et donner aux autres sans rien attendre en retour, c’est la vie qui vous donnera par surcroit tout ce dont vous avez besoin pour être heureuse.
      .
      .
      Je suis avec vous de tout coeur et vous souhaite la liberté. Soyez chaque jour de plus en plus LIBRE !
      .
      .
      Amicalement

      Steve Etherington
      Editeur web et Entrepreneur

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Ok